... © ScoopDyga
Résultat de course - 22.01.2021

Edition Gema une victoire sans embarras

Une fois en tête, la moitié du travail était fait.
Gaëlle Godard

Elle n'a jamais été inquiétée, remportant ce Prix de Châtelaillon-La Rochelle avec plusieurs longueurs d'avance. Edition Gema n'avait pourtant pas particulièrement brillé à Vincennes depuis un an.

Il fallait remonter au 18 janvier 2020 pour retrouver une performance de premier choix à Edition Géma (Prince Gédé) à Vincennes. Ce jour-là, la représentante de la famille Sassier - Marie-Annick Sassier, la mère de Marc, en est l'éleveur - s'imposait sous la monte de Guillaume Martin. Et déjà, la fille de Prince Gédé l'avait fait à la façon "tête et corde". C'est d'ailleurs là que ce que se tient le secret de ses deux succès parisiens, selon sa partenaire du jour, Gaëlle Godard : « La jument a fait ce qu'elle savait faire : quand elle est devant, elle est meilleure que lorsqu'elle est dans les autres. C’était un lot à sa portée avant le coup et mon chef [Marc Sassier] était confiant. Il fallait que ça se passe bien, tout passait par le fait de prendre la tête. Et c'est ce que j'ai réussi à faire. Une fois en tête, la moitié du travail était fait. »
Cette épreuve pour apprentis a mis en lumière le palmarès 2020 de la catégorie avec la n°1 Gaëlle Godard qui précède sa deuxième dauphine Charlène Callico, en selle sur Divin du Renouard (Oyonnax). Le couple vainqueur se connaît bien puisque Gaëlle Godard travaille au quotidien chez Marc Sassier. Elle nous apprend encore sur sa partenaire : « Le matin à l'entraînement, elle sait ce qu'elle fait. Elle travaille régulièrement à l’attelé et parfois au monté quand il y a des réglages à faire mais, à son âge, il n'y a plus trop de choses à améliorer. »
Il s'agit du deuxième succès de Marc Sassier cette année, après celui de Gravure Géma, le 3 janvier. L'entraîneur mayennais a réalisé en 2020 sa meilleure saison avec 56 victoires et presque 700 000 € d'allocations totales.

D'où vient-elle ?

Edition Géma, élevée par Marie-Annick Sassier, la fille de Georges Dreux, a la matrone de celui-ci, Champenoise, des deux côtés de son pedigree (4x3), étant par son arrière-petit-fils, Prince Gédé 1'11'' a.-m., et par sa petite-fille, Jaflosa Gédé 1'16'' m. (Jet du Vivier). Une Jaflosa Gédé qui gagna six courses et près de 200.000 €, montrant un niveau classique sous la selle, comme placée du Prix de Normandie. Jaflosa Gédé a aussi produit Concerto Gédé 1'12'' (Saxo de Vandel), gagnant de dix compétitions et de 198.590 €, ainsi que deux autres vainqueurs. Elle est la sœur de Vaniflosa Gédé 1'13'' et de Kerflo Gédé 1'14'' a.-m.

5e | PRIX DE CHATELAILLON-LA-ROCHELLE
M - 2700 m - Course D - 34 000 €
EDITION GEMA 1'13"
Prince Gede x Jaflosa Gede (Jet du Vivier)
Jockey : G. Godard - Entraîneur : M. Sassier
Propriétaire : Ec. Sassier - Eleveur : M. Sassier
2e Divin du Renouard 1'13"4 Oyonnax x Rose de l'Auney
3e Echo de Meautis 1'13"4 Ganymede x Michka
4e : Duang Taa - 5e : Dorus Well - 6e : Diva du Caieu - 7e : Evresto
A voir aussi :
...
L'Europe du trot
proposera 101 Groupes 1 en 2023

La tendance est à la reconduction de l’offre 2022. Après avoir atteint et finalement dépassé 100 Groupes 1 l’an dernier, le calendrier international européen reprend la même structure et annonce 101 Groupes 1 en 2023. Telles sont les données actuellement à ...

Lire la suite
...
Hulken Sisu montre un tout autre visage

Arrivé dans la team "Bazire" il y a environ deux mois, Hulken Sisu (Readly Express) avait laissé une impression correcte pour ses premiers pas pour son nouvel environnement dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Q#4-Prix Ténor de ...

Lire la suite
...
Héroïne des Landes fait la différence pieds nus

Il fallait remonter au 2 février 2022 pour trouver la dernière fois que Sébastien Hardy avait déferré des quatre pieds Héroïne des Landes (Opium). Cette date correspond aussi à sa dernière course à Vincennes. Pieds nus ce ...

Lire la suite
...
Kifil de Bussy s'affirme

Le représentant de José Davet, Kifil de Bussy (Boccador de Simm) avait réussi de brillants débuts au trot monté (le 13 janvier) sous la selle d'Alexandre Abrivard. Quelques semaines plus tard, le style est toujours aussi plaisant. "Kifil ...

Lire la suite