... © Aprh
Résultat de course - 24.01.2021

Helitlopet règne en maître

Il confirme qu’il est au-dessus de ceux-là tout simplement.
Franck Leblanc

C'est la confirmation attendue. Après la montée en puissance dans les Prix de série, la consécration dans le Prix de Vincennes, le Prix Camille de Wazières (Gr.2) aura été la confirmation de la large supériorité actuelle de Helitlopet sur ses contemporains.

Il y a beaucoup de choses favorables à retenir du succès de Helitlopet (Un Charme Fou) ce dimanche. D'abord, l'art et la manière. Jamais, Adrien Lamy n'a été en difficulté avec un partenaire qui s'est montré véloce dans sa mise en jambes, souverain dans la montée et impérial dans le final. Seul Héros de Fleur (Ludo de Castelle) a tenté de mettre la pression au futur lauréat à mille mètres du but avant de payer cette audace à l'intersection des pistes. Pour le jockey, le constat est simple : « Il a été bon, j’ai gagné assez facilement. Il est un peu nerveux dans les raquettes avant le départ mais, ensuite, il est pratique et ne pose plus de problème. C’est top. »
Ensuite, il y a la performance sportive brute. La réduction kilométrique du lauréat (1'12''2) est excellente compte tenu des conditions météorologiques (pluie et neige fondue au moment de la course, piste fouillante). C'est moins bien que le chrono (1'11''9) réalisé hier [lire samedi] par Hallix dans le Prix de Pardieu mais les conditions sont définitivement très différentes.
Enfin, il est ici question d'un cheval encore tout neuf (5 sorties au monté pour 4 victoires et une deuxième place) dont les limites sont inconnues. Pour Franck Leblanc, il y a là aussi matière à satisfaction : « Il confirme qu’il est au-dessus de ceux-là tout simplement. Il ne fait que monter en puissance car il a quand même peu couru dans sa carrière. Ce n'est pas le cheval du moment mais bien un cheval d'avenir. » Et le professionnel d'ajouter : « Un jour de Cornulier, on y pense forcément pour lui à l’avenir ! »

D'où vient-il ?

Fils du semi-classique et très bien né Un Charme Fou 1'12'', par Love you 1'10'' et une petite-fille de la championne et matrone Dimitria 1'15'', Helitlopet gagne le Prix de Vincennes, équivalent monté, comme chacun sait, du Critérium des 3 Ans. Or, sa grand-mère, Ecidie (1992-Nodesso), est une sœur, précisément, d'un vainqueur du Critérium des 3 Ans, en l'occurrence Speaker 1’14’’ (Harmol), lauréat de l’édition 1987 de la prestigieuse compétition, sous la casaque du célèbre marchand de chevaux, Alfred Lefèvre. Ecidie n’a eu que trois produits, parmi lesquels Luna Vroum 1’13’’, la mère d’Helitlopet, est l’unique vainqueur, ayant gagné six courses et pratiquement 175.000 €. Poulinière, Luna Vroum a donné, à ce jour, quatre gagnants, dont, aussi, Una Seven 1’13’’ (trois victoires et 107.340 €).

2e | PRIX CAMILLE DE WAZIERES
M - 2175 m - Groupe 2 - 100 000 €
HELITLOPET 1'12"2
Un Charme Fou x Luna Vroum (Vroum d'Or)
Jockey : A. Lamy - Entraîneur : F. Leblanc
Propriétaire : F. Leblanc - Eleveur : J. Duteuil
2e Helios du Goutier 1'12"9
3e Heros de Fleur 1'13"4
4e : Hussard Delo - 5e : Houston Berry - 6e : Hudson Vedaquais - 7e : Hispanien
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite