... © Aprh
Actualité - 26.12.2020

Des appétits de victoire plus grands que jamais

Plus que pour toute autre course de la journée, c’est la victoire qui comptera dans la Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #4 – Prix Ténor de Baune (Gr.2). Les places ne compteront pas ou si peu. Le ticket offert au vainqueur sur la grille de départ du Prix d’Amérique transforme l’épreuve en objectif prioritaire pour pas mal des protagonistes dont Fakir du Lorault [photo], Féerie Wood, Feydeau Seven ou Frisbee d’Am.

Contrairement au Critérium Continental (Gr.1), dans lequel une place sur le podium restera à jamais dans le palmarès de son titulaire, un accessit dans le Prix Ténor de Baune (Gr.2) pourrait passer dans la catégorie des pertes et profits. La place offerte au vainqueur de l’épreuve sur la grille de départ du Prix d’Amérique écrase toutes les autres considérations. Combien seront-ils à avoir faim de victoire ce dimanche dans le Prix Ténor de Baune (Gr.2) ? Selon le code des courses et une lecture littérale et basique de celui-ci, tous et toutes. Mais dans la vraie vie sportive et hippique, les douze partants n’ont pas le statut pour s’imposer. Les entourages de Fakir du Lorault (Vaillant Cash), Féerie Wood (Rockfeller Center), Feydeau Seven (Rédéo Josselyn) et Frisbee d’Am (The Best Madrik) ont, depuis quelques jours, misé sur cette épreuve. Exactement depuis l’annonce faite par Sébastien Guarato de ne plus présenter Face Time Bourbon (Ready Cash) au départ du Groupe 2, préférant finalement la Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #5 – Prix de Bourgogne. La brèche est ouverte et tout le monde se rue vers elle comme à la plus belle époque de la ruée vers l’or.
En fait, la liste des ambitieux sera grande ce dimanche car plusieurs candidats étrangers profitent eux aussi de l’opportunité laissée in extremis par l’absence de Face Time Bourbon. Faisons un pointage grossier. Si on soustrait les trois candidates qui affichent moins de 200 000 euros de gains (conséquence d'un palmarès très mince dans les Groupes), Fiable (Ready Cash), Fiesta du Belver (Roi du Coq) et Flaya Kalouma (Royal Dream), on passe à une short-list de neuf noms. Si l’on écarte encore (avec le plus grand respect qu’on lui doit) Fric du Chêne (Nobody du Chêne), on réduit à huit noms. Il y a parmi eux, évidemment des ambitions différentes dont le cas le plus particulier est porté par Feliciano (Ready Cash).

Le cas Feliciano
Il détient sans doute une bonne part de la réponse du Prix Ténor de Baune. Concurrent le plus riche et titré au départ, Feliciano est aussi le seul à déjà bénéficier d’une place assurée sur la grille de départ du Prix d’Amérique. Il doit ce luxe de certitude à sa deuxième place dans la Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #1 – Prix de Bretagne (Gr.2). Si le représentant de l’Ecurie des Charmes voulait donner vraiment sa meilleure valeur, il ne faudrait sans doute pas aller chercher plus loin le lauréat. Mais la temporalité est bien autre. Le grand objectif est dans un mois. Même si son entourage – l’entraînement de Philippe Allaire – n’est jamais là pour faire effectuer de simples tours de chauffe à ses ressortissants, l’enjeu n’est vraiment pas de prendre dur ce dimanche pour le vainqueur du Prix de l’Etoile (Gr.1) 2019, deuxième cette année du Critérium des 5 Ans et troisième du Prix René Ballière (Grs.1), entre autres. Alexandre Abrivard qui courra de son côté pour la victoire au sulky de Féerie Wood l’a d’ailleurs exprimé en ces mots dans la séquence des #Insiders d’Equidia : « Feliciano est sûrement le cheval à battre mais lui est déjà qualifié et cette course ne sera pas une fin en soi de son côté. »

Le numéro 1 du mérite : Fakir du Lorault
S’il fallait décerner un titre au plus méritant dans la course au ticket d’or pour le Prix d’Amérique, Fakir du Lorault arriverait certainement en tête des suffrages. Le représentant de Joëlle Laignel, entraîné par Mickaël Charuel et drivé par François Lecanu a échoué de très peu dans le premier volet qualificatif du Prix de Bretagne, concluant fort à la quatrième place. Vainqueur ensuite du Prix Doynel de Saint-Quentin (Gr.2), il a vécu un véritable cauchemar dans la Qualif #2 (Prix du Bourbonnais).
Fakir du Lorault a en effet « fait » tomber son pilote lors de la première volte suite à un accrochage. Déclaré d’office non-partant par les officiels, après avoir été un moment en liberté, il retente donc sa chance. Ce cheval de fer, qui a dû lutter depuis son plus jeune âge contre Face Time Bourbon et Falcao de Laurma, a retrouvé comme une seconde jeunesse depuis l’été. Le parcours sera à sa convenance et son entourage joue son va-tout ce dimanche.

Féerie Wood : l’effet fraîcheur ou le coup de Hanna des Molles ?
Sur la liste des suffrages du mérite, elle ne doit pas être bien loin derrière Fakir du Lorault. Féerie Wood s’est hissée régulièrement, avec la conviction de réussir, sur la plus haute marche de sa promotion, dès lors que Face Time Bourbon vaquait à d’autres objectifs. Elle a vraiment pris cette nouvelle dimension durant l’été (2e du Prix Jockey, 5e du Critérium des 5 Ans) puis a explosé en remportant le Championnat Européen des 5 Ans (Gr.1), aux dépens de Feliciano. Troisième dernièrement dans le Prix Doynel de Saint-Quentin, subissant la loi de Fakir du Lorault et Rebella Matters (Explosive Matter) qu’elle retrouve, elle était moins bien selon son driver Alexandre Abrivard dont elle défend par ailleurs les couleurs : « Elle avait accusé un peu le coup la dernière fois dans le Prix Doynel de Saint-Quentin dans lequel j’ai trouvé qu’elle avait manqué un peu de jus. Mais elle a eu trois semaines pour récupérer et préparer cette course. Elle a dû reprendre de la fraîcheur. » Dans le même scénario, avec un pouliche également, une certaine Hanna des Molles, on sait ce que redonner de la fraîcheur veut dire dans la bouche de la famille Abrivard dont le meeting est proprement exceptionnel. Hanna des Molles a remporté le Critérium des 3 Ans. Pour Féerie Wood, le message est clair en tout cas : « Ce ne sont que des 5 ans ici et il n’y a qu’un billet. Il faut gagner la course pour être au départ de la belle course. Plusieurs candidats peuvent s’imposer sans l’ogre [Face Time Bourbon]. Ma jument, déferrée, en fait partie sur ce qu’elle a réalisé toute la saison. Méfiance quand même car il y a des étrangers, il y a aussi Feydeau Seven qui a bien gagné la dernière fois. Cela va être une très belle course, très ouverte, avec de très bons chevaux. »

Un duo Bazire non touristique
Feydeau Seven (Redeo Josselyn) : le nom est lancé par Alexandre Abrivard. Il s’agit d’un des deux pensionnaires de Jean-Michel Bazire au départ, l’autre étant Rebella Matters. JMB sera au sulky du premier qui vient de décrocher son troisième titre de Groupe 3 dans le Prix Narquois, dominant Fire Cracker et… Rebella Matters. Il ne faut pas oublier que, durant l’été, Feydeau Seven avait pris la sixième place du Critérium des 5 Ans (Gr.1), un rang derrière Féerie Wood donc. JMB n’a pas encore fait le plein de partants dans le Prix d’Amérique (la nouvelle règle fixe à quatre le nombre de partants maximum par entraîneur dans une même épreuve) : il a d’ores et déjà Davidson du Pont, assuré de participer par ses gains, et Victor Ferm, qualifié grâce à sa deuxième place dans la Qualif #2 (le Prix du Bourbonnais). Le professionnel tente donc sa chance, non sans raison évidemment, avec des candidats en grande forme comme Feydeau Seven et Rebella Matters. Eux aussi viseront la première place et la wild card associée.

Les « légitimes » difficiles juger
Tant Frisbee d’Am (The Best Madrik) que les candidats étrangers Zlatan (Napoleon Bar) et Activated (Jocose) possèdent des titres classiques à leur actif. Pour eux, les incertitudes pèsent néanmoins sur leur état de forme actuelle et leur réel potentiel du moment.

Ce qui est sûr, c’est que la règle de qualification directe pour le Prix d’Amérique en cas de victoire suscite tous les appétits. Et comme à un certain jeu bien connu, le gagnant de cette quête au ticket d’or aura bien tenté sa chance.

Des vainqueurs qui font du bruit dans le Prix d’Amérique

Dès l’édition originale du Prix Ténor de Baune, créé en 2008 et d’emblée avec le principe d’offrir une invitation à son vainqueur au départ du Prix d’Amérique, son vainqueur a fait du bruit dans le Prix d’Amérique. La première lauréate s’appelait Orla Fun (Fleuron Perrine) et signera ensuite une exceptionnelle séquence : troisième du Prix d’Amérique, du Prix de France et première du Prix de Paris. Vainqueur du Ténor de Baune en 2014, Up And Quick (Buvetier d’Aunou) ne trouvera que Maharajah pour le priver du titre suprême deux semaines plus tard. Lionel (Look de Star), au palmarès en fin d’année 2015, remportera durant le meeting le Prix de Paris et conclura troisième du Prix d’Amérique 2017. On connaît les palmarès d’exception des vainqueurs des éditions 2016 et 2017, Bélina Josselyn et Readly Express, tous les deux titulaires du Prix d’Amérique. Quant à Looking Superb (Orlando Vici), gagnant « Ténor de Baune » de la fin d’année 2018, il a été la révélation du Prix d’Amérique du même meeting en y concluant troisième.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 27 Décembre
6 PRIX AMERIQUE RACES ZETURF QUALIF 4 - (16H30)
Course Premium - Attelé - Gr 2 - Internationale - 85 000 € - 2 700 m
1FIABLEDPY. Lebourgeois
2FIESTA DU BELVERD4J. P. Monclin
3FLAYA KALOUMAD4G. A. Pou Pou
4REBELLA MATTERSD4M. Abrivard
5FEYDEAU SEVEND4J. Bazire
6FEERIE WOODD4A. Abrivard
7FRIC DU CHENED4F. Nivard
8FAKIR DU LORAULTD4F. Lecanu
9FRISBEE D'AMD4A. Barrier
10ZLATAND4B. Goop
11ACTIVATEDD4F. Ouvrie
12FELICIANODPD. Thomain
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite