... (© APRH)
Résultat de course - 15.01.2021

Merci Hurella et rendez-vous l'hiver prochain

Le plus important était de pouvoir faire la montée à ma main.
Jean-Michel Bazire

Petite-fille de la championne Jirella, Hurella a terminé son meeting d'hiver dans la lignée de toutes ses tentatives précédentes, c'est-à-dire en s'imposant pour la troisième fois.

Quand le moment sera venu de dresser le bilan complet du meeting d'hiver 2020-2021 de l'écurie de Jean-Michel Bazire, qu'elle batte ou non son record du nombre de victoires (cela fait 54 avec celle-ci), il n'est pas sûr que le nom de Hurella soit cité immédiatement. Pourtant, la fille de Hurella et petite-fille de Jirella (lire ci-contre) aura contribué aux résultats, réalisant même un meeting sans faux-pas. Ses cinq courses (elle a été déclarée non-partante le 16 novembre) se sont en effet soldées par trois victoires et deux deuxièmes places. Ses quatre premières tentatives avaient en commun la petite piste. Le changement de décor en ce vendredi avec le passage sur la grande piste laissait planer quelques doutes chez son entraîneur quand bien même la pouliche était grande favorite. "La petite piste, c'est vraiment son truc. Sur la grande, elle aura plus de mal", avait-il annoncé avant la course au micro d'Equidia.
Jean-Michel Bazire a construit tactiquement sa course avec ce paramètre et c'est la raison pour laquelle il n'a pas hésité "à envoyer" sa partenaire dans la descente (avec un passage sur 200m. sur le pied de 1'05''5 selon Tracking !) pour réussir à prendre le meilleur avant de tout reprendre dans la plaine. "Descendre vite n’était nullement un problème pour elle. Le plus important était de pouvoir faire la montée à ma main car ce n’est pas une jument faite pour monter vite, revient l'homme aux vingt Sulky d'Or. Dès qu’elle a retrouvé une portion plate, elle a pu accélérer. Elle termine son meeting en beauté !" Expliquer comme cela ça paraît simple ! C'est le septième succès de l'hiver de la casaque Moureaux.

D'où vient-elle ?

Née des oeuvres du double lauréat du Prix d'Amérique Offshore Dream 1'11'', Hurella a pour mère Urella 1'12'' (Ganymède), laquelle a gagné neuf courses, dont trois Groupes III, et 380.000 €. Jeune poulinière, Urella a eu ensuite Irello, un fils de Goetmals Wood d'ores et déjà qualifié, puis deux pouliches de Love You, Jurella et Kirella. Urella a été le meilleur produit de la classique Jirella 1'13'' a.-m. (1997-Cèdre du Vivier), lauréate des Prix de Normandie et des Elites, deuxième, puis troisième du "Cornulier", ou encore deuxième du Prix de Paris. Jirella était une "Moureaux-Bazire", déjà, et sa descendance fait régulièrement pour la réussite du tandem (cf., aussi, Desperado 1'11'', Firello 1'11'', Girello 1'15''...).

4e | PRIX D'EVIAN
Att - 2700 m - Course B - 44 000 €
HURELLA 1'15"8
Offshore Dream x Urella (Ganymede)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : M. Moureaux - Eleveur : M. Moureaux
2e Harley de Guez 1'15"9
3e Hermine Sibey 1'15"9
4e : Heroine du Landret - 5e : Highness Quick - 6e : Honeymoon Sweety - 7e : Heroine du Gite
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite