... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 16.01.2021

Power ou quand le dernier devient le premier

Au vu de l'état de la piste et des courses précédentes, j'ai pris la décision de ne pas partir.
Eric Raffin

Déjà vainqueur du Grand Prix de l'U.E.T. sur le mâchefer de Vincennes, le suédois Power s'est montré le plus fort à l'issue d'une édition à rebondissements du Prix de Croix.

Indécis ce Prix de Croix (Groupe 2), qui réunissait de nouveau les meilleurs 4 ans européens, l'aura été. Son départ a d'abord été assez longuement retardé pour remettre (non sans mal) le fer de l'antérieur droit que Gu d'Héripré avait perdu au canter. Remis, il allait finalement de nouveau s'enlever dans la descente, ce qui explique sûrement que le fils de Coktail Jet ait commis une hésitation à mi-ligne droite alors qu'il se mêlait à la lutte avec les premiers. Plus tôt dans la journée, Eric Raffin avait, lui, été appelé au pied levé pour remplacer Robert Bergh au sulky du vainqueur du Grand Prix de l'U.E.T., Power (Googoo Gaagaa). Une découverte qui n'a nullement mis de pression au numéro un des pilotes français. Preuve en est, l'option tactique délibérément choisie. "Son entraîneur ne m'avait pas donné d'ordre particulier mais, au vu de l'état de la piste et des courses précédentes, j'ai pris la décision de ne pas partir, explique Eric Raffin. J'ai suivi librement tout le parcours et, lorsque je l'ai lancé à l'entrée de la ligne droite, il a foncé ! Je n'étais pas sûr d'avoir gagné sur le coup au passage du poteau et, si cela n'avait pas été le cas, cela aurait été pour moi car je l'ai laissé se reprendre aux abords du poteau." Cela aurait alors constitué un énième rebondissement à un Prix de Croix marqué aussi par les fautes de Go On Boy au début de la ligne droite alors qu'il était encore en tête et de Green Grass qui finissait vite. Chez nos confrères suédois de Kanal75, Robert Bergh a dit : "peut-être" quant à une possible présence de son champion dans la "belle".

D'où vient-il ?

Power appartient à une lignée mâle ambleuse, ce qui n'est pas la moindre des curiosités, son grand-père paternel, Cam's Rocket 1'09'', étant, effectivement, ambleur. Son père, Googoo Gaagaa 1'08'', fut, cependant, un crack trotteur, grand vainqueur aux Etats-Unis, où il battit des records de vitesse. De même, Lady Lexington 1'12'' (1980-Speedy Crown), la troisième mère de Power, fut une championne outre-Atlantique, remportant le World Trotting Derby et se classant deuxième des Hambletonian Oaks. Importée en Suède, elle y a fait souche, notamment par l'entremise de La Louvière 1'17'' (Shogun Lobell), la grand-mère de Power, et de La Vici 1'17'', la mère de celui-ci, qui n'est autre qu'une fille de notre Orlando Vici 1'12'', très prisé des éleveurs scandinaves.

5e | PRIX DE CROIX
Att - 2850 m - Groupe 2 - 100 000 €
POWER 1'16"2
Googoo Gaagaa x La Vici (Orlando Vici)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : R. Bergh
Propriétaire : . In The Zone Ab - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Gelati Cut 1'16"2
3e Goldy Mary 1'16"3
4e : Guzz Mearas - 5e : Gu d'Heripre - 6e : Grand Art - 7e : Gala Tejy
A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion de clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite