... (© APRH)
Résultat de course - 15.01.2021

Ici c'est Paris marque son territoire

Avec ses allures, il peine encore moins que sur la petite piste.
Christopher Corbineau

Dans la génération née en 2017, Ici C'est Paris semble avoir beaucoup d'atouts pour en devenir le chef de file sous la selle. La nouvelle victoire du représentant de Philippe Allaire, la deuxième de suite à Vincennes, la troisième depuis ses débuts, en apporte une preuve supplémentaire.

Déjà lors du précédent succès de ce fils de Dollar Macker, pour son premier essai sur la grande piste de Vincennes, Christopher Corbineau avait tenu des propos très élogieux à son sujet : "Je n'ai jamais monté un poulain de ce calibre à cet âge-là". Quand bien même l'écart à l'arrivée n'est pas grand avec son dauphin Isildur Paulois (Scipion du Goutier), le jugement est certainement renforcé à l'issue du premier test sur le parcours classique de Vincennes. "Oui, c’était un peu le juge de paix aujourd’hui (lire vendredi) mais on n’avait pas trop d’inquiétudes quand même, réagit le jockey vainqueur. Avec ses allures, il peine encore moins que sur la petite piste. Il est bien sur la main comme on aime les avoir. Dans la montée, je voyais bien que je ramenais facilement le poulain de Jean-Yann Ricart, lequel, sur la petite piste la dernière fois, avait eu le même parcours et les avait croisés quand il était sorti. Mais le mien n’était pas en route et je sais qu’il fait le strict minimum."
Quand son rival est venu à sa hanche au début de la ligne droite, Ici C'est Paris s'est parfaitement relancé pour le contenir avec assurance jusqu'au passage du poteau. "Je n’ai pas eu à ouvrir les mains, poursuit Christopher Corbineau. Pour l’instant, il ne s'en fait pas plus que cela et c’est très bien comme cela. Il s’économise. Il a de la maniabilité et un moteur, ce qui me permet d’éviter de prendre des coups. Il est complet. Plus il travaille monté, plus il va aux courses, mieux il est ! Il adore être monté." Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour ses adversaires.

D'où vient-il ?

Elevé par son mentor et propriétaire, Philippe Allaire, Ici C'est Paris (Dollar Macker) est le deuxième produit, mais le premier vainqueur de Blue Valentine 1'16'', gagnante de trois courses, à 3 et 4 ans, puis entrée au haras de bonne heure. Blue Valentine est de belle naissance, étant non seulement par Ready Cash 1'10'', mais ayant pour mère une fille de Love You 1'10'' et de la toute bonne Fine Perle 1'16'' (1993-Marpheulin), lauréate du Prix des Elites et du Saint-Léger des Trotteurs, en prélude à son frère utérin, Gai Brillant 1'14'' (Podosis), qui y ajouté les Prix d'Essai, de Vincennes, des Centaures et du Président de la République, atteignant, en monnaie transformée, le million d'euros de gains. Ajoutons qu'Ici C'Est Paris a pour frère cadet l'invaincu Just A Gigolo 1'15'' (Boccador de Simm), récent gagnant du Groupe 3 Prix Louis Cauchois et principal espoir de Philippe Allaire au sein de la jeune génération attelée; c'est là l'ultime produit de Blue Valentine, hélas disparue.

3e | PRIX DE BOLLENE
M - 2700 m - Course B - 36 000 €
ICI C'EST PARIS 1'16"1
Dollar Macker x Blue Valentine (Ready Cash)
Jockey : Ch. Corbineau - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : Ph. Allaire
2e Isildur Paulois 1'16"1 Scipion du Goutier x Balle Neuve
3e I Love You Nobless 1'16"2 Singalo x Matthiole
4e : Izard des Agets - 5e : In The Top - 6e : Ibra du Loisir - 7e : Indice Deladou
A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite