... ©Scoopdyga
Actualité - 11.01.2021

Richard Westerink : "on aura un très beau Cornulier"

Aujourd'hui je dis Cornulier et ensuite on verra. À l'avenir, si on vise le Prix d'Amérique, il ne faut pas faire d'âneries : si on est qualifié pour la "belle" il faut rester à l'attelé
Richard Westerink

Le week-end fut superbe en vue du prochain Prix de Cornulier. La majorité des acteurs principaux étaient présents à Vincennes et du côté des favoris, c'est à chacun le sien. Parmi les absents (volontaires), on doit citer Feeling Cash mais aussi Étonnant, le protégé de Richard Westerink, vu à son avantage dans la Qualif#5 - Prix de Bourgogne. Son entraîneur nous livre son analyse sur le meeting d'hiver et dévoile ses ambitions présentes et futures. Les quatre prochains dimanches seront très importants pour son écurie avec Frisbee d'Am et Étonnant.

Avant tout, comment avez-vous vécu ce week-end très teinté aux couleurs du Cornulier ? Quels futurs adversaires vous ont tapé dans l'oeil ?

Il y en a une qui m'a vraiment plu, c'est Flamme du Goutier : elle arrivera dans une forme optimale. Il va falloir s'appliquer pour la battre. Fado du Chêne gagne bien et, franchement je ne l'imaginais pas capable de faire ça. Il faut aller encore un peu plus vite pour gagner le Cornulier selon moi mais il a fourni un très bon dernier kilomètre. Etoile de Bruyère s'est montrée discrète quand les deux premiers ont été offensifs mais attention à elle.
Quant à Gladys des Plaines, il faudra voir contre les vieux mais il faut bien avouer qu'elle sait emmener du train. Bref, on aura un très beau Prix de Cornulier dans deux semaines.
Étonnant est lui passé par le Prix de Bourgogne. Comment avez-vous analysé sa performance ce jour-là (5ème) ?
Il réalise une super performance, finissant en avançant et sans lui demander l'impossible, le tout malgré un mauvais numéro derrière la voiture (il avait le 10). Anthony ne l'a sollicité qu'à mi-ligne droite et le cheval a répondu en accélérant. Et il lui restait encore des ressources. Ce n'était pas un objectif pour moi.

Vous a-t-il surpris ?
Non, je l'ai vu faire des performances l'année dernière exceptionnelles et notamment dans le Prix de Sélection. Rappelez-vous, il était bien parti avant de faire une petite faute, revenir en course et être au petit trot dans le dernier virage. Malheureusement il refaisait une faute à l'entrée de la ligne droite. Je ne dis pas qu'il aurait battu Face Time mais c'était une super performance. C'est un cheval que j'estime énormément, cela fait plusieurs années que je le dis d'ailleurs. Il manquait un peu de force mais il arrive maintenant à son âge adulte.

Tout cela vous donne-t-il des idées de jouer sur les deux tableaux : monté et attelé ? En courant le Cornulier et l'Amérique cette année par exemple ?
Cette année, j'étais parti initialement pour viser particulièrement le trot attelé. Mais le programme et les circonstances m'ont fait changé d'avis et il était impossible de passer à côté de belles opportunités au monté. Du coup, on a axé sur le Cornulier. Il n'est pas impossible qu'à l'avenir on choisisse en priorité l'attelé car je pense qu'il est aussi bon dans les deux spécialités. C'est un cheval qui a encore besoin de récupération. Mais peut-être en 2022... Aujourd'hui je dis Cornulier et ensuite on verra. À l'avenir, si on vise le Prix d'Amérique, il ne faut pas faire d'âneries : si on est qualifié pour la "belle" il faut rester à l'attelé. On ne peut pas tout faire. Malheureusement, les deux courses à une semaine paraissent trop rapprochées pour un cheval comme lui. Mais on ne peut jamais jurer de rien. J'aime les challenges certes mais si tu considères avoir une chance dans le Prix d'Amérique, il faut s'appliquer. Mais on verra bien, on a le temps.

Comment avez-vous construit votre meeting avec Étonnant ?
Avec Étonnant, jusqu'ici tout s'est très bien passé. Avec un paradoxe par rapport à l'an dernier quand Étonnant passait à côté de ses courses alors que Frisbee d'Am performait à tous les voyages. C'est exactement l'inverse cet hiver !
Étonnant fait jusqu'ici un super meeting. Il est gagnant et quand il ne gagne pas, il est deuxième. C'est magnifique. En termes de préparation, il est parfait. On a gagné la dernière course montée qu'on avait coché sur le programme et il marche 1'10'' lors de sa dernière course attelée qui devait parachever sa préparation. J'avais simplement la crainte de le mettre un peu sous pression mais il est resté bien calme et il a parfaitement digéré la course, c'est extra.

Pourquoi avoir choisi le Prix de Bourgogne plutôt que le Prix du Calvados ?
Avec Anthony (Barrier), on voulait donner du temps entre sa dernière course au monté et la belle. Sous la selle, on va devant et ce sont des vraies courses en marchant à chaque fois, 1'10'', 1'11''. Alors vous allez me dire que c'était la même chose dans le Bourgogne, il trottait 1'10'', mais mine de rien, c'est différent, sans l'homme sur le dos. Surtout en appliquant une tactique comme celle-là, en attendant, et avec un déroulement de course favorable : ils ont fait les 1200 derniers mètres dans le Bourgogne, au monté, on roule tout le temps.

Étonnant a désormais Anthony Barrier comme pilote attitré. Ça marche bien entre eux deux et même entre vous trois, non ?
Ils s'adaptent parfaitement l'un à l'autre. Quand il a fallu imaginer une solution pour le Cornulier sachant Éric Raffin réservé pour Feeling Cash, plusieurs options étaient possibles.
Et comme j'ai déjà confié à Anthony Frisbee d'Am, j'ai pensé à lui. Il a donc mes deux bons chevaux entre ses mains et sait se rendre toujours disponible. On fait une bonne équipe.

Comment voyez-vous le Prix de Cornulier ?
J'estime beaucoup Étoile de Bruyère : pour les grands rendez-vous elle est toujours là. Après, la jeune Gladys des Plaines est également au top et sera une cliente. Mais Étoile de Bruyère a connu une préparation tout en progression, elle est vraiment à respecter. Surtout qu'elle adore pister et plus il y aura du train, meilleure elle sera. Or, il risque d'avoir du train. Notamment avec Étonnant ! Je le sais capable de courir au milieu des autres mais au monté il est meilleur devant.

Étonnant travaille-t-il au monté ?
Non il travaille seulement à l'attelé comme mes autres pensionnaires car je n'ai personne pour le monter ici. Il s'exerce donc au milieu de la forêt, alternant piste fouillante et piste un peu plus ferme. Mais je le travaille moins vite que mes autres cracks que j'ai eu à l'entraînement. Car il est très généreux de lui-même au travail contrairement à des chevaux comme Timoko ou Dreammoko.

L'autre fer de lance de l'écurie, c'est Frisbee d'Am. Vous disiez que l'hiver ne se passe pas comme voulu.
Non, on manque de réussite, c'est dommage. Le cheval est très bien physiquement mais ça se passe mal en course. On va tenter de le qualifier dimanche à l'occasion du Prix de Belgique. C'est le cheval parfait pour les grandes courses. Je n'ai jamais eu un cheval capable de démarrer aussi vite que lui, même aux lasers. Et du coup, après, il peut choisir son dos comme il l'a fait plusieurs fois en étant dans le sillage de Face Time. Il suit tous les trains et finit toujours bien. Alors je serai vraiment content qu'il se qualifie dimanche. Si la chance tourne, on peut jouer notre carte.

Quels sont vos espoirs chez les jeunes ?
On est bien avec les "I" me semble-t-il. J'aime bien I Alone, qui a gagné deux fois. Ideal San Leandro, c'est très bien, il vient d'ouvrir son palmarès. Intouchable Ar n'est pas précoce mais j'y crois. Chez les "J" on est en cours de travail.

Et la légende Timoko, comment va-t-il ?
Il est encore ici avec nous dans les Landes avant de rejoindre prochainement le Haras de Sassy pour la saison de monte. Je le trouve de plus en plus coquin et quand je l'attelle il est très gai. Extra. Je trouve qu'il a fait une carrière d'étalon déjà exceptionnelle. Car ce n'est pas simple de se faire une place derrière Ready Cash et ses fils, qui ont souvent les meilleures poulinières et dont les produits sont dirigés vers les meilleurs entraîneurs. Timoko fait donc une super carrière avec plus de 550 victoires pour ses produits partout en Europe. Je trouve même qu'il n'est pas assez estimé comme étalon au regard du nombre de qualifiés et de vainqueurs. J'en suis en tout cas personnellement très fier quand on imagine la carrière de course qu'il a faite et celle d'étalon qu'il réalise. À Étonnant de le prouver prochainement car il n'a pas fini de progresser et de monter en puissance : il arrive juste à maturité. J'espère qu'il va me donner raison.

Étonnant - mâle, 7 ans
546 600 € de gains
record monté 1'10'' sur 2175m soit le record absolu de Vincennes au monté co

A voir aussi :
...
Dragon des Racques 1'11''
Haras d'Avireau

Notre série "Leurs premiers produits arrivent aux qualifs" vous présente tous les étalons dont les produits initiaux ont 2 ans et sont attendus dans les prochains mois aux qualifications. SA CARRIERE Dragon des Racques 1’11’’ a été l’un des ...

Lire la suite
...
Isocrate d'Ela et Hamandina montrent de beaux moyens

Deux éléments des jeunes générations ont prouvé ce dimanche à Chartres qu'ils n'évoluaient en l'occasion pas dans leur véritable catégorie. Le 3 ans Isocrate d'Ela et la 4 ans Hamandina vont continuer leur marche en avant dans ...

Lire la suite
...
Ilya du Goutier et Indica
débutent victorieusement

Deux débutantes, dans un style différent chacune, ont remporté les épreuves réservées aux pouliches de 3 ans, à savoir Ilya du Goutier et Indica, respectivement pour les entraînements de Thierry Duvaldestin et Laurent Abrivard.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite