... ©Aprh
Résultat de course - 29.12.2020

Gamin Jaba triple la mise

Faire plaisir à sa mère, surtout en période de Noël, c'est toujours très important.
Jean-Michel Bazire

Vainqueur le jour du réveillon de Noël, Gamin Jaba remet ça l'avant-veille de celui du nouvel an. C'est donc une fin d'année parfaite pour ce trotteur réservé pour le meeting d'hiver.

2850m sur la petite iste pour débuter, 2700m sur la grande pour enchaîner et 2100m avec départ à l'autostart pour compléter le catalogue. La totale en l'espace de dix-neuf jours ! Gamin Jaba avait le meeting d'hiver dans son viseur, en tout cas Jean-Michel Bazire l'avait pour lui, et le moins que l'on puisse écrire est que le fils de Kesaco Phedo répond très favorablement à l'appel de son mentor. Ralenti à mi-ligne droite la dernière fois, c'est encore en totale souplesse qu'il a coupé la ligne d'arrivée après avoir pu prendre la tête au pied de la montée sans faire un effort démesuré. Confirmation avec Jean-Michel Bazire : "C'était une course facile. Il est parti moyennement mais j'ai pu me décaler assez vite. Ensuite, ce n'était qu'une simple formalité. Dans la montée, le tempo de course est devenu assez lent. Puis on a fait un bon dernier 500 mètres. Il continue bien son meeting, avec une troisième victoire consécutive. Il me fait très plaisir, surtout pour la casaque de ma maman. C'est un cheval qui sort tout droit de la maison, de l'élevage de ma maman. On est heureux avec ça. Faire plaisir à sa mère, surtout en période de Noël, c'est toujours très important. J'espère qu'elle apprécie ce genre de cadeau (rires)."
Avec ce succès, Gamin Jaba rentre dans le cercle restreint des triples lauréats depuis le début du meeting aux côtés (notamment) de Gladys des Plaines, Helitlopet et Italiano Vero. Jolie brochette !

D'où vient-il ?

C'est un élève maison pour la famille Bazire, dont les auteurs, qui plus est, Késaco Phédo 1'09'' et Otika Vita 1'13'', étaient sous la coupe de "JMB", au même titre que Gai d'Hautmonière 1'12'', le père de celle-ci. De quoi bien connaître ses chevaux, de père et de mère en fils. Otika Vita montra une valeur semi-classique, de 2 à 4 ans. Précoce, elle gagna les Prix Marcel Dejean et Vourasie, puis fut troisième du Prix Une de Mai (Groupe II), niveau auquel elle se plaça, ensuite, à nouveau troisième, dans le Prix Queila Gédé (Critérium des Pouliches). Otika Vita en est à son cinquième vainqueur avec Gamin Jaba, le meilleur des quatre précédents étant le propre frère de ce dernier, le tout bon hongre Trophée de Jaba 1'11'' (dix-sept victoires et 524.490 €). Otika Vita a eu une propre soeur de ces deux-là, en 2018, Impeccable Jaba, qui reste à qualifier. A la suite de quoi, elle a donné deux autres femelles, Jaba (Roc Meslois) et Kokine Jaba (Quinoa du Gers).

5e | PRIX DE LA TOURAINE
Att - 2100 m - Course D - 29 000 €
GAMIN JABA 1'13"1
Kesaco Phedo x Otika Vita (Gai d'Hautmoniere)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : G. Bazire - Eleveur : G. Bazire
2e Ghost 1'13"2
3e Grandiose Bey 1'13"3
4e : Go And Flash - 5e : Galant Galaa - 6e : Grabuge - 7e : Ghostbuster
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite