... ©Aprh
Résultat de course - 02.01.2021

L'émotion de Laurent Abrivard à l'issue du Prix Yvonnick Bodin

C'est au moins aussi important dans mon coeur qu'un Cornulier
Laurent Abrivard sur Equidia

C'est une course qui compte toujours plus que les autres durant le meeting d'hiver à Vincennes. Un moment de vive émotion pour saluer la mémoire d'Yvonnick Bodin, décédé suite à un accident en course à Cabourg il y a bientôt vingt ans.

Cette émotion est bien sûr toujours aussi grande et encore plus pour son oncle Laurent Abrivard qui selle cette année le vainqueur de la course, Brillant Madrik (Lilium Madrik). Au micro d'Équidia, il n'a pu cacher son émotion : "On avait tout axé sur cette course. C'est au moins aussi important dans mon coeur qu'un Cornulier. J'y étais ce jour-là, j'ai tout vécu et il n'y pas une semaine sans que j'y pense."

On aimerait marquer un silence après ces propos.
Mais reprenons pour souligner l'excellent enchaînement de Brillant Madrik cet hiver, lui qui n'a pas fini plus loin que 2ème depuis septembre, attelé et monté.
Aujourd'hui c'est Mathilde Colas, déjà lauréate avec lui dans le Prix Jean Mary, qui a monté une bien belle course pour l'emporter avec assurance : "Je suis heureuse bien évidemment. J'avais une première chance et il ne fallait pas se louper. Le cheval a été très gentil et j'ai bénéficié d'un super parcours. Le chrono est excellent au vu de la piste. Gagner de nouveau à Vincennes avec lui c'est super. Merci à la famille Abrivard de me permettre de monter de tels chevaux et pour leurs conseils au quotidien. Je pense que mon grand-père, de là-haut, doit être fier de moi et c'est aussi ce qui me motive quand ça va mal : savoir que mes parents, ma famille me soutiennent et aujourd'hui ils doivent être heureux. Quand tu n'es pas issu du milieu comme moi, tu dois bosser plus, faire plus tes preuves, travailler et se donner à fond."

D'où vient-il ?

Elevé, en association, par Emmanuel Leclerc -naisseur également de son père, Lilium Madrik 1'13''- et Daniel Lourmière, Brillant Madrik est le meilleur produit et l'un des deux vainqueurs engendrés par Made In Coulonces, une fille de Workaholic 1'11'' qui ne s'est pas qualifiée, issue de l'élevage de Bernard Billard, à l'image de Kiss Me Coulonces, la mère du crack Timoko. Made In Coulonces est la propre soeur du précoce et classique Igor Coulonces 1'15'' (113.618 €), placé du Critérium des Jeunes et du Prix Capucine, aujourd'hui Prix Albert Viel. Elle est aussi la demi-soeur de Gocity Coulonces 1'16'' m. (91.401 €), génitrice de Vizzavona 1'13'' (169.630 €) et Quel Imprévu 1'12'' (106.800 €). Jument de qualité, Vive Lotte 1'17'', la deuxième mère, autre élève de Bernard Billard, est par Jorky 1'14'' -encore un "Billard"!- et une soeur utérine de Claudio 1'19'' (Prix de la Côte d'Azur).

4e | PRIX YVONNICK BODIN
M - 2700 m - Groupe 3 - 80 000 €
BRILLANT MADRIK 1'13"3
Lilium Madrik x Made In Coulonces (Workaholic)
Jockey : M. Colas - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : G. Champie - Eleveur : D. Lourmiere
2e Balzac de l'Iton 1'13"5
3e Eliska Berry 1'13"8
4e : Carla du Chatelet - 5e : Best Of Bourbon - 6e : Delicieux du Cebe - 7e : Belle Louise Mabon
A voir aussi :
...
Des débutantes montées
qui inspirent la méfiance

Premier rendez-vous monté labellisé Groupe pour les pouliches de 3 ans, le Prix Holly du Locton pourrait revenir à des novices sous la selle. Trois candidates titrées à l'attelé se lancent en effet ici dans le grand bain du monté.

Lire la suite
...
I Love You Nobless vs Ici C'est Paris
déjà le match 4

Le départ du Prix Édouard Marcillac s'annonce crucial. Tour à tour, I Love You Nobless (Singalo) et Ici C'est Paris (Dollar Macker) ont en effet hypothéqué leurs chances de victoire au signal. Pour gagner, il leur faudra être irré...

Lire la suite
...
Objectif transformé
pour Harvest de Bulière

Absent durant la première partie du meeting, Harvest de Bulière n'avait qu'un objectif sur la période : le Prix de Monpazier ce mercredi. Objectif transformé avec assurance.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite