... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 18.01.2021

Zerozerosette Gar mis sur orbite par Matthieu Abrivard

La distance ne m'embêtait pas trop. Il fallait juste que je le drive correctement et que le cheval soit bien.
Matthieu Abrivard

Réputé pour être un cheval de vitesse, le 9 italien Zerozerosette Gar a démontré qu'il pouvait aussi être performant sur les parcours de tenue. Le rythme très soutenu a été un atout pour lui tout comme la drive de Matthieu Abrivard, l'homme en forme de ce début d'année.

Les réunions se suivent et se ressemblent. Pour la quatrième journée consécutive à Vincennes, Matthieu Abrivard garde ses habitudes, à savoir passer le poteau en tête. Deux victoires vendredi, deux autres samedi, une encore dimanche et déjà deux à l'issue des deux premières courses de la réunion de ce lundi donc Zerozerosette Gar dans ce Quinté et Ilga de l'Ormerie. Soit un total de 15 succès depuis le début de l'année, ce qui en fait le leader au classement du Sulky d'Or.
Alors que la longue distance était un logique point d'interrogation quant à la candidature du pensionnaire de Vincenzo Ciotola, puisqu'il n'avait jamais bien fait à Vincennes sur un parcours de tenue, Matthieu Abrivard n'était pas plus inquiet que cela à ce sujet : "La distance ne m'embêtait pas trop. Je sais qu'il ne faut pas faire d'effort sur 2700m. mais c'est déjà vrai sur 2100m., car c'est un cheval qu'il faut toujours préserver dans un parcours. Il fallait juste que je le drive correctement et que le cheval soit bien. Quand il est bien et notamment quand il est bien souple comme c'était le cas aujourd'hui (lire lundi), il va très vite". Qui plus est la course s'est déroulée pour lui, les animateurs tirant les marrons du feu pour les attentistes. "Ça s'est bien mis en effet car il y a eu du train, ce qui m'a permis de me faire ramener. En haut de la montée, j'avais beaucoup de kérosène et je savais qu'il n'allait pas me laisser en plan", poursuit le driver lauréat

D'où vient-il ?

Zerozerosette Gar est un ressortissant italien, dont le père, Wishing Stone 1'09'' (Conway Hall), s'imposa notamment en France, dans le Grand Prix du Sud-Ouest (Groupe II), en 2011, sous la férule de Fabrice Souloy, y devançant Nouba du Saptel. Son père de mère, Varenne 1'09'', est encore plus connu chez nous, comme double vainqueur du Prix d'Amérique et de la Coupe du Monde de Trot. La famille maternelle, implantée en Italie depuis trois générations, est américaine et remonte à Indiscretion 1'18'' (1958-Victory Song), la quatrième mère, soeur aînée de Gay Blossom 1'14'' (Florican), lauréate des Hambletonian Oaks en 1971. Significativement, la première mère, Nadir Gar, est inbred sur le chef de race transalpin Sharif di Iesolo (4x3).

1ère | PRIX DE BRIONNE
Att - 2700 m - Course C - 43 000 €
ZEROZEROSETTE GAR 1'12"9
Wishing Stone x Nadir Gar (Varenne)
Driver : M. Abrivard - Entraîneur : V. Ciotola
Propriétaire : S. Nininni - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Enzo d'Essarts 1'13"2
3e Vlad Del Ronco 1'13"2
4e : Deus Ex Machina - 5e : Eberton - 6e : Giovanni Bianco - 7e : Fetiche Atout
A voir aussi :
...
PMU : échanges tendus avant une Assemblée Générale jeudi prochain

Une semaine après la révélation d'un désaccord profond entre Cyril Linette et les deux Présidents Rothschild et Barjon, la situation a connu un nouvel épisode ce vendredi. Philippe Augier, Président du Conseil d'Administration du ...

Lire la suite
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite