...
Actualité - 25.12.2020

Un Critérium sous les ciseaux de Bold Eagle

Gu d'Héripré pour perpétuer l'histoire des Héripré avec le Critérium Continental.

Le casting de la Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #3 – Critérium Continental (Gr.1) s’est arrêté à 14 partants. Cela lui permet de pouvoir servir de support au Quinté+ ce dimanche. L’épreuve s’annonce ouverte avec aucun candidat de l’ampleur de Face Time Bourbon et Bold Eagle qui avaient respectivement dominé les débats en l’an dernier et en 2015. Néanmoins Bold Eagle sera encore en lice cette année, avec même de sérieuses chances de succès, sous statut d’étalon cette fois. Ses deux représentants cumulent en effet bien des atouts.

Avec le candidat suédois d’origine italienne Aetos Kronos, nanti du numéro 1 derrière l’autostart, et avec la française Green Grass, qui partira à l’extérieur avec le 8, toujours en première ligne, l'étalon Bold Eagle (Ready Cash) crée un effet ciseau dans le Critérium Continental 2020. Entre ces deux éléments de premier plan européen, chacun titulaire d’au moins un Groupe 1 et de places au même niveau, il y aura les deux autres favoris attendus : Gu d’Héripré (Coktail Jet – n°4) et Power (Googoo Gaagaa – n°6). Les tricolores, s’ils devaient être pris de vitesse lors de la phase initiale, sachant qu’on trouve pas moins de cinq candidats étrangers (deux entraînés en Italie par Alessandro Gocciadoro et trois en Suède) sur les six places intérieures, l’intrus étant donc Gu d’Héripré avec le 4, pourraient être condamnés à des voyages par l'extérieur. Voilà sans doute la difficulté originelle à surmonter pour des attentistes comme Green Grass – c’est plutôt la façon de faire dorénavant à ce niveau – et Gelati Cut, pourvu pour sa part du numéro 9, le plus à l’extérieur.
En fait, il y a peu de chance que les ciseaux de Bold Eagle opèrent dès les premiers mètres de course, Aetos Kronos étant lui aussi étiqueté dans le rang des attentistes. C'est en tout de cette manière qu'il avait couru dans le Grand Prix de l'UET (Gr.1), dont il a conclu quatrième, tout près du vainqueur Power et de Green Grass, deuxième. Et c'est encore comme cela qu'il vient de se produire en Suède pour remporter le Grand Prix de Solvalla aux dépens d'un certain Ecurie D. Au crédit de l'italiano suédois, il y a un paramètre nouveau dans l'équation : la présence sur le sulky de Jean-Michel Bazire. Voilà bien de quoi intriguer et renforcer encore la méfiance légitime à l'endroit du représentant de Robert Bergh.

Un casting très européen
L’édition 2020 du Critérium Continental se décline dans une parité parfaite avec huit candidats tricolores contre huit trotteurs issus de stud-books étrangers. On retrouve six protagonistes du Grand Prix de l’UET (Gr.1) d’octobre dernier, disputé à Vincennes sur la même distance mais sur la petite piste. Les six que l’on retrouve ici avaient tous joué un premier rôle dans le sommet européen puisque qu’il s’agit des cinq premiers (Power, Green Grass, Guzz Mearas, Aetos Kronos et Gallant Way) et de Gu d’Héripré, fautif dans le final après avoir été à l’attaque durant le dernier kilomètre. Le passage sur la grande piste va redistribuer les cartes, logiquement et théoriquement en faveurs des candidatures françaises [lire aussi notre dossier de mercredi 23 décembre]. Depuis l’année 2000, on compte cinq vainqueurs étrangers au palmarès : German Titan (2000), Abano As (2001), Opal Viking (2004), Tumble Dust (2014) et Treasure Kronos (2016).

La belle histoire des "Héripré" avec le Critérium Continental
Il fera partie, à juste titre, des favoris de l’épreuve. Gu d’Héripré (Coktail Jet) aura d’ailleurs pas mal de flèches dans son carquois dont sa forme, son expérience sur le parcours (2 victoires et une place en trois tentatives) et une position au départ très favorable (le couloir 4). Le partenaire de Franck Nivard trouve ici l’occasion de décrocher le titre de prestige qui lui manque encore après ses deux premiers accessits dans les Critériums des 3 et 4 Ans (Grs.1). Il peut aussi perpétuer dans ce Critérium la belle histoire de l’élevage d’Héripré de la famille Quintin. Rolling d’Héripré et Un Mec d’Héripré ont remporté ce classique en 2009 et 2012. Et pour que l’empreinte soit plus forte encore, il faut ajouter que Gamble River, remarqué la dernière fois dans le Prix Octave Douesnel (Gr.2) remporté par Gu d’Héripré, est un fils de… Un Mec d’Héripré.

Coktail Jet et Ready Cash, les autres étalons doublement représentés
Outre Bold Eagle, représenté par deux candidats aux plus hautes ambitions, Aetos Kronos et Green Grass – ressortissants de la première génération du crack –, deux autres étalons sont doublement cités : Coktail Jet et Ready Cash. Le premier aura Gu d’Héripré et Gelati Cut pour le défendre. Soit, là encore, deux candidats aux chances de premier ordre. De retour d’une campagne italienne satisfaisante (deux troisièmes places dans des Groupes 1), Gelati Cut vient d’effectuer une remarquable réapparition à Vincennes (2e de Gu d’Héripré dans le Prix Octave Douesnel) et n’aura contre lui que son couloir au départ, le 9. Le représentant de Romain Larue associe à sa candidature celle de l’italien Alrajah One (Maharajah) qui l’a battu par deux fois de l’autre côté des Alpes avec des circonstances néanmoins défavorables pour le français. Il reste que le transalpin piloté par Örjan Kihlström n’est pas un simple quidam mais bien un performer de Groupe 1 à respecter au plus haut point.
Quant à Ready Cash, il pourra compter sur Gallant Way et Goldy Mary, dont les potentiels actuels peuvent les porter dans les cinq premiers.
Dans le camp des étalons étrangers, l’incontournable Muscle Hill sera représenté par la suédoise Waiting Hill Hall, dont les titres paraissent minces à ce niveau. Il n’en est pas de même de Guzz Mearas, un fils de Muscle Mass (qui perpétue comme Muscle Hill la lignée mâle Valley Victory-Muscles Yankee) qu’il faut respecter au plus haut comme l’attestent ses récents accessits (3e du Grand Prix de l’UET et de la Breeders Crown, Grs.1).

Deux absents de marque avec Ecurie D et Gunilla d’Atout
Annoncé par son entourage comme le meilleur 4 ans mondial, Ecurie D (Infinitif) ne sera finalement pas au dernier grand rendez-vous international proposé à sa génération. L’élève de Jean-Pierre Dubois dorénavant propriété d’un consortium scandinave et entraîné en Norvège par Frode Hamre a mordu par deux fois la poussière cet automne : d’abord dans le Grand Prix de l’UET, où son bras de fer avec Gu d’Héripré l’a poussé à la faute dans le finale (tout comme Gu d’Héripré d’ailleurs), et dans le Grand Prix de Solvalla, dans lequel il a subi la loi d’Aetos Kronos tout en réussissant à prendre le meilleur sur Power. Ecurie D a droit à des vacances pour le moment et devra encore prouver qu’il est de la lignée des « extra-terrestres » annoncés. Désormais titulaire de deux Critériums (des 3 et 4 Ans), le dernier après la disqualification de Go On Boy (Password), Gunilla d’Atout (Ready Cash) a vu sa préparation contrariée par des ennuis de santé et ne sera opérationnelle que plus tard durant ce meeting.

Les pouliches ont décroché tous les Critériums
Les trois premiers Critériums de la promotion des 4 ans français sont venus garnir les palmarès de deux pouliches : Green Grass pour le premier (Critérium des Jeunes) et Gunilla d’Atout pour les suivants (Critériums des 3 et 4 Ans). Elles seront quatre pouliches ce dimanche au départ : Green Grass, Waiting Hill Hall, All Wise As et Goldy Mary. Les mâles sont prévenus.

Une édition qui doit encore susciter des vocations américaines

Le Critérium Continental (Gr.1) offrira une place à son vainqueur au départ de la grande épreuve de janvier. Aucun entourage d’un candidat français n’a pour l’instant évoqué cet argument pour désigner l’épreuve comme premier objectif impérieux de l’hiver, contrairement à Sébastien Guarato lors de précédentes éditions avec Face Time Bourbon et Bold Eagle. Du côté des candidatures étrangères, aucun message de la sorte n’a pas, non plus, encore été véhiculé. Le fait de posséder le ticket d’or pourra évidemment, en son temps, changer les intentions ou plutôt susciter des vocations. Mais, avant cela, il faut gagner.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 27 Décembre
4 PRIX AMERIQUE RACES ZETURF QUALIF 3 - (15H15)
Course Premium - Attelé - Gr 1 - Internationale-autostart - 170 000 € - 2 100 m
1AETOS KRONOSD4J. Bazire
2AXL ROSEDAB. Goop
3ALRAJAH ONEDAO. Kihlstrom
4GU D'HERIPREDPF. Nivard
5GUZZ MEARASD4J. Untersteiner
6POWERDPR. Bergh
7GALLANT WAYDPA. Barrier
8GREEN GRASSD4M. Mottier
9GELATI CUTDPG. Gelormini
10GRAND ARTD4F. Ouvrie
11GO ON BOYDPR. Derieux
12ALWAYS EKDAA. Abrivard
13GAMBLE RIVERD4E. Raffin
14WAITING HILL HALLD4A. Prat
15ALL WISE ASD4A. Lamy
16GOLDY MARYD4M. Abrivard
A voir aussi :
...
Dollar DU Plain, le tracé de Pornichet lui va si bien

Fer de lance de l'écurie de Ludovic Le Dréan, Dollar du Plain (Derby Du Gite) s'est imposé en costaud ce jeudi soir sur l'hippodrome de Pornichet en trottant 1'13''5 sur le parcours des 2750 mètres. S'il n'avait ...

Lire la suite
...
Franck Ouvrie voit triple à La Capelle

Auteur d'un triplé au cours d'une même journée de course cette année (c'était le 23 mai sur l'hippodrome du Touquet), Franck Ouvrie s'en est offert un deuxième ce vendredi en Thiérache. Après ses victoires ...

Lire la suite
...
Impression de Mai : une expérience qui fait la différence

Pour sa neuvième sortie publique, Impression de Mai (Clif du Pommereux) a ouvert son palmarès à l'issue d'un bon rush final. Plaquée des quatre pieds depuis plusieurs courses, munie d'un débouche-oreilles et d'oeillères descendantes, cette proté...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite