... © Aprh
Julien Raffestin lors d'un succès avec Risque Tout
En bref - 13.06.2024

Julien Raffestin stoppe sa carrière de jockey

C'est par son compte Facebook que Julien Raffestin a annoncé, ce jeudi, la fin de sa carrière de jockey monté : "Clap de fin ! Je dis au revoir à une discipline qui m’a énormément apporté et m’a offert de magnifiques succès. Le temps est venu de ranger les étriers au placard ! On continue de se voir sur le sulky."
Julien Raffestin aura disputé sa dernière course sur une selle le 28 janvier dernier à Lyon-La Soie, sa seule sortie de l'année dans la discipline. Il se retire avec un total de 368 victoires en 4.115 courses. Le grand titre de sa carrière a été décroché dans le Prix de Vincennes (Gr.1), en 2017, associé à Quiléa Jiel (Diamant Gédé). Il compte également quatre podiums au même niveau, dont deux avec Nobilis Jiel (Gai Brillant), l'un de ses partenaires les plus brillants. Parmi les autres chevaux qui lui auront apporté les honneurs au haut niveau, il faut encore citer Quita d'Eronville (Quito de Talonay), qu'il avait pourtant dû laisser à Eric Raffin lors de sa victoire dans le Prix du Président de la République (Gr.1) pour honorer la monte de Quiléa Jiel. Julien Raffestin vivra aussi une très grande aventure avec le hongre de Gérard Paillé Risque Tout (Giant Cat), multiple vainqueur de Groupes 2 et 3.

Les Guarato au top à Caen

La séance caennaise de ce jeudi printanier, réservée aux seuls poulains et pouliches de 2 ans, a donné un bon score de 53 reçus sur 102 présentés, soit un taux de réussite proche de 52 %.
Sébastien Guarato a réalisé un score de 5 sur 5 et a même placé deux de ses pensionnaires en haut du tableau des temps de passage. Ainsi, Maestro River (Galius) est passé en 1'16" et Mouffetard (Face Time Bourbon) en 1'16"8. À propos des ces deux-là, Sébastien Guarato a dit : "Ce sont mes deux meilleurs éléments dans cette génération". Si leur entraîneur les juge chacun "peu précoces", il reste confiant en l'avenir et estime notamment que Mouffetard "a tout pour lui et devrait bien vieillir."
Pour sa part, Philippe Allaire a présenté une dizaine de poulains. Parmi eux, on notera la "remontada" de My Sweet Daddy (Ready Cash), passé en 1'18"1. Parti à la faute lors de son premier essai, il a réitéré lors du second, perdant plus de cent mètres, puis a été remis par Marius Coignard et est tranquillement revenu sur le cheval de tête avant de placer une accélération fulgurante à l'entrée de la ligne droite. "Nous avons fait le dernier kilomètre en 1'13" et les derniers 500 mètres en 1'11, annonce le pilote. Il est compliqué à démarrer, mais il a un moteur de crack."
Philippe Allaire a également qualifié Mantler de Simm (Gotland), un frère de Boccador de Simm en 1'16"9, troisième meilleur temps de la matinée.

A voir aussi :
...
Jean-Yann Ricart
L'homme des grands rendez-vous

L'hippodrome de Cabourg proposera ce vendredi soir sa plus belle réunion de l'année. Au programme, deux courses majeures avec le Grand Prix de la Ville de Cabourg et l'important Prix Fandango, la plus belle épreuve du meeting au ...

Lire la suite
...
Little Road trace sa propre route

Victoire des plus convaincantes pour Little Road (Very Nice Marceaux), lauréate de sa deuxième course consécutive après avoir ouvert son palmarès sur la piste en herbe de Genêts. Cette fois alignée sur le ...

Lire la suite
...
Test réussi pour San Moteur mercredi soir à Eskilstuna

San Moteur (Panne de Moteur) a remporté ce mercredi soir à Eskilstuna (Suède) sa deuxième course consécutive après son break pour blessure. Cette course, de la division or selon le principe hiérarchique suédois, avait valeur ...

Lire la suite
...
Luxurio Vici ouvre son palmarès

Acquis aux ventes Arqana Trot pour la somme de 20.000€, Luxurio Vici (Etonnant) s'était montré jusqu'ici très régulier en prenant des places. Sa quatrième sortie publique lui permet de débloquer son compteur-victoire en repoussant avec tonus ...

Lire la suite