... © ScoopDyga
Résultat de course - 05.01.2021

India de Banville, précoce et courageuse

Elle va continuer de progresser dans la deuxième partie du meeting.
François lagadeuc

La famille Levesque enchaîne les victoires à Vincennes depuis Noël. Après Flicka de Blary, Carioca et Filwell, c'est au tour d'India de Banville de franchir le poteau en tête sur la cendrée parisienne. La fille d'Athos des Elfes ouvre son palmarès pour sa quatrième sortie publique.

Après la grosse impression laissée par Ici C'est Paris (Dollar Macker) ce lundi (1'14''8 sur les 2175 mètres de la grande piste), les femelles de 3 ans sous la selle étaient à l'honneur. Montée pour la première fois par François Lagadeuc, India de Banville (Athos des Elfes) s'est imposée en force à la manière des forts, trottant en 1'15''6 sur le même parcours que les mâles la veille. Elle a laissé une très belle impression à son jockey qui nous a déclaré : « C'est une pouliche toute petite mais vraiment géniale. Elle ne m'a pas embêté dans les premiers mètres de course où il faut la laisser faire. Elle va continuer de progresser dans la deuxième partie du meeting car elle est très courageuse. Thomas Levesque ne présente pas souvent des 3 ans monté en début d'année mais cette pouliche est précoce. » François Lagadeuc en profite pour ouvrir son compteur cette année.
Sœur utérine de Hohneck (Royal Dream), Imperia Védaquaise (Prodigious) s'empare de la troisième place et obtient pour l'occasion ses premiers gains en compétition. La grande favorite Ivanjica (Cristal Money) a laissé beaucoup de regrets après avoir été sanctionnée pour ses allures en plaine. Lors des cinq dernières éditions, plusieurs lauréates ont figuré par la suite au niveau Groupe. Citons Hopla des Louanges (2019), France Brésil (2017) et Evidence Roc (2017).

D'où vient-elle ?

India de Banville provient de l'élevage Duprey (G.A.E.C. du Petit Banville). Elle est par le classique, placé de Critérium, Athos des Elfes 1'11'', et l'élève de Joël Hallais, Bartavelle du Rib 1'14'', gagnante de deux tournois provinciaux et placée à plusieurs reprises à Paris. Elle est le premier produit de cette fille de Diamant Gédé 1'15'', avant Kelly de Banville, celle-ci née des oeuvres d'Eridan. Bartavelle du Rib est la soeur de trois hongres de qualité, Tzigane du Rib 1'13'' (299.350 €), Soliman du Rib 1'13'' a.-m. (148.670 €) et Attila du Rib 1'13'' (125.910 €), les deux premiers étant par Kaiser Sozé et le troisième par Jasmin de Flore. Bartavelle du Rib est inbred sur Chambon P (3x3), selon une recette ayant souvent bien réussi à Joël Hallais. Ajoutons que Diamant Gédé, ici en lieu et place de père de mère, est dans la même position dans le pedigree du contemporain d'India de Banville et chef de file attelé de leur promotion, dans les rangs des mâles, Italiano Vero.

2e | PRIX DE LEZIGNAN
M - 2175 m - Course D - 27 000 €
INDIA DE BANVILLE 1'15"6
Athos des Elfes x Bartavelle du Rib (Diamant Gede)
Jockey : F. Lagadeuc - Entraîneur : T. Levesque
Propriétaire : E. T. Levesque - Eleveur : G. d. Petit Banville
2e Ironie d'Heripre 1'15"9
3e Imperia Vedaquaise 1'16"
4e : Ines Primo - 5e : Italia Solo - 6e : Ilicia de Guez - 7e : I Love You Mess
A voir aussi :
...
Iermont : nouvelle méthode,
nouvelle victoire

On avait découvert un Iermont entreprenant, vainqueur après avoir coanimé son épreuve à Laval, le 20 février, lors de ses débuts. Cette fois, Maxime Bézier s'est évertué à le faire attendre. Cela n'a nullement changé le résultat ...

Lire la suite
...
Florian Desmigneux fait
briller Ego Turgot

Au terme d'une course menée avec beaucoup d'à-propos Florian Desmigneux mène au succès Ego Turgot (Sancho Turgot), trotteur de qualité mais pas de tous les jours.

Lire la suite
...
Godfather dans un
temps record pour un 5 ans

Labellisé course B, le Prix de Toulon a souri à l'Écurie Louis Baudron qui signe le jumelé gagnant bien que le favori Faithful soit resté en rade, disqualifié. Mais Godfather a lui brillé, faisant afficher un top-chrono.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite