... © ScoopDyga
Résultat de course - 22.01.2021

Gitano Jack affiche des chronos exceptionnels

Il peut monter de catégorie et aller à un bon niveau je pense.
Grégoire Houel

1'07''3 : voici les partiels donnés par le tracking pour Gitano Jack dans ses 500 derniers mètres. Mieux encore, il a mis 1'01''6 pour couvrir ses 200 derniers mètres. Des temps exceptionnels expliqués aussi par une piste très roulante et une épreuve qui n'a pas avancé dans sa phase initiale.

C'est à un déboulé final qu'a donné à voir le Prix de Beaucourt. Avec des temps partiels de 1'16''4 et 1'15''3 pour l'animateur Gaspar d'Angis (Quaro) aux marques des derniers 1500m et 1000m, il ne fallait pas être grand clerc pour imaginer une fin de course à allure stratosphérique. Et dans ces cas-là, les attentistes sont à la peine. C'est pourtant ce qu'a réussi à réaliser Gitano Jack (Very Nice Marceaux) pour venir dominer tout à la fin Gaspar d'Angis et Gamin Jaba (Kesaco Phédo), les deux premiers à pénétrer dans la ligne d'arrivée. Yoann Lebourgeois était soufflé au micro d'Equidia dans les balances : « Il a vraiment terminé très vite. Je pensais qu'on serait troisièmes au début de la ligne d'arrivée. »
Grégoire Houel pensait, lui aussi, que son pensionnaire ne pourrait pas refaire son retard dans le final. Après cet exploit, il nous a commenté : « C'est un cheval qui a beaucoup de vitesse. La physionomie de course s'est faite pour qu'on puisse courir caché et ce déroulement de course lui a été bénéfique. Il reste sur trois victoires et il faut le faire courir comme cela si on veut le préserver car c'est un cheval d'avenir. Comme le dit Yoann [Lebourgeois], il a un coup de rein et un coup de jarret qui sortent de l'ordinaire. Il est très calme et très détendu. »
C'est l'estime qui présage à l'avenir du vainqueur. Grégoire Houel nous a ajouté : « Il faut gérer au mieux sa carrière mais il peut monter assez haut je pense. Maintenant, on va regarder le programme, voir s’il a une course d'ici la fin du meeting. Ce qui est sûr c’est qu’il ne va pas recourir la semaine prochaine. »

D'où vient-il ?

Ce représentant de Jacky Grisanti, dont le nom reste à jamais associé à Général du Pommeau et à ses exploits, appartient à la première production du classique, fils de Jag de Bellouet 1'09'', Very Nice Marceaux 1'10''. Sa mère, Azuela Jack 1'18'' (Quaro), assez modeste gagnante, en province, est inbred sur l'étalon de tête américain Workaholic (3x3). Gitano Jack est son premier produit, avant deux autres "Very Nice Marceaux", Hazuela Jack (quatre sorties, quatre échecs) et Jazuela Jack, qui a l'avenir devant elle. Le suffixe "Jack" fait écho au prénom de Jacky Grisanti. Cette souche provient de l'élevage Montesson. C'est celle de Tarass Boulba 1'18'' ou encore de la championne attelée-montée Olga du Biwetz 1'10''.

6e | PRIX DE BEAUCOURT
Att - 2700 m - Course D - 33 000 €
GITANO JACK 1'15"3
Very Nice Marceaux x Azuela Jack (Quaro)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : G. Houel
Propriétaire : J. Grisanti - Eleveur : J. Grisanti
2e Gaspar d'Angis 1'15"3
3e Gamin Jaba 1'15"4
4e : Great Zeus - 5e : Galopin de Conde - 6e : Gordon Mijack - 7e : Guevara du Pont
A voir aussi :
...
Iermont : nouvelle méthode,
nouvelle victoire

On avait découvert un Iermont entreprenant, vainqueur après avoir coanimé son épreuve à Laval, le 20 février, lors de ses débuts. Cette fois, Maxime Bézier s'est évertué à le faire attendre. Cela n'a nullement changé le résultat ...

Lire la suite
...
Florian Desmigneux fait
briller Ego Turgot

Au terme d'une course menée avec beaucoup d'à-propos Florian Desmigneux mène au succès Ego Turgot (Sancho Turgot), trotteur de qualité mais pas de tous les jours.

Lire la suite
...
Godfather dans un
temps record pour un 5 ans

Labellisé course B, le Prix de Toulon a souri à l'Écurie Louis Baudron qui signe le jumelé gagnant bien que le favori Faithful soit resté en rade, disqualifié. Mais Godfather a lui brillé, faisant afficher un top-chrono.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite