... © Aprh
Résultat de course - 07.01.2021

Avec Valzer Di Poggio, le fils bat le père

Valzer Di Poggio, c'est mon copain.
Nicolas Bazire

Au terme d'un très vive lutte finale entre Sobel Conway et Valzer Di Poggio, le cheval italien a eu le dernier mot à l'issue d'un très bon coup de reins. Petit exploit réalisée par son pilote Nicolas Bazire puisqu'il a remporté les sept courses auxquelles il a participé avec ce cheval de classe.

Avec du confort sous les antérieurs et déferré des postérieurs, Valzer Di Poggio (Love You) a montré qu'il était de retour à son meilleur niveau. Pour vaincre, il fallait tout de même dominer un certain Sobel Conway (Conway Hall), étincelant depuis le début du meeting sur la cendrée, si on ne tient pas compte de sa récente disqualification au départ le 2 janvier. Pour leur septième association, Nicolas Bazire et Valzer Di Poggio restent invaincus ensemble. Une victoire qui fait du bien au moral du fils de Jean-Michel Bazire qui avait un écart 51 à la gagne. « Valzer Di Poggio, c'est mon copain. Je n'avais plus gagné depuis deux mois. Ma dernière victoire, c'était avec Valzer à Lignières (le 1er novembre). Quand je me suis retrouvé nez au vent, j'ai senti que mon cheval avait beaucoup de gaz. Il voulait avancer. Je savais que Sobel Conway avait beaucoup de vitesse. Dans le dernier tournant, je n'étais pas sûr de mon coup car je voyais que mon père avait encore du gaz. Mon cheval a été bon dans les derniers mètres de course. Il était parfait dans ses allures du départ à l'arrivée. » Disqualifié dans le Prix de Belgique #Qualif1 et le Prix du Bourbonnais #Qualif2, Valzer Di Poggio aborde la deuxième partie du meeting d'hiver au mieux de sa forme. Avec cette victoire dans ce Prix Hersilie, le trotteur italien a désormais 304 190 € et est engagé dans le Prix de la Côte d'Azur (jeudi prochain) où il y a un recul de 25 mètres à 305 000 €. Difficile de rêver plus bel engagement. Jean-Michel Bazire y a aussi engagé Sobel Conway, Freyja du Pont et Darling Berry. De son côté Valzer Di Poggio débute son année sur les chapeaux de roues. L'an dernier, il avait enchaîné 11 succès consécutifs.

D'où vient-il ?

Alezan, comme son père, Love You 1'10'', Valzer di Poggio est issu d'une fille de Viking Kronos 1'12'', inbred sur Bonefish (3x5) et Speedy Crown (5x4), dont la famille recèle plusieurs classiques en Italie. C'est là la souche, développée par-delà les Alpes, d'une jument française, Joute de la Rucquet, cinquième mère de Valzer di Poggio, née, en 1953, des oeuvres du bien nommé Son Petit Fils 1'24'' (Emblème Royal), dont la grand-mère n'est autre que l'exceptionnelle Uranie 1'22'' et dont les performances sont loin d'être indignes de celles de son aïeule, incluant deux deuxièmes places dans le Prix de Paris et une troisième dans le Prix du Président de la République.

5e | PRIX HERSILIE
Att - 2100 m - Course A - 59 000 €
VALZER DI POGGIO 1'12"7
Love You x Glory Di Poggio (Viking Kronos)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : S. Mistero - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Sobel Conway 1'12"7
3e Equinoxe Jiel 1'12"8
4e : Whole Lotta Love - 5e : Noble Superb - 6e : Datcha - 7e : For You Madrik
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite