... (© APRH)
Résultat de course - 27.12.2020

Gladys des Plaines, le "Cornulier" plus que jamais

J'espère ne pas être prêt trop tôt pour la belle.
Gilles Curens

Dans une épreuve menée tambour-battant par Galactic avant qu'il ne soit sanctionné dans le dernier tournant, Gladys des Plaines s'est imposée alors qu'elle s'était retrouvée loin et a confirmé son statut de prétendante au Prix de Cornulier.

Al'issue de ce Prix Reverdy (Groupe 3), Gilles Curens ne se pose plus la question de savoir si oui ou non Gladys des Plaines (Opus Viervil) va courir le prochain Prix de Cornulier. La nouvelle démonstration de la jument dont il partage la propriété avec Augustin Radu et Julien Coulon met définitivement fin à tout suspense. On ne gagne pas en 1'12'' (2175m.) - alors que le record de la course est de 1'11''8 - en étant restée ferrée dans des conditions aussi difficiles sans avoir des prétentions dans la "belle" un mois plus tard. Tout son esprit est déjà accaparé par cette échéance qu'il va connaître pour la deuxième fois deux ans après Ulka des Champs (Offshore Dream). "C'est une crack, a réagi à chaud l'entraîneur installé à Grosbois. Même ferrée, elle démontre que c'est la meilleure de la génération. Elle a été prise de vitesse tout le temps mais elle est dure et a fait étalage de sa classe et de son talent." Confirmation de la part de celui déjà assuré de remporter son premier Etrier d'Or : "Elle ne paye pas de mine par son gabarit mais c'est une phénomène. Ferrée, j'étais quand même moins bien en selle, notamment en partant et pour finir mais rien d'inquiétant. Elle sera compétitive dans un "Cornulier", j'en suis convaincu !" Des propos qui devraient rassurer Gilles Curens qui, à l'approche de l'événement, commence à sentir la pression : "Ma seule inquiétude est que la jument est au top depuis le début du meeting. J'espère pas être prêt trop tôt pour la belle. On va quand même sûrement recourir dans quinze jours dans le Prix Emile Riotteau (le 9 janvier) en étant déferrée des quatre et ensuite le "Cornulier" en essayant d'inquiéter les "vieux". On ne peut pas trop la laisser sans courir afin qu'elle ne soit pas trop fraiche car elle a du caractère".

D'où vient-elle ?

Fille d'Opus Viervil 1'11'', Gladys des Plaines, élevée par l'ex-entraîneur Stéphane Rouxel (Écurie des Plaines) -qui s'est recyclé aujourd'hui, pour raisons de santé, dans le commerce d'aliments pour chevaux-, est le premier produit de Thétis de Vaujours 1'13'' (210.970 €), lauréate de sept tournois provinciaux. La troisième mère est la classique montée Comme Elle 1'15'' (181 308 €), gagnante de dix courses et placée du Prix d'Essai. Le meilleur produit de Comme Elle fut Nina de Bootz 1'14'' a.-m. (treize victoires et 217.230 €). Rappelons que Gladys des Plaines provient de la vente mixte d'été d'Arqana Trot, à Deauville, où elle fut adjugée 23.000 €, à l'âge de 2 ans, qualifiée, inédite, en septembre 2018. Son frère cadet, Indigo des Plaines 1'17'' (Qualypso Jiel), a débuté deuxième, sur l'hippodrome de Reims, au mois de septembre 2020, pour le même tandem Radu-Curens, et n'a, pour l'heure, pas été revu.

3e | PRIX REVERDY (PRIX LEON TACQUET)
M - 2175 m - Groupe 3 - 70 000 €
GLADYS DES PLAINES 1'12"
Acheté aux ventes Arqana Trot 23 000 € par Anonyme
Opus Viervil x Thetis de Vaujours (Hernani)
Jockey : M. Mottier - Entraîneur : G. Curens
Propriétaire : A. Radu - Eleveur : Ec. des Plaines
2e Gospel Pat 1'13" Uriel Speed x Namorosa
3e Guerilla de Simm 1'13"9 Brillantissime x Poupee Charmeuse
4e : Goforme de Houelle
A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite