... © Aprh
avec Ganay de Banville
En bref - 28.12.2020

Jean-Michel Bazire : dans les temps de son record

Deux mois après le coup d’envoi du meeting d’hiver, l’heure du premier bilan a sonné. Avec 43 victoires depuis le 28 octobre dernier – trois de retard sur l’année dernière à la même date –, Jean-Michel Bazire affiche un score de passage qui lui permet de toujours pouvoir égaler ou améliorer son propre record de victoires durant le meeting.

La course au record est toujours possible pour Jean-Michel Bazire. Deux mois après le lancement du meeting d’hiver 2019/2020, le professionnel en tant qu’entraîneur n’a que trois victoires de retard sur le précédent exercice. Pour rappel, "JMB" avait porté son score à 83 succès l’an dernier, 12 succès de plus que lors de l’exercice 2018/2019, et fixé le nouveau record du genre.

Une seconde partie de meeting décisive
Si Jean-Michel Bazire n’a que trois victoires de retard sur la saison passée (43 contre 46 et une de retard sur la saison 2018/2019 au 28 décembre), les semaines à venir seront décisives pour la course au record. Grâce au tableau comparatif ci-dessous (en bas de page), on remarque que "JMB" a entamé son meeting d’hiver sur le même tempo que la saison précédente (3 succès en octobre). Au mois de novembre, le professionnel a remporté quatre courses de moins. La seconde partie de meeting d’hiver devra évidemment encore être à haut rendement pour tenter d’améliorer son record. Les deux dernières années montrent que "JMB" signe moins de gagnants sur deuxième partie de meeting d’hiver. Il devra faire un peu mieux dans les prochaines semaines sachant qu'il disposera encore de quelques belles cartouches jusqu'au 31 décembre (avec déjà 5 partants déclarés les 29 et 30).

Avec 219 participations au meeting comme entraîneur depuis le 28 octobre dernier, Jean-Michel Bazire a présenté 70 éléments différents en compétition. Il compte 43 victoires, 31 deuxièmes places et 23 troisièmes places. L’entraîneur avait lancé son meeting d’hiver de la meilleure des manières en remportant le Prix des Cévennes (Gr.3) avec Dorgos de Guez. Depuis, "JMB" a signé trois autres victoires de Groupe 3 (grâce à Ganay de Banville, Feydeau Seven et Dorgos de Guez) et deux victoires de Groupe 2 (Elie de Beaufour et Hooker Berry). Avec plus de 83 300 euros de gains depuis le début du meeting d’hiver, le dernier cité, lauréat du Prix Jacques de Vaulogé (Gr.2) puis troisième du Critérium des 3 ans (Gr.1), est celui qui a remporté le plus d’allocations au sein de l’écurie "JMB". D’ores et déjà qualifié aux gains dans le Prix d’Amérique, Davidson du Pont devrait être l'un des grands contributeurs de la seconde partie du meeting, tout comme Victor Ferm, qualifié dans l'Amérique grâce à sa deuxième place dans le Prix du Bourbonnais (Gr.2).

11 pensionnaires ont réalisé au moins un doublé :
1 avec 3 victoires : Gloria du Gers
10 avec 2 victoires : Dorgos de Guez, Elie de Beaufour, Espoir Wic, Farrell Seven, Gamin Jaba, Ganay de Banville, Gigolo Lover, Hivrine de Guez, Huwaga et Hôtesse Seven

A voir aussi :
...
Une des belles de l'été à Cagnes-sur-Mer

Direction Cagnes-sur-Mer jeudi pour l’un des temps fort du meeting estival. Le Grand Prix de la Ville de Nice a fait le plein de partants au premier échelon avec onze concurrents et trois au second poteau. L’actuel prince ...

Lire la suite
...
L'affiche de samedi à Vincennes : les premières infos

Journée de haut niveau ce samedi pour la réouverture de l’hippodrome de Paris-Vincennes avec pas moins de cinq Groupe 2 et un Groupe 3 à l’affiche sur les huit courses au programme. En tête d'affiche : les qualificatives aux ...

Lire la suite
...
Enchère record : 810.000€ pour Hatchet Man !

Le menu était alléchant et le résultat de la vacation 'pop-up' Arqana Trot se transforme en une vente record. Hatchet Man (Goetmals Wood), quadruple lauréat de Groupe, neveu de Ready Cash, a fait afficher l'exceptionnelle enchère ...

Lire la suite
...
Delfino s'offre son plus
beau titre sur son hippodrome

Mathieu Mottier peut être fier de son cheval. Delfino (Speedy Blue) remporte la plus belle course de sa carrière en s'octroyant le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.2). Il aura su faire le tour de l'animateur, un décevant Galius (...

Lire la suite