... (© APRH)
Résultat de course - 11.01.2021

Avec Décoloration, c'est haut en couleurs

Elle est délicate, ce qui est souvent le propre des bons chevaux.
Tony Le Beller

Trois courses, trois victoires. Le meeting d'hiver de Décoloration continue à se dérouler à la perfection. Dans une course sans concession, elle s'impose avec moins de marge que les fois précédentes mais continue à montrer beaucoup de dureté.

Al'image d'un Vertige de Chenu (Lynx de Bellouet), qui avait notamment signé trois succès durant le meeting d'hiver 2018-2019 pour l'entraînement de Jean-Michel Baudouin, en provenance aussi de l'écurie de la famille Pellerot, Décoloration enchaîne les victoires. C'est d'ailleurs un peu l'une des marques de fabrique de cette fille de Prince d'Espace : quand elle gagne, c'est souvent par série. Car de la qualité, elle en montre depuis longtemps. Il en faut incontestablement pour gagner ainsi trois fois de suite en plein meeting en trottant à chaque fois 1'13'' et moins sur des parcours de tenue. Comme elle peut aussi montrer de l'indiscipline. Tony Le Beller, qui affiche 100 % de réussite à la gagne avec elle (ils avaient gagné au Croisé-Laroche en novembre pour leur prise de contact), le rappelle d'ailleurs : "Il faut être vigilant, c'est une jument délicate, ce qui est souvent le propre des bons chevaux. C’est quand même de mieux en mieux, même si c’est juste une question d’impression".
Pourtant, Décoloration n'a pas eu l'opportunité de pratiquer sa tactique préférée en allant devant. "Les juments du premier échelon sont descendues fort, pourtant j’étais super bien parti. Comme les gars pensaient que j’allais venir de bonne heure, tout le monde voulait mon dos et cela les a fait dérouler, ce qui quelque part n’était pas plus mal. J’ai attendu jusqu’au kilomètre pour ne pas mettre ma jument dans le rouge et aux 1000m. je l’ai décalée. A chaque fois que je lui demandais, je sentais qu’elle avait du répondant."

D'où vient-elle ?

Décoloration est une fille du classique attelé Prince d’Espace 1’11’’ et de la toute bonne jument montée, Maradadi Buissonay 1’13’’ m. (treize victoires et près de 300.000 € de gains). Celle-ci, née des œuvres de Beautiful Somolli 1’15’’, a également engendré les utiles Bigoudi de Chenu 1’13'' (Kid de Chenu) et Châtain Clair 1’14’’ (Késaco Phédo).

1ère | PRIX DE L'AVEYRON
Att - 2850 m - Course C - 56 000 €
DECOLORATION 1'13"
Prince d'Espace x Maradadi Buissonay (Beautiful Somolli)
Driver : T. le Beller - Entraîneur : J. M. Baudouin
Propriétaire : Ec. J.-M Baudouin - Eleveur : P. Pellerot
2e Elite de Jiel 1'13" Niky x Quick Star de Jiel
3e Effigie Royale 1'13"1 Echo x Union de Josylda
4e : Eire d'Helios - 5e : Deesse de Corday - 6e : Eva Girl - 7e : Diva du Granit
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite