... (© APRH)
Actualité - 31.12.2020

Le meeting d'hiver s'arrête là pour Bilibili

C'est l'information hippique de ce dernier jour de l'année 2020 relayée successivement par Paris-Turf et Equidia à la mi-journée : Bilibili ne sera pas revu de l'hiver, lui qui venait de faire deux courses de rentrée à l'attelé dans les Qualifs # 1 et # 2 des Prix Amérique Races ZEturf. Alors qu'il était prévu qu'il fasse on retour sous la selle à l'occasion du Prix du Calvados (le 10 janvier) avant de défendre, quatorze jours plus tard, son double titre dans le Prix de Cornulier, dont il était le grandissime favori, on ne reverra probablement pas Bilibili à Vincennes avant l'hiver prochain. La faute à une tendinite à un postérieur dont le verdict a été connu ce jeudi matin et qui le contraint, dans un premier temps, à garder le box.
C'est un coup dur pour l'écurie de Laurent Abrivard à qui tout souriait pourtant depuis plusieurs mois et particulièrement depuis le début du meeting d'hiver. Mais l'entraîneur s'était déjà montré pour le moins prudent, voire très circonspect, quand, interviewé par notre confrère d'Equidia Audrey Fournier dimanche dernier, il avait répondu : "Au travail, j'ai été mieux que ça avec lui. J'ai un peu des doutes". Quatre jours plus tard, il n'y a plus de doute après les examens. Fin de meeting d'hiver, ce qui ne veut pas dire que la carrière sportive du champion de Jean-Pierre Barjon soit terminée. Dans un premier temps, il va donc observer une période de repos complet de six semaines dans son box de l'écurie de Laurent Abrivard dans la Sarthe, là où il stationne à l'année puisqu'il ne fait pas partie des chevaux qui viennent faire le meeting à Grosbois.
C'est un nouveau contre-temps dans la carrière du quintuple vainqueur de Groupe I, lui qui ne totalise que 48 courses depuis ses débuts à l'âge de 3 ans. "A 9 ans, il a un tempérament d'un cheval de 5 ans, se montrait admiratif Laurent Abrivard en début d'année au lendemain de sa deuxième victoire dans le Prix de Cornulier. Mais il reste fragile. On a tout le temps peur pour ses jambes et c'est la première chose que l'on va voir le matin." Référence notamment à sa blessure survenue en janvier 2019 alors qu'il semblait en passe de réussir le triplé "Calvados-Cornulier-Ile-de-France". "Nous sommes toujours attentifs à sa jambe gauche et, là, mauvaise surprise, c'est l'antérieur droit qui est touché. Une inflammation au-dessous du genou est apparue. On a fait des examens à Meslay-du-Maine, il n'y a a priori rien de grave mais pas question de prendre le moindre risque et on devra revoir tout cela d'ici le meeting prochain", nous avait alors confié Laurent Abrivard. Une fois encore, Bilibili était revenu au plus haut niveau, réussissant en début d'année 2020 l'enchaînement des trois courses qu'il n'avait pu réalisé douze mois plus tôt.
Evidemment, son retrait forcé rebat complètement les cartes du prochain Prix de Cornulier. Jusque-là, aucun de ses challengers ne semblait en mesure de prétendre à la victoire le 24 janvier. Leurs ambitions ont été décuplées depuis cette annonce. On pense ainsi à Etoile de Bruyère (Kénor de Cossé) et à Feeling Cash qui ont été ses dauphins dans l'édition 2020, à Fado du Chêne aussi, lui qui vient de renouer avec le succès aux dépens du dernier nommé, à Etonnant, récent vainqueur également, et bien sûr à leur cadette Gladys des Plaines (Opus Viervil), la "Présidente" en titre invaincue en trois courses depuis le coup d'envoi du meeting d'hiver.

Bilibili en chiffres
- 48 courses
- 15 victoires
- 5 Groupes 1 (Cornulier x 2 / Prix de l'Ile-de-France x 2 / Prix du Président de la République)
- 12 places
- 1'10'' record personnel
- 1 879 600

A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite