... ©Scoopdyga
Résultat de course - 01.01.2021

Inoubliable et Victoria Dreams, c'est du "Prodigious" !

Je dois être vigilant au sulky d'Inoubliable. Elle a encore besoin d'apprendre son métier.
Jean-Philippe Dubois

Jean-Philippe Dubois semble très bien armé avec ses pouliches de 3 ans. Après le succès d'Illusive Artist dans le Prix Une de Mai le jour de Noël, l'homme de l'écurie Victoria Dreams détient une autre pouliche très douée dans ses boxes, son nom : Inoubliable.

Les derniers partiels (1'11''7 pour le dernier kilomètre, 1'09''8 pour les derniers 500 mètres et 1'08 pour les derniers 200 mètres) d'Inoubliable (Prodigious) sont flatteurs mais illustrent aussi une course très peu rythmée dans sa première partie. Et au moment de commenter le déroulement de la compétition, Jean-Philippe Dubois nous a dit : "On a été doucement le premier tour de piste et ensuite on a fait un très bon dernier kilomètre. La pouliche de tête (Isla Bonita) avait de l'avance sur nous (NDLR : Inoubliable avait 13 mètres de retard à combler sur la pouliche entraînée par Philippe Allaire à un kilomètre du but). Le fait de l'avoir couru dans les autres aujourd'hui (lire vendredi), cela lui a fait du bien. Je suis satisfait de sa performance". Une comparaison est-elle possible avec Illusive Artist , autre fille de Prodigious ? "Illusive Artist est très brave, très pratique dans un parcours. Elle a déjà eu un débouche oreilles. Je dois être vigilant au sulky d'Inoubliable. Elle a encore besoin d'apprendre son métier. Pendant qu'elles sont en forme, les deux pouliches vont continuer de courir au cours de la deuxième partie du meeting", confie Jean-Philippe Dubois.
La bonne série de l'Écurie Victoria Dreams se poursuit. C'est sa 6ème victoire en deux semaines pour dix-huit courses disputées et notamment avec l'étalon-maison Prodigious, père des deux pouliches précitées mais aussi de Glamour Queen et d'Histoire de l'Art.

D'où vient-elle ?

Inoubliable est un pur produit de l'élevage de Jean-Philippe Dubois, étant par deux élèves maison, Prodigious 1'11'' et Dream Life 1'12'', sachant que celle-ci est par Royal Dream 1'10'' et une fille de Password 1'14''. Il s'agit là du premier produit de Dream Life, avant Joie de la Vie, une autre fille de Prodigious, et Keep Your Dreams, un mâle de Follow You. Dream Life (quatre victoires et 162.810 € de gains) "trottait", ayant montré une valeur semi-classique et été jugée digne de prendre part au Critérium des 4 Ans. Elle est la soeur aînée de Easton of my Life 1'13'' (Texas Charm), gagnant de douze courses et de près de 170.000 €. Les inbreedings du pedigree sont frappés du sceau de la famille Dubois, ainsi qu'on peut en juger: Goetmals Wood (2x4), And Arifant (3x5x5), Buvetier d'Aunou (3x4)...

7e | PRIX DE CHATELLERAULT
Att - 2850 m - Course A - 44 000 €
INOUBLIABLE 1'18"
Prodigious x Dream Life (Royal Dream)
Driver : J. Dubois - Entraîneur : P. Moulin
Propriétaire : E. Victoria Dreams - Eleveur : J. Dubois
2e Isla Bonita 1'18"
3e I Want You 1'18"3
4e : I Am Crazy - 5e : Idylle de Baill - 6e : Ivana de Bertrange
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite