... (© APRH)
Résultat de course - 15.01.2021

Galius gagne de peu mais rassure

On a un gros travail d’entraîneur à faire car, pour le moment, il fait ça sur sa classe.
Cyril Raimbaud

On attendait de Galius qu'il efface sa contre-performance du 1er janvier, la première et l'unique d'une carrière au cours de laquelle il a aligné douze "bâtons" de suite. C'est ce qu'il a fait en s'imposant. Mais il s'en est fallu de peu.

De la classe, Galius n'en manque pas. Mais il n'est pas possible, aujourd'hui encore moins qu'hier, à quelques très rares exceptions, de faire une carrière, qui plus est à Vincennes, uniquement sur sa classe. C'est l'un des enseignements de la contre-performance du fils de Love You le 1er janvier quand il avait été l'ombre de lui-même alors que son entourage avait décidé de le courir en venant de derrière, une première pour lui. "Il est bébé, il ne sait rien faire, débriefe Cyril Raimbaud. On a un gros travail d’entraîneur à faire car, pour le moment, il fait ça sur sa classe. Depuis quinze jours, on s’évertue de le travailler derrière les autres mais on n’a pas trop de chevaux pou l’accompagner à l’écurie actuellement, donc ce n’est pas facile. Il faut qu’il apprenne autre chose que d’aller devant mais on est à cours de chevaux pour le faire tout de suite." Ajouté le besoin de se rassurer et on comprend pourquoi il a été demandé à Yoann Lebourgeois de revenir "au classique" en allant devant. "Pour voir où en était le cheval, précise Cyril Raimbaud. On est soulagés. A 100m. du poteau, il a mis les oreilles en avant et il a attendu les autres après je pense. Mais le contrat est rempli." Relâchant son effort, ce qui pourrait inciter son entourage à le munir à l'avenir d'une paire d'œillères, Galius aurait même peut-être été battu, tout comme son dauphin Alcide Roc, si Gondole Jenilou n'avait pas complètement versé sur sa droite dans la ligne d'arrivée.

D'où vient-il ?

Fils de Love You 1'10'', Galius est le deuxième produit, en même temps que le deuxième vainqueur, engendré par Star de Villeneuve 1'13'' (Jag de Bellouet), après Fief 1'16'' (Goetmals Wood), gagnant de six courses et de 44.380 €. En compétition, Star de Villeneuve s'imposa à quatorze reprises, dont plusieurs fois en région parisienne, achevant sa carrière de courses avec près de 260.000 € de gains. Elle a un 4 ans par Ganymède, Hotot 1'15'', qui compte deux succès puis un 2 ans par Bird Parker baptisé Jack, qualifié il y a quelques jours à Caen (en 1'20''0). On trouve ensuite un yearling Kanann, un fils de Magnificent Rodney, et un foal de Love You, à qui elle a, de nouveau, été présentée ce printemps. C'est la parentèle, toute proche,de Quif de Villeneuve 1'11'' m. (915.220 €), lauréat du Prix de Cornulier 2012.

1ère | PRIX DE MAURIAC
Att - 2850 m - Course A - 53 000 €
GALIUS 1'12"9
Love You x Star de Villeneuve (Jag de Bellouet)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : S. Raimond
Propriétaire : S. Raimond - Eleveur : S. Raimond
2e Alcide Roc 1'12"9
3e Gondole Jenilou 1'12"9
4e : Gloria du Gers - 5e : Gimy du Pommereux - 6e : Gout Baroque - 7e : Upset Face
A voir aussi :
...
Goeland d'Haufor contrôle et sprinte

Neuvième victoire de la carrière de Goëland d'Haufor (Voltigeur de Myrt), la neuvième dans le cadre d'un meeting d'hiver. Triplement lauréat durant le meeting 2019-2020, quadruple vainqueur lors de l'exercice précédent, le voici ...

Lire la suite
...
18 restants engagés dans la Q#2 Prix d'Amérique Races ZEturf

Après l'enregistrement des forfaits ce mercredi, 18 restants figurent sur la liste des engagés à la Qualif#2 Prix d'Amérique Races ZEturf (Gr.2). Les montes de Face Time Bourbon (Ready Cash), Davidson du Pont (Pacha du Pont), Délia du ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#9)
Goût Baroque 1'11''

Haras de Vains (50) 300 €, à la réservation, + 2.500 €, poulain vivant Goût Baroque 1’11’’, c’est, d’abord, un palmarès, solide, étoffé, circonstancié. Dix succès, à ce jour, pour plus de 350.000 euros de gains. Un palmarès classique, qui l’a vu ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite