... © Aprh
Résultat de course - 26.12.2020

Be One des Thirons ou la première du meeting de Philippe Daugeard

Dans le dernier tournant, j'étais confiant.
Philippe Daugeard

À l'aube de ses 10 ans, Be One des Thirons fait de la résistance. Il présente même la verdeur de ceux qui savent rester jeunes. Il confirme par son succès du jour ses récents faits d'armes dans le Grand National du Trot (deuxième d'une étape en novembre et deuxième de la Finale en décembre).

La logique a été respectée dans le Prix de Strasbourg. Be One des Thirons (Roi du Coq) venait de prendre le meilleur sur Crusoé d'Anama (Ni Ho Ped d'Ombrée) dans la Finale du GNT. De son côté Brillant Madrik (Lilium Madrik) venait de dominer le même Crusoé d'Anama et Belle Louise Mabon (Derby dy Gîte). Ces lignes respectives se sont répétées ce samedi avec un avantage en faveur du pensionnaire de Philippe Daugeard pour la victoire. L'entraîneur de l'Eure n'avait pu encore ouvrir sa marque à Vincennes durant le présent meeting. Voici donc son premier point hivernal avec le commentaire suivant sur son partenaire : « Il méritait sa victoire mais ce n'est jamais facile de s'imposer à ce niveau. Aujourd'hui, il est mieux parti qu'à son habitude et, en début de parcours, nous ne sommes pas allés très vite. J'ai eu un bon parcours et, dans le dernier tournant, j'étais confiant. Même s'il a fallu être vigilant à mi-ligne droite car il pousse un peu à gauche, j'ai surtout contrôlé. Je suis heureux de remporter une belle course avec lui. » Il s'agit de la 49e victoire de l'année de Philippe Daugeard comme entraîneur soit grosso modo un score identique à l'an dernier (53 titres), avec deux mois de compétition en moins...
Le début de série en cours de Brillant Madrik (2 victoires consécutives à Vincennes en novembre) trouve ici sa fin. Pour son driver Léo Abrivard, il y a un brin de déception dans ce premier accessit : « Après avoir assuré le départ, je lui ai demandé un effort pour venir mais, ensuite, il s'est encore montré froid. Je suis un peu déçu d'être battus même si le gagnant est un bon cheval. »

D'où vient-il ?

Fils du classique monté Roi du Coq 1'11'', placé des Prix du Président de la République et des Elites, Be One des Thirons est l'unique vainqueur -et même le seul produit qualifié- né des oeuvres de Miss des Thirons 1'16'' (Tadzio de la Motte), gagnante de trois courses, notamment à Enghien, chez le même Philippe Daugeard qui veille sur son fils. Miss des Thirons est la soeur utérine d'Inter des Thirons 1'14'' (Best Bourbon), dont les gains dépassent les 200.000 €, à la faveur de quelque onze victoires, jusque dans le Groupe III Prix Raymond Rigault, à Graignes, et de nombre d'accessits. C'est l'élevage Le Page qui est, ici, mis en valeur, sur quatre générations.

3e | PRIX DE STRASBOURG
Att - 2700 m - Course A - 67 000 €
BE ONE DES THIRONS 1'13"1
Roi du Coq x Miss des Thirons (Tadzio de La Motte)
Driver : P. Daugeard - Entraîneur : P. Daugeard
Propriétaire : E. P. Daugeard - Eleveur : P. Le Page
2e Brillant Madrik 1'13"2
3e Cash du Rib 1'13"3
4e : Crusoe d'Anama - 5e : Belle Louise Mabon - 6e : Crescendis - 7e : Be Bop Haufor
A voir aussi :
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Ils seront 15
à la conquête de Paris

Le dernier volet hivernal des Ultimate Finals des Prix d’Amérique Races ZEturf se courra à quinze dimanche. Des seize engagés de mercredi, seul Jerry Mom a quitté la liste définitive. Hormis Face Time Bourbon, le Groupe 1 sur ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite