... © Aprh
Résultat de course - 23.01.2021

Dorgos de Guez dans sa cool attitude préférée

Il est gentil et a de la qualité. C’est le trotteur parfait.
Jean-Michel Bazire

C'est dorénavant un classique dans les cent derniers mètres d'une course remportée par Dorgos de Guez : Jean-Michel Bazire laisse son partenaire se relâcher, lequel gagne à chaque fois au petit trot.

Le scénario s'est donc répété ce samedi dans le Prix de Brest (Gr.3) avec la façon toujours désinvolte de Dorgos de Guez (Romcok de Guez) de s'imposer, tout en relâchement après avoir pris l'ascendant en quelques battues. À son crédit, les rangs de ses plus redoutables rivaux s'étaient éclaircis au départ où Dexter Chatho (Un Amour d'Haufor) et Anzi des Liards (Look de Star) se sont rapidement montrés fautifs.
Rapproché dans le sillage de Mindyourvalue W.F. (Hövding Lavec), le futur lauréat ne s'est vraiment dégagé qu'à 200 mètres du but pour immédiatement dominer la situation. Et en commentant ce succès, Jean-Michel Bazire pense immédiatement à la sortie suivante : « Cela a été facile. On a eu un bon parcours et il a gagné sur une simple accélération. Comme il va courir de nouveau le week-end prochain, je ne voulais pas lui donner une course dure et je contrôle depuis la mi-ligne droite. Il est gentil et a de la qualité. C’est le trotteur parfait. » Le prochain objectif dont parle JMB est le Prix du Luxembourg (Gr.3), samedi prochain, une épreuve dans laquelle Dorgos s'était classé deuxième l'an dernier, battu par Anzi des Liards qui devrait aussi être en piste. Avec cette victoire, Jean-Michel Bazire enregistre sa 59e marque du meeting comme entraîneur. Il en était à 62 l'an dernier en incluant les résultats du samedi comparable, placé la veille du Prix de Cornulier. Le compteur monte donc à peu près à la même vitesse qu'il y a douze mois avant de s'arrêter à la clôture à 83.

D'où vient-il ?

Dorgos de Guez (Romcok de Guez) est l'un des quatre vainqueurs engendrés par la bonne Lady Fromentro 1'12'' (quatorze victoires et 244.600 euros de gains), tout en étant, de loin, le meilleur. La jument, fille de Quito de Talonay 1'13'' a quitté l'élevage de René Guezille depuis quelque temps. Sa production récente fait état d'un 2 ans fils de Vivaldo Bello, Jusséo, et d'une pouliche yearling fille de Cobra Bleu, Karadja. C'est la famille maternelle, particulièrement dense et développée, de Kravotte 1’20'' (1976-Caprior), troisième mère de Lady Fromentro. Une Kravotte qui est notamment la mère du classique Rainbow Runner 1’14'' (516.594 euros) -par Fakir du Vivier, à l'instar de la mère de Lady Fromentro, Blue Marylin- et la grand-mère du non moins classique Kaisy Dream 1'12'' (1.012.913 euros).

6e | PRIX DE BREST
Att - 2850 m - Groupe 3 - 90 000 €
DORGOS DE GUEZ 1'13"2
Romcok de Guez x Lady Fromentro (Quito de Talonay)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. Vautors - Eleveur : E. Vautors
2e Duel du Gers 1'13"9
3e Elvis du Vallon 1'13"9
4e : Mindyourvalue W.f. - 5e : Ble du Gers - 6e : Crusoe d'Anama - 7e : Eros du Chene
A voir aussi :
...
LeTROT s'engage avec Passerelle et la Fédération Française de la Reconversion

Le bien-être équin sous sa forme retraite et reconversion était à l'honneur ce dimanche à Vincennes avec la signature de conventions entre la société-mère et deux associations, Passerelle et la Fédération Française de la reconversion (...

Lire la suite
...
TETF : Eclat de Gloire impérial à Son Pardo

La 3ème étape du Tour Européen du Trotteur Français disputée dimanche sur l'hippodrome de Son Pardo (Espagne) a été largement dominée par Eclat de Gloire. Malgré un numéro 9 en seconde ligne derrière l'autostart, le ...

Lire la suite
...
UET Suède : Calgary Games et San Moteur répondent présent

Les deux éliminatoires suédoises ont livré leur verdict en parallèle de la batterie française remportée par Hirondelle Sibey (Gazouillis) à Vincennes. Tout récent vainqueur du Derby suédois (Gr.1) et toujours invaincu en huit tentatives, Calgary ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite