... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 16.01.2021

Happy Pacha très fort face aux éléments

Avec lui, on n'est jamais battu. Il a un moteur, c'est sûr.
Léo Abrivard

Les conditions météorologiques de ce samedi à Vincennes étaient difficiles pour tous les concurrents dès les premières épreuves, la piste étant rendue lourde par la neige. Ajoutez à cela un parcours longtemps le nez au vent, les éléments ne jouaient pas en faveur de Happy Pacha. C'est pourtant bien lui qui s'est montré le plus fort.

La forme de l'écurie de Laurent Abrivard, auteure d'une année 2020 record, ne se dépend pas, et ce n'est pas vrai qu'à Vincennes. Preuve en est encore ce samedi où Alexandre, l'aîné, a gagné deux courses à Angers, avec Féodale (Saxo de Vandel) et I Still Loving You (Prince Gédé), pendant que Léo, le cadet, était lui délégué à Vincennes pour driver quatre représentants de l'écurie. La première de ses quatre drives a été la bonne avec Happy Pacha qui, par les conditions d'une part et par le déroulement d'autre part, a été fort et même très fort pour remporter son deuxième succès du meeting, le premier dans une course B. Obligé de voyager le nez au vent depuis les tribunes et jusqu'à la sortie de la plaine, le fils de Pacha du Pont a été lancé dans la bataille au poteau des 500 mètres. "Le chrono de 1'14"8 est top vu l'état de la piste qui n'est pas rapide bien sûr même s'il faut quand même dire que les hommes de piste ont fait du boulot pour que l'on puisse courir dans des conditions correctes aujourd'hui (lire samedi), souligne Léo Abribard à sa descente de sulky. Au final, j'ai quand même eu un bon parcours, car il est très froid et ne dit jamais non. Avec lui, on n'est jamais battu. Il a un moteur, c'est sûr. C'est un super poney." Et le driver lauréat de se projeter dans les prochaines semaines : "Il doit pouvoir confirmer avant la fin du meeting. Je sais que mon père l'aime bien. C'est sûr, c'est un super poney !"

D'où vient-il ?

Elève de la famille Abrivard, Happy Pacha est par le "Rayon", Pacha du Pont 1'13'' m., également auteur du champion Davidson du Pont 1'10'', et Très Joyeuse 1'16'' (25.870 €), une fille de Niky 1'10'', mère, avant lui, d’Emmy Joyeuse 1'13'' m. (Chaillot), gagnante de six courses et de plus de 100.000 €, et de Fifty Winner 1'14'' (Scipion du Goutier), vainqueur de cinq courses, pour près de 90.000 € de gains. Très Joyeuse a, ensuite, un 2 ans par Orlando Vici, baptisé Jorlando. Elle a pour grand-mère la classique Malice Bleue 1'18'' (1978-Beau Ludois L), une "Montesson", gagnante du Critérium des Jeunes et du Prix Capucine, aujourd'hui Prix Albert Viel. Un pedigree qui concentre, en particulier, le sang de Pacha Grandchamp (5x6x5), autour duquel furent réunis les associés de naguère, Albert Rayon (Pacha du Pont) et Pierre de Montesson (Malice Bleue). Tout sauf un hasard !

2e | PRIX DE FRANCHEVILLE - LA BARRE
Att - 2700 m - Course B - 44 000 €
HAPPY PACHA 1'14"8
Pacha du Pont x Tres Joyeuse (Niky)
Driver : L. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. L. Abrivard - Eleveur : L. C. Abrivard
2e Hasur Dairpet 1'14"9
3e Howdy Partner 1'15"
4e : Hard Money - 5e : Hidalgo du Rib - 6e : Helios Si - 7e : Hey Quick
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite