... © Aprh
L'entrée dans la ligne d'arrivée de Vincennes
Actualité - 01.03.2024

Le Trot dans tous ses états

C’est déjà la fin. La 91ème réunion du meeting d’hiver, ce samedi, ferme une séquence commencée le jeudi 2 novembre 2023. L’affiche est belle, comme d’habitude, mais revêt pourtant cette année un supplément de faste. Le passage au rang de Groupe 1 du Prix Henri Desmontils propulse cette réunion dans une autre dimension. Le rendez-vous est marqué du sceau de la poursuite, avec les Prix de Sélection - Prix Face Time Bourbon (Gr.1) et des Centaures (Gr.1), des épreuves toujours spectaculaires, qui permettent de lorgner du côté de records sportifs. Côté enjeux aussi, cette réunion peut monter haut. Beaucoup de paramètres sont en effet réunis pour cela : une réunion au format XXL (10 courses et 135 partants) avec la locomotive actuelle du trot français, Idao de Tillard, et une exposition optimale, un samedi, le jour le plus commercial de la semaine. Avec au surplus, une incroyable variété d'acteurs en piste.

Avec trois Groupes 1 et dix courses, une première dans le cadre de la clôture du meeting d’hiver, l’affiche du 2 mars entre dans le clan fermé des réunions conçues aussi pour leur attractivité. On ne compte que trois autres rendez-vous dans l’année avec une telle concentration : celui des Champions en juin (avec même cinq Groupes 1), des Critériums en septembre et des Cornulier Races en décembre. La réunion du Prix d’Amérique Legend Race est évidemment à mettre à part et reste, quoi que l’on change autour d’elle, le moment clé de l’année au trot en termes de rayonnement médiatique et d’enjeux. Ce samedi, la journée des poursuites est placée plus que jamais dans "les journées à très fort potentiel de spectacle, d’émotions et d’enjeux. Ce doit être de grands moments pour le public et les professionnels", selon une formule de Guillaume Maupas au moment de la refonte du programme de sélection.

La diversité du trot en une réunion

Avec des propositions au meilleur niveau à l’attelé (Prix de Sélection) et au monté (Prix des Centaures et Henri Desmontils), dans des exercices sur courte distance (Prix de Sélection et Prix des Centaures sur 2.200 mètres avec un avantage de 25 mètres aux 4 ans) ou sur longue (Prix du Plateau de Gravelle (Gr.3) sur 2.700 mètres, Prix Henri Desmontils sur 3.000 mètres), c’est quasiment toute la diversité du trot qui est représentée ce samedi. L’autostart sera d’usage dans deux épreuves (les Prix de Champtocé et d’Argenton-sur-Creuse). Hormis les 3 ans, toutes les générations seront également en piste. Voilà au final, une réunion de la diversité.

L’attrait des courses-poursuites

Les courses-poursuites mises en scène dans les Prix de Sélection - Prix Face Time Bourbon et des Centaures produisent régulièrement de mémorables moments de bravoure. La refonte des épreuves il y a dix ans, donnant dorénavant 25 mètres d’avance aux 4 ans sur leurs aînés (contre 50 mètres antérieurement), âgés de 5 et 6 ans, sur la distance de 2.200 mètres, accorde une forme d’égalité des chances. Pour preuve, lors des dix dernières éditions, la parité est parfaite au palmarès du Prix de Sélection (cinq 4 ans contre cinq aînés). Sous la selle, le Prix des Centaures des dix dernières années a été plutôt dominé par les aînés (8 titres contre 2) mais les 4 ans ont décroché trois fois le premier accessit. Ces épreuves sont aussi les opportunités pour battre des records de vitesse. Les 4 ans devront sans doute aller très vite pour se donner une chance dans le Prix de Sélection contre Idao de Tillard, lequel aura pour sa part le record général de Vincennes départ volté (1’09’’4 par Face Time Bourbon) en ligne de mire.



10 vainqueurs de Groupes 1

4 dans le Prix des Centaures
Kalif Landia (1), Kandora Bella (1), Ina du Rib (2) et Idéale du Chêne (2)
3 dans le Prix de Sélection - Prix Face Time Bourbon
Kana de Beylev (1), J’Aime Le Foot (1), Idao de Tillard (6)
3 dans le Prix Henri Desmontils
Esperanza Idole (1), Hirondelle du Rib (1), Granvillaise Bleue (1)
Au total, le plateau réunit 10 vainqueurs de 17 Groupes 1.

Une incroyable variété d'acteurs

L'affiche de clôture se transforme en une forme de who's who du trot de l'hiver. Quelle autre réunion dans l'année pourra proposer de voir se côtoyer le titulaire du doublé du Prix d'Amérique Legend Race/Prix de France Speed Race (Idao de Tillard) à la lauréate du Prix de Cornulier et sa dauphine (Esperanza Idole et Hirondelle du Rib), à deux gagnants de Groupe 1 de 3 ans (Kana de Beylev à l'attelé et Kalif Landia à l'Étrier), à une autre lauréate de Groupe 1 de 5 ans (Ina du Rib), en passant par quelques "serial winners" de l'hiver (Face Time, Hymne du Gers) ? On peut encore ajouter à cette liste Gaspar d'Angis, le vainqueur d'un GNT 2023 unique (il en a remporté six étapes et la Finale en début de meeting).


© Aprh
Ina du Rib

Plusieurs détenteurs de records en piste

Granvillaise Bleue, titulaire du record général monté de Vincennes (et national) en 1’09’’9 et du record du Prix des Centaures en 1’10’’5. Ce dernier pourrait tomber samedi, sous les assauts d’Idéale du Chêne, Ina du Rib et Jean Balthazar par exemple.
Idao de Tillard, titulaire du record du Prix de France (1’09’’4) mais aussi détenteur du record des 4 ans sur 2.175 mètres départ volté en 1’10’’3. Cette marque pourrait être mise à mal samedi par Kana de Beylev, Ksar et consorts.
Ina du Rib, propriétaire du record des 3.000 mètres sous la selle (Prix de Normandie 2023) en 1’11’’6. Ce chrono sera la référence à battre pour Granvillaise Bleue, Hirondelle du Rib et Esperanza Idole dans le Prix Henri Desmontils.

Un samedi en or ?

Alors que les autres temps forts du meeting prennent position lors des réunions dominicales, la clôture se déroule un samedi. Et si cette donnée était encore plus favorable aux enjeux, actuellement en souffrance ? Le samedi, la journée du commerce et des achats des ménages par excellence, coche en effet bien des cases. Le nombre de points de ventes ouverts du PMU (qui vient de franchir la barre des 14.000) sera supérieur à celui d’un dimanche. La plage de consommation, pour jouer ou se rendre à Vincennes, est plus étendue le samedi, le jour festif par excellence, veille du dimanche potentiellement synonyme de "cocooning". Rien à voir encore ici avec le dimanche, touché par le syndrome de la veille du lundi. C’est certain, les chiffres de cette journée de clôture peuvent, dans bien des domaines, monter très haut. Et mériteront, dans tous les cas, une analyse attentive.

Idao de Tillard, un meeting à plus de 4 M€ d’enjeux ?

La vedette absolu du meeting est aussi le cheval qui draine le plus d’enjeux sur son nom. Lors de ses cinq tentatives, 2.706.508 € ont été engagés au jeu Simple (gagnant et placé) sur ses chances. Sur les 7.447.668 € engagés en Simple dans ces courses, Idao de Tillard a concentré 36,34 % de ces masses. Il affiche des scores d’enjeux et de concentration encore supérieurs à Face Time Bourbon en 2020, lors de son meeting avec son premier Prix d’Amérique Legend Race.

■ Prix d’Amérique Legend Race
Face Time Bourbon (2020) : 653.154 € en jeux Simples (17,6 % des jeux Simples)
Idao de Tillard (2024) : 946.541 € (26,9 %)

■ Prix de France Speed Race
Face Time Bourbon (2020) : 636.424 € en jeux Simples (30,9 % des jeux Simples)
Idao de Tillard (2024) : 850.774 € (39,8 %)

Si on ajoute que Face Time Bourbon avait généré sur son nom un chiffre d’affaires en Simple de 1.574.210 € dans le Prix de Sélection 2020 (en concentrant alors 88,3 % des enjeux simples !), on est en droit d’espérer un score très élevé d’Idao de Tillard ce samedi. La barre des 4 M€ sur ses chances lors du meeting devrait être largement dépassée. On pourrait même être au-dessus des 4,5 M€. À ce stade, c'est dans le Prix d'Amérique Legend Race qu'Idao de Tillard a réuni le plus d'enjeux (en Simple), avec 946.541 €, mais c'est dans le Prix Doynel de Saint-Quentin (le 2 décembre) que les parieurs ont le plus concentré leurs enjeux sur ses chances (66 % à la gagne et 44 % à la place).

A voir aussi :
...
Horsy Dream,
retour vers le futur

Le champion HORSY DREAM retrouve sa superbe à l'occasion du Prix de l'Atlantique qu'il remporte avec un grand brio et dans un temps record : 1'10''2. Le protégé de Pierre Belloche et de l'Écurie du Closet renoue avec la ...

Lire la suite
...
Jazzman Debailleul en route vers les sommets

Malgré plusieurs efforts dans le parcours, JAZZMAN DEBAILLEUL (Repeat Love) s’impose et reste invaincu en quatre tentatives cette année. Le cheval entrainé par Erno Szirmay ne cesse de monter les échelons depuis cet hiver. Avec toute la prudence ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain et Krack Time Atout, du top niveau

Si Koctel du Dain (Boccador de Simm) sort vainqueur de ce Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.2), il partage la vedette avec son dauphin et grand rival dans sa promotion, Krack Time Atout (Face Time Bourbon), excellent finisseur quand le lauréat ...

Lire la suite
...
Les restants de la 4è étape du GNT à Cordemais

Pour la première fois de son histoire, l’hippodrome de Cordemais s’apprête à accueillir une étape du Grand National du Trot mercredi prochain (le 24 avril). Après les premiers forfaits enregistrés ce samedi matin, la liste comporte ...

Lire la suite