... (© APRH)
Présentation de course - 16.01.2021

À l'assaut d’Italiano Vero !

Pendant du Prix Gélinotte pour les mâles, le Prix Maurice de Gheest revêt pareillement, pour la première fois, un caractère international. Deux candidats à ce Groupe 2 nous viennent ainsi de l’étranger, quoique l’un d’entre eux soit désormais aux soins de Philippe Billard. Gageons qu’ils auront fort à faire face à Italiano Vero et quelques autres.

Ole Bo (Muscle Massive) nous arrive d’Allemagne, où il a signé deux victoires et une place de deuxième, en trois sorties, assorties d’un record de 1’15’’. Aquarius Face (Mosaique Face) alterne, quant à lui, le bon et le moins bon en Suède, restant, toutefois, sur une satisfaisante seconde place, sur le pied de 1’13’’. Sans nier leur qualité, ni leurs moyens, l’un et l’autre paraissent un peu « juste », d’autant qu’ils découvrent l’hippodrome de Vincennes, sur la distance classique qui plus est (2 700 mètres), face au quatuor français composé d’Italiano Vero (Ready Cash), In The Money (Cristal Money), Idéal Ligneries (Repeat Love) et Invincible Cash (Ready Cash).
Italiano Vero demeure sur cinq succès, y compris, dernièrement, dans les importants Prix Ourasi (Groupe 3) et Emmanuel Margouty (Groupe 2). D’une certaine manière, il est invaincu, ses deux premières sorties, qui se sont soldées par autant de disqualifications, étant des défaites, sans l’être tout à fait. Il est particulièrement estimé par son mentor, Philippe Allaire. Invincible Cash n’a, lui, vraiment, jamais été battu, en trois tentatives, mais il découvrira, ici, la grande piste et se frottera à une opposition tout autre que les fois précédentes. In The Money et Idéal Ligneries sont, de leur côté, les dauphins d’Italiano Vero dans le « Margouty ». Leur espoir de revanche paraît assez mince mais le propre de la compétition n'est-il pas de ne jamais partir battu ?
Il faut souligner que cette épreuve est comme une forteresse animée par Philippe Allaire. L'entraîneur en a remporté six des sept dernières éditions ne laissant passer sur ses mains que l'année des "E" (en 2017), remportée par Sébastien Guarato avec Eridan. L'an dernier, l'homme du Haras de Bouttemont y signait même un triplé avec Helgafell, Heaven's Pride et Holzarte Védaquais. Cette année, il aura deux concurrents à son service : le favori Italiano Vero et Inoui Danica.

Maurice de Gheest : un homme éclectique

Il est aussi rendu hommage à Maurice de Gheest sur l’hippodrome de Deauville, où un Groupe 1 porte son nom. C’est que l’homme, dont la vie se partagea entre le dix-neuvième et le vingtième siècle, s’intéressa à toutes les disciplines, étant, à la fois, membre du comité de la Société du Demi-Sang, de celle des Steeples et de celle des courses de Deauville.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 17 Janvier
2 PRIX MAURICE DE GHEEST - (13H58)
Course Premium - Attelé - Gr 2 - Mâles - Internationale - 100 000 € - 2 700 m
1OLE BOA. Abrivard
2IDEM DU PONTY. Lebourgeois
3INVINCIBLE CASHD. Bekaert
4AQUARIUS FACEB. Goop
5INOUI DANICAE. Raffin
6IN THE MONEYT. Duvaldestin
7IDEAL LIGNERIESN. Ensch
8ITALIANO VEROP. Vercruysse
A voir aussi :
...
Vol de sulkys : un réseau démantelé

C'est une longue enquête qui a permis de démanteler un réseau, dont les commanditaires seraient basés en Italie avec des ramifications jusqu'à Malte, à l'origine de nombreux vols de sulkys - on parle d'une cinquantaine de vols, ...

Lire la suite
...
Vernissage Grif vainqueur en Suède, Bahia Quesnot 6ème

Groupe 2 international disputé ce samedi à Östersund, le Jämtlands Stora Pris (2140m) réunissait un lot de haut niveau. Bien que parti avec le numéro 9, l'Italien Vernissage Grif (Varenne) a remporté une victoire de prestige en venant à bout de ...

Lire la suite
...
Grande Copine en lever de rideau

La journée de Thierry Raffegeau avait bien débuté grâce au succès convaincant de Grande Copine (Royal Dream), son premier dans la spécialité du monté. Le chrono est excellent, 1'12''9 sur les 2850m de la ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite