... (© A. Viguier)
Résultat de course - 08.01.2021

Gaïa Olmenhof se rappelle à notre bon souvenir

Le fait de courir piste plate lui fait du bien au moral.
Vincent Martens sur Equidia Racing

Lauréate d'un Groupe 3 au printemps de ses 3 ans, Gaïa Olmenhof s'est frottée par la suite, sans succès, aux meilleures pouliches de sa génération. La protégée des frères Martens a surclassé ses rivaux du jour sur une piste plate qui correspond parfaitement à ses aptitudes.

Il n'est jamais facile de se remettre de gros combats à Vincennes pour les jeunes éléments. C'est pourtant ce qu'à réussi à faire Gaïa Olmenhof (Ready Cash). « Il ne faut pas oublier que la jument a couru des Groupes 2 à l'âge de 3 ans à Vincennes. Ses tâches se sont avérées compliquées par la suite », commente Vincent Martens sur Equidia Racing. Entre janvier 2019 et juin 2020, la pouliche de l'Ecurie Olmenhof n'a en effet couru que des épreuves labellisées Groupe 2 ou Groupe 3.

Après une bonne course de rentrée dans les jambes avec son entraîneur à son sulky, Gaia Olmenhof renoue donc avec le succès qui le fuyait depuis le mois de mai 2019. Ce jour-là, elle brillait dans le Prix Fama (Gr.3) à Vincennes. « La jument venait de bien tenir sa partie pour sa rentrée. Ce jour-là, elle était ferrée lourd. J'avais décidé de la présenter pieds nus cette fois car je sentais le matin au travail qu'elle était proche de son bon niveau. Le fait de courir piste plate lui fait du bien au moral. J'espère qu'elle va retrouver une seconde jeunesse », conclut l'entraîneur belge.

Les frères Martens conservent ainsi leur couronne dans ce Prix Lugolin. Ces derniers avaient en effet triomphé l'an dernier avec Fabulous Jet (Coktail Jet) qui trottait 1'14''6 sur le parcours des 2 925 mètres. Gaïa Olmenof a fait afficher l'excellente réduction kilométrique de 1'13''9 sur ce même parcours. Au palmarès de cette course B, on retrouve la bonne Elsa de Belfonds (Tornado Bello) il y a deux ans ou encore Baby Lou Max (Gazouillis) en 2016.

D'où vient-elle ?

Fille du phénomène Ready Cash 1'10'', Gaïa Olmenhof a pour mère une poulinière par Love You 1'10'', autre étalon phare. C'est le croisement de Bold Eagle 1'08'', bien sûr, pour ne citer que lui. Le pedigree est splendide, puisque la troisième mère, Quixada 1'18'' (1982-Chambon P), n'est autre que la propre sœur du champion et grand étalon, Sancho Pança 1'15''.

2e | PRIX LUGOLIN
Att - 2925 m - Course B - 33 000 €
GAIA OLMENHOF 1'13"9
Ready Cash x Valerie Oldeson (Love You)
Driver : C. Martens - Entraîneur : V. Martens
Propriétaire : E. Olmenhof - Eleveur : E. Olmenhof
2e Euripide Ludois 1'14"8
3e Etoilee Vrie 1'14"3
4e : Faithful - 5e : Gordon Flash - 6e : El Loco du Jaar - 7e : Ekiango de Nile
A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite