... © ScoopDyga
Résultat de course - 17.01.2021

Hokkaïdo Jiel son talent se double de sagesse

Il ne faut oublier qu’il n’est ni plaqué ni déferré des quatre pieds.
Jean-Luc Dersoir

Il fait partie des éléments les plus talentueux de sa génération. Mais ses performances ont aussi été entachées de ses indélicatesses au départ l'obligeant à signer des fins de courses percutantes pour les places. Ce dimanche, il a fait preuve d'une maniabilité améliorée pour retrouver le chemin du succès à Vincennes.

Est-ce un Hokkaïdo Jiel (Brillantissime) nouveau que l'on a vu ce dimanche à Vincennes ? Le représentant de Jean Luck s'est en effet élancé plus franchement qu'à ses habitudes. Un changement qui lui a permis de se propulser dans la descente dans le sillage de l'animateur Hatchet Man (Goetmals Wood). Il y a une explication à tout cela, apportée par son entraîneur Jean-Luc Dersoir : « Il est mieux parti que d’habitude. On a fait des réglages pour l’empêcher de partir trop à gauche [dont la pose d’une œillère Murphy pour la première fois]. Peut-être que c’est pour cela que son driver pense qu’on peut l’avoir mieux encore car il était peut-être trop "bloqué". »
Plus franc au départ, Hokkaïdo Jiel a dû aussi montrer du sérieux dans le final car Hatchet Man lui a offert une incroyable résistance avant de craquer en se perdant dans ses allures non loin du but. Jean-Luc Dersoir nous a ajouté sur ce succès : « Je suis content de cette victoire forcément. Je ne sais pas s’il aurait gardé l’avantage [sur Hatchet Man] mais, en tout cas, il court très bien. Il ne faut pas oublier que le chrono est bon. Il avait repris un peu de fraîcheur. Il n’avait peut-être pas totalement récupéré de sa sortie dans le Critérium la dernière fois. Et puis, il ne faut oublier qu’il n’est ni plaqué ni déferré des quatre pieds. Il a donc réalisé une vraie performance aujourd’hui. Il est encore perfectible et c’est de bon augure pour la suite. »

D'où vient-il ?

Hokkaido Jiel (Brillantissime) est le deuxième produit et le premier vainqueur engendré par Victory Jiel 1'15'' m., une fille de Love You 1'10'' gagnante de trois courses, sous la selle, à Vincennes, et jugée digne de prendre part au classique Prix de Vincennes, ainsi qu'à plusieurs semi-classiques. Victory Jiel a eu, depuis, Isis Jiel (Password), à qualifier, Jamie Lee Jiel (Ouragan de Celland) et Kimiko Jiel (Rédéo Josselyn). Victory Jiel est la soeur de huit vainqueurs, dont, au premier chef, Quairos Jiel 1'13'' (Goetmals Wood), lauréat de neuf courses, pour plus de 200.000 €, Unity Jiel 1'12'' m. (Cygnus d'Odyssée), qui a amassé, pareillement, plus de 200.000 €, Topaze Jiel 1'14'' m. (Capriccio), gagnante de onze courses (193.020 €), et Draco Jiel 1'13'' m. (Quaro), titulaire de dix victoires et de 157.540 € de gains.

3e | PRIX REVERDY (PRIX DE RIBERAC)
Att - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
HOKKAIDO JIEL 1'13"5
Brillantissime x Victory Jiel (Love You)
Driver : P. Y. Verva - Entraîneur : J. L. Dersoir
Propriétaire : E. Luck - Eleveur : E. Luck
2e Hamilton Renka 1'13"9
3e Help Me Win 1'13"9
4e : Honneur du Cebe - 5e : Hispanien - 6e : Haut Brion
A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite