... © Aprh
Résultat de course - 04.01.2021

Hurella : la 50e du meeting de Jean-Michel Bazire

Elle a vraiment bien gagné aujourd'hui.
Jean-Michel Bazire

Après avoir vécu de grands moments avec Jirella, Michel Moureaux voit une petite fille de sa championne monter de catégorie avec bonheur. Fille d'Urella, Hurella brille pour la deuxième fois du meeting avec son mentor Jean-Michel Bazire.

Très bien née, Hurella (Offshore Dream) prouve qu'elle progresse au fil des courses. Jean-Michel Bazire a décidé de la présenter pieds nus dès que le règlement lui en a donné la possibilité, soit dès sa première tentative à l'âge de 4 ans. Bien lui en a pris puisque sa pensionnaire s'est imposée avec une certaine marge : « La pouliche a su faire deux efforts dans le parcours pour remporter cette course. Quand je me suis rapproché à un tour de l'arrivée, j'ai fait un bout sur le pied de 1'05 devant les tribunes (1'05''6 pour être très précis au tracking). Elle a vraiment bien gagné aujourd'hui. Je suis content d'elle. Sa mère, Urella, était une bonne jument. Elle a gagné le Prix Helen Johansson (c'était en janvier 2014). Ca fait plaisir de gagner avec sa fille », précise l'homme aux vingt Sulkys d'Or. L'autre belle impression de cette épreuve réservée aux pouliches de 4 ans est à mettre à l'actif de Highness Quick (Up And Quick). La représentante de l'écurie Quick Star a bouclé son dernier kilomètre sur le pied de 1'12''1 au tracking. Sans sa faute au départ, elle aurait pu donner du fil à retordre à Hurella.
50, c'est le nombre de succès de Jean-Michel Bazire avec ses protégés depuis le début du meeting d'hiver 2020/2021. Le professionnel sarthois a réalisé un nouveau doublé ce lundi avec Express du Gers et Hurella. À deux mois de la fin du meeting, il est dans le bon timing pour égaler ou battre son record de 83 victoires en meeting.
Depuis le 1er janvier (date du déferrage autorisé pour les 4 ans, les "H"), quatre courses à l'attelage se sont disputées à Vincennes. À chaque fois, le podium a été composé par des chevaux déferrés.

D'où vient-elle ?

Née des oeuvres du double lauréat du Prix d'Amérique Offshore Dream 1'11'', Hurella a pour mère Urella 1'12'' (Ganymède), laquelle a gagné neuf courses, dont trois Groupes III, et 380.000 €. Jeune poulinière, Urella a eu ensuite Irello, un fils de Goetmals Wood d'ores et déjà qualifié, puis deux pouliches de Love You, Jurella et Kirella. Urella a été le meilleur produit de la classique Jirella 1'13'' a.-m. (1997-Cèdre du Vivier), lauréate des Prix de Normandie et des Elites, deuxième, puis troisième du "Cornulier", ou encore deuxième du Prix de Paris. Jirella était une "Moureaux-Bazire", déjà, et sa descendance fait régulièrement pour la réussite du tandem (cf., aussi, Desperado 1'11'', Firello 1'11'', Girello 1'15''...).

8e | PRIX DE PITHIVIERS
Att - 2200 m - Course C - 38 000 €
HURELLA 1'14"2
Offshore Dream x Urella (Ganymede)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : M. Moureaux - Eleveur : M. Moureaux
2e Highness Quick 1'14"3
3e Hera Mesloise 1'14"4
4e : Harina Dream - 5e : Hannah - 6e : Hacienda Desbois - 7e : Hers And Mine
A voir aussi :
...
La e-cérémonie des Champions 2021

Organisée sur l'hippodrome de Vincennes, en partenariat avec le SEDJ, l'UNAT, le SNPT et diffusée en live sur Facebook LeTROT et Facebook Equidia, sur Youtube LeTROT (voir les vidéos) et sur le site internet d'Equidia, la e-Cé...

Lire la suite
...
Face Time Bourbon,
la conclusion enchantée

Le champion a rempli son contrat. Sur tous les plans. Face Time Bourbon a remporté en solitaire de Prix de Sélection, rejoignant Jamin sur les Tables de la Loi trotteuses en signant un triplé dans l’épreuve. L’épreuve ...

Lire la suite
...
Ce Bello Romain pourrait avoir
des ambitions internationales

Groupe 3 convoité, le Prix du Plateau de Gravelle revient à Ce Bello Romain, trotteur très apprécié des parieurs. Le fait qu'il effectuait ici une rentrée de près de trois mois ne l'a gêné en rien. Peut-ê...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite