... ©JLL-SETF
Les couleurs de Paris
Actualité - 23.02.2024

4150m : anachronisme ou tradition nécessaire ?

Le marathon est une épreuve historique par excellence des Jeux Olympiques, inscrite au programme des olympiades depuis leur création. Les épreuves de vitesse dans le stade ont beau avoir pris le pas d'un point de vue médiatique, la course ancêtre a toujours une place particulière dans le cadre des JO et clôt la séquence athlétisme. Si sa distance des 42,195 km est immuable, celle du Prix de Paris Marathon Race a évolué au fil des années. Elle est depuis 30 ans de 4.150m (ou 4.215m). Une distance tout à fait exceptionnelle dans le programme français et même mondial qui nous amène à cette question : s'agit-il d'un anachronisme ou d'une tradition nécessaire ?

Une distance et des conditions qui ont évolué dans le temps Le Prix de Paris se dispute depuis 1994, soit l'arrivée de la nouvelle grande piste de Vincennes, sur 4.125m ou 4.150m. La première lauréate dans cette configuration s'appelle Vourasie (Fakir du Vivier), légende de la course puisque l'une des trois triples lauréates avec Bellino II et Jardy. Elle est une témoin des époques d'autant plus importante qu'elle l'a remporté sur les deux distances différentes, 4.150m en 1994, un an après l'avoir gagné sur 3.200m et un an avant de le gagner pour une 3ème fois consécutive sur 4.150m !

Vourasie, cette grande témoin de l'évolution du Prix de Paris


Autre signe des temps, les Prix de Paris de Vourasie stipulaient dans leurs conditions de course des rendements de distance de 25m pour le vainqueur du Prix de France et de 50m pour le vainqueur du Prix d'Amérique. Il fut un temps où le crack, celui qui avait gagné les deux courses précédentes, devait même rendre 75m ! Dans ces conditions, trois trotteurs ont réalisé ce qu'on pourrait appeler aujourd'hui "l'ultimate Triple Couronne" : Gelinotte, Jamin et Bellino II.


Une course singulière en France

Avec ses 4.150m à couvrir, le Prix de Paris Marathon Race était en 2023 la deuxième plus longue course de France (voir ci-dessous). Huit compétitions du programme hexagonal (sur un total de 11.020 soit 0,07% !) se disputent sur plus de 3.600m. Aucune n'a de lien avec le Prix de Paris et celui-ci ne se place donc pas non plus comme la Finale d'un circuit spécifique dédié aux meilleurs trotteurs-marathoniens. Non, il s'inscrit comme une course totalement singulière visant à compléter la palette des compétences des meilleurs trotteurs d'Europe et à offrir un spectacle différent des autres compétitions de l'hiver, proposant un scénario possiblement haletant et à suspense. Aux yeux du grand public, il résout aussi une partie de la frustration de la "course trop courte en temps par rapport à l'avant et l'après-course" ressentie par certains. Une sorte de culture de l'exception dans une atmosphère globale visant à rechercher la vitesse permanente.

Les 8 courses les plus longues de France
4.275m - Critérium d'Endurance de Vichy (Vichy)
4.150m - Prix de Paris Amérique Races PMU (Vincennes)
4.125m - Prix de Saint-Omer (Vincennes)
4.050m - Prix du Var (Lyon-Parilly)
3.875m - Prix des Amateurs (Nuillé-sur-Vicoin)
3.750m - Grand du Président de Folleville (Biarritz)
3.750m - Grand Prix JC Malaurie et JF Maury (Biarritz)
3.750m - Prix de la Ville de Château-du-Loir (Château-du-Loir)

Et sur le plan européen ?

Longtemps et jusqu'à très récemment, le Prix de la Ville de Caen se disputait sur 4.400m mais sa distance a été réduite en 2023, en même temps que le programme global de l'hippodrome normand. Pour concurrencer ce statut de course la plus longue d'Europe, l'hippodrome hollandais d'Allkmar (à quelques kilomètres d'Amsterdam) a mis sur pied une course de 4.500m sur un anneau de... 690m !! Une expérience qui peut donner le tournis et qui avait souri en 2023 à la française Divine Monceau, associée à son propriétaire Quentin Verneuil. En Suède, le Harper Hanovers est la course sur longue distance la plus populaire et attendue, se disputant le samedi du grand week-end de l'Elitloppet. Mais 2024 changera la donne avec l'arrivée dans le calendrier d'une course au nom évocateur et à l'allocation qui l'est tout autant : l'Aby World Cup, 914.000€ d'allocations, soit la 3ème course la plus richement dotée d'Europe. Elle se disputera sur la distance de... 3.140m.

Jean-Philippe Mary : "La commission des programmes a parlé du sujet"

Ce sujet de la distance du Prix de Paris a été sur la table de la commission des programmes ayant officié lors de la précédente mandature. Son président, Jean-Philippe Mary, réélu à la tête de cette commission avec une équipe remaniée (au moins en partie) autour de lui, explique : "Ce fut un sujet de discussions nourries, avec deux arguments principaux :
- le constat de forts ralentissements durant cette course
- la question de l'exercice diamétralement opposé de la course sans train ("ça freine dur"), au-delà de la simple endurance quinze jours après avoir mis les champions sur la très grande vitesse pour le Prix de France. Mais nous avions finalement décidé de garder le Prix de Paris sur 4.150m. Après avoir réorganisé en profondeur le programme des courses de Groupe, notamment en supprimant certaines courses pour en créer d'autres, nous souhaitions ne pas tout changer et garder quelques marques de tradition dans le cadre du principe honorifique de la Triple Couronne. Et la distance du Prix de Paris est un bon totem de cette tradition. Maintenant, va-t-on en reparler durant cette mandature ? C'est possible.
"

L'avis de Jean-Michel Bazire
Vainqueur de la course à sept reprises, co-recordman du nombre de victoires comme driver avec Jean-René Gougeon, Jean-Michel Bazire sera au sulky de Ganay de Banville dimanche et présentera aussi Hooker Berry. Il nous explique comment gérer les deux tours de la grande piste de Vincennes : "C'est une course dans laquelle il faut prendre un bon départ puis ne rien faire le plus longtemps possible. Il faut respirer un bon coup, baisser les épaules et être attentif. Cette course a toute sa place. Pour être un vrai crack, ça passe par là : être bien mis, être capable de bien respirer et avoir la capacité à faire les 500 derniers mètres avec force. C'est du dressage et ça doit faire partie de la palette complète du crack."



©Scoopdyga
Jean-Philippe Mary

Que dit le palmarès ?

À l'exception (notable mais pas représentative) de Face Time Bourbon, tous les champions modernes (sur les pistes et après au haras) ont remporté le Prix de Paris :
■ Ready Cash dans une édition d'anthologie comme en témoigne encore la sensation de Christophe Toulorge à la revue des images de la course lors d'un hommage rendu au crack lors du Salon du Trot en Normandie,
■ Bold Eagle (vainqueur même de feu la Triple Couronne),
■ Maharajah,
■ Jag de Bellouet...
Pour Thierry Duvaldestin en revanche, pas question, pour le moment, de présenter Idao de Tillard (Severino) au départ du Prix de Paris, comme il le rappelait dimanche soir dans Le Grand Debrief sur Equidia : "Ce serait une course trop dure sur cette distance, lui qui doit porter 230g sous chaque antérieur". Surtout à 6 ans. Restera à voir si, à l'avenir, le challenge du triplé dans les Finales des Amérique Races le tente. Notons que l'impasse est d'autant plus automatique qu'il dispose (comme Face Time Bourbon en son temps) du Prix de Sélection dans la foulée... encore cette année mais plus en 2025 la course étant fermée aux plus de 6 ans.

Une course à opportunités

Si la distance rebute donc le numéro 1, ses challengers de l'hiver ne se font pas prier pour saisir l'opportunité et relèvent le défi. Logique quand on rappelle que le Prix de Paris Marathon Race est la 3ème course attelée la plus richement dotée du meeting d'hiver et qu'en l'absence d'Idao de Tillard, tous concourent aussi pour la première place. La meilleure preuve de cette attractivité ? Le fait d'avoir fait cette année le plein de partants, une première depuis 2003 ! Si bien que le Prix de Paris, dans sa singularité toute assumée, propose donc le meilleur des cocktails pour le bien des courses : du spectacle, des chevaux de très haut niveau et des partants ! Soit le meilleur plateau possible pour générer un joli chiffre d'affaires dans une période morose sur ce point.
Le pronostic de la rédaction de 24h au trot
Pour l'occasion, nous vous proposons un pronostic de trois chevaux à jouer soit individuellement en Simple, soit associés en couplé, soit en base de Quinté !
→ Favori : Izoard Vedaquais
→ Pour défier le favori : Hussard du Landret
→ Meilleur outsider : Inmarosa
PARTANTS VINCENNES - Dimanche 25 Février
3 PX DE PARIS - AMERIQUE RACES PMU - (15H15)
Premium - Att. - (1) - Internationale - 400 000 € - 4 150m
1. IT'S A DOLLARMAKERE. Raffin
2. ALWAYS EKA. Gocciadoro
3. FAKIR DE MAHEYM. Mottier
4. HIP HOP HAUFORCh. Bigeon
5. GANAY DE BANVILLEJ-M Bazire
6. INMAROSAL. Abrivard
7. MISSLE HILLM. Abrivard
8. HUSSARD DU LANDRETY. Lebourgeois
9. ELVIS DU VALLONCh. Cuiller
10. IZOARD VEDAQUAISB. Rochard
11. HOKKAIDO JIELD. Thomain
12. MONI VIKINGB. Goop
13. POWERR. Bergh
14. DIABLE DE VAUVERTB. le Beller
15. AMPIA MEDE SMF. Nivard
16. HOOKER BERRYN. Bazire

Y-a-t-il des alternatives ?

Se demander si le parcours de 4.150m est encore dans l'air du temps, c'est une chose, mais y a-t-il des alternatives ? Sur les tracés existants, la seule option longue distance est celle des 3.000m, bien connue au niveau Gr.1 avec le Prix de Normandie et le Critérium des 5 Ans. Mais la différence avec les 2.700m du Prix d'Amérique Legend Race n'est pas spectaculaire. Ce qui le serait plus est l'idée d'utiliser les deux pistes : pourquoi ne pas faire un tour de la petite piste pour commencer (départ dans les airs des 2.175m) avant de plonger sur la grande pour le second tour ? La distance serait de 3.500m environ. Autre option encore plus "originale" (voire plus) : partir au début de la plaine derrière l'autostart en mode vitesse très réduite avec tirage au sort intégral des places à la corde. La distance serait environ de 3.600m.

A voir aussi :
...
Les restants de la 4è étape du GNT à Cordemais

Pour la première fois de son histoire, l’hippodrome de Cordemais s’apprête à accueillir une étape du Grand National du Trot mercredi prochain (le 24 avril). Après les premiers forfaits enregistrés ce samedi matin, la liste comporte ...

Lire la suite
...
Hunter Valley se sépare provisoirement de T. Malmqvist

Suite à la suspension provisoire de licence de Tomas Malmqvist (voir notre édition du jeudi 18 avril), l'Écurie Hunter Valley a souhaité apporter, par voie de communiqué de presse, des précisions sur la situation. -- Hunter Valley vient d'apprendre que ...

Lire la suite
...
Liza Josselyn continue d'écrire sa propre histoire

Nouveau chapitre dans l'histoire de LIZA JOSSELYN (Ready Cash) : elle devient double lauréate de Groupe 3 et prend désormais rendez-vous avec les meilleurs éléments de sa promotion. Le conte de fées continue pour la fille des cracks ...

Lire la suite
...
Édition Gema,
vaillante comme une pouliche

À l'âge de 10 ans, Edition Gema (Prince Gédé) connait mieux qu'une seconde jeunesse. Elle transcende totalement et signe dans le Prix Théophile Lallouet (Gr.2) une quatrième victoire consécutive dans un excellent temps, 1'12''1. Les couleurs ...

Lire la suite