... (© APRH)
Résultat de course - 10.01.2021

La "Flamme" brille encore un peu plus

Elle a mis un bon coup de reins pour finir et a été courageuse pour aller chercher l'animateur.
Théo Duvaldestin

En dépit de son numéro 16 en seconde ligne derrière l'autostart, Flamme du Goutier s'est imposée dans le toujours convoité Prix de Lille. Un succès qui renforce encore un peu plus sa candidature au prochain Prix de Cornulier.

Au succès de Flamme du Goutier, il faut d'abord voir deux effets immédiats. Le premier ? La gagnante du Prix de Normandie 2020 poursuit une préparation idéale jusque-là en vue du Prix de Cornulier dans lequel elle retrouvera la spécialité du trot monté. "Elle monte en puissance au fil ses courses, juge d'ailleurs Théo, le cadet des fils Duvaldestin. On a la préparation idéale pour le moment." Le second ? L'apport des 36 000 € alloués au vainqueur de ce Prix de Lille assure quasiment définitivement sa présence parmi les 18 partants le 24 janvier. "Elle était un peu loin aux gains et il fallait donc en prendre un maximum même si l'on pense que la course va se creuser", rappelle le driver lauréat. Théo Duvaldestin n'est pas étranger, loin s'en faut, à ce double effet. Alors qu'il était le moins expérimenté des seize pilotes au départ de ce Quinté+ (le douzième de sa jeune carrière), une catégorie où il a remporté son premier succès il y a un mois avec Diplomate d'Am (Love You), cela ne s'est pas vu. D'autant que la fille de Ready Cash devait s'élancer en seconde ligne derrière l'autostart qui plus est avec le n°16. "Avec ce numéro, on savait au moins que l'on n'allait pas être enfermés dans le peloton. Dans la première partie, on a progressé à l'abri dans le wagon de deux. Aux 1000m., il a fallu sortir avant de se faire couvrir, puis Romain (Derieux) est ressorti juste devant moi. Dans le dernier tournant, j'ai pu la cacher encore et, dès que je lui ai mis le nez en dehors, elle est repartie. Elle a mis un bon coups de reins et a été courageuse pour aller chercher l'animateur."

D'où vient-elle ?

Propriété de son éleveur, Jean Cottin (Ecurie Saint-Martin), Flamme du Goutier est une fille de Ready Cash 1'10'' et de la semi-classique Utopie du Goutier 1'13'' (156.700 €), placée des Groupes II Prix Paul Leguerney et Ariste Hémard. Cette fille de Kaisy Dream 1'12'', à l'image de la mère de la prometteuse Ghalie du Goutier, en provenance du même élevage, lauréate hier, à Vincennes, est la trois quarts soeur du classique Quido du Goutier 1'12'' (Extreme Dream), deuxième du Critérium des Jeunes et du Prix de l'Etoile ou encore troisième du Prix Albert Viel. Elle est la mère de deux autres gagnants, Eros du Goutier 1'17'' (Prodigious) et Galiléo du Goutier 1'15'' (Bold Eagle). Ses produits les plus jeunes sont Jazz du Goutier, un propre frère de Flamme du Goutier, et Kairos du Goutier, un fils de Carat Williams.

4e | PRIX DE LILLE
Att - 2100 m - Course A - 80 000 €
FLAMME DU GOUTIER 1'11"3
Ready Cash x Utopie du Goutier (Kaisy Dream)
Driver : T. Duvaldestin - Entraîneur : T. Duvaldestin
Propriétaire : E. Saint Martin - Eleveur : S. d. Bissons
2e Violetto Jet 1'11"3
3e Eclat de Gloire 1'11"4
4e : Calina (nor) - 5e : Unique Juni - 6e : Diablo du Noyer - 7e : Cicero Noa
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite