... © A.Viguier
Actualité - 24.08.2020

Cagnes : un bilan plus positif qu’imaginé

Al’issue de la réunion de gala de samedi, le rideau est tombé sur le meeting estival 2020 de Cagnes-sur-Mer. Débuté le 11 juillet alors que le feu vert venait juste d’être donné pour accueillir du public sur les hippodromes avec un maximum de 5 000 personnes, il s’achève sur un bilan globalement plus positif qu’envisagé. A quelques heures du coup d’envoi du meeting, François Forciolo-Conti n’avait pas caché ses inquiétudes. « Personne n’est pas capable de prévoir quelle sera l’affluence de touristes sur la Côte d’Azur et quels seront leurs comportements », s’interrogeait-il. Plus d’un mois après, le président cagnois a les réponses à ses questions. « Le meeting est beaucoup moins catastrophique que ce que l’on pouvait penser, avance-t-il. C'est pourquoi il ne faut pas trop se plaindre. Au niveau de la fréquentation, nous totalisons plus de 30 600 entrées, avec un pic à 3 200 samedi dernier, ce qui signifie une baisse de 28 % sur l'ensemble du meeting. Évidemment, nous avons été pénalisés par le fait de ne pas avoir reçu d’autorisation préfectorale pour le tirage de feux d’artifice qui est une animation qui fonctionne toujours très bien. » La fréquentation en baisse n’est évidemment pas sans conséquence sur les enjeux enregistrés sur l’hippodrome, qui sont en recul de 17 %.
Si le bilan est plus positif qu’imaginé c’est parce que la bonne surprise est venue des chiffres PMU dans une tendance nationale largement positive cet été, dans un contexte de faible concurrence des paris sportifs. « La tendance est en effet extrêmement favorable au niveau national depuis plusieurs semaines. Les résultats enregistrés à Cagnes-sur-Mer sont à l’unisson. On a ainsi fait une semi-nocturne à 3 M€, alors que les enjeux sur la réunion de clôture sont de 2,4 M€. Au total, nous sommes en progression de 14 % par rapport à l’an dernier. C’est bien sûr très positif. Maintenant, on ne sait pas combien de temps va durer cette embellie des enjeux. Quelles seront les tendances ultérieures quand les paris sportifs vont reprendre ? On note d’ailleurs de fortes campagnes de publicité des opérateurs sur ces paris ces dernières semaines avec la reprise du championnat de football. Ce qui est intéressant également à observer, c’est l’augmentation des jeux online. Je pense qu’il s’agit à la fois d’un déplacement de clientèle sur les jeux en ligne mais aussi une nouvelle clientèle qui jouent sur les courses. »
Reste quand même quelques points négatifs comme la baisse du nombre de partants au cours des 20 réunions. Au total, 1 491 partants ont été comptabilisés contre 1 562 un an plus tôt soit une diminution de 4,5 % et une moyenne de partants par course de 10,85. La baisse a été plus marquée sur les réunions d’août (-43) que de juillet (-28). « Est-ce que cela indique une tendance plus générale ou est-ce que c’est une conséquence de cette année très particulière ?, se demande François Forcioli-Conti. Pour lutter contre cette baisse, nous devons avoir plus de trotteurs à l’année sur le centre d’entraînement. En moyenne, nous en avons 150 alors qu’il faudrait 80 de plus. Pour cela, il faudrait créer de nouveaux boxes. C’est une possibilité à laquelle nous réfléchissons, sachant qu’il faudra trouver le financement. Mais je pense qu’à l’avenir, les chevaux de catégorie moyenne se déplaceront de moins en moins, car les frais sont de plus en plus élevés. »

A voir aussi :
...
Ventes des Critériums Arqana Trot : quel est le concept ?

Nouvelle arrivée sur le calendrier des ventes 2022 et venant clore la toute nouvelle journée des Critériums le 18 septembre, la vente du même nom organisée par Arqana Trot se veut d'un nouveau genre. Explications avec Hugues ...

Lire la suite
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite