... © Aprh
Résultat de course - 25.01.2021

Happy Pacha poursuit sa marche en avant

Il est sur la montante.
Alexandre Abrivard

Dans l’épreuve réservée aux 4 ans, le Prix de Pont-Audemer, Happy Pacha, qui montait de catégorie, remporte sa troisième course du meeting d’hiver et signe sa meilleure réduction kilométrique, en 1'12''5.

Il continue de faire plaisir à son entourage. Happy Pacha (Pacha du Pont), qui retrouvait Alexandre Abrivard à son sulky, signe le cinquième succès de sa carrière ce lundi à Vincennes. Alors qu’il montait de catégorie, le pensionnaire de Laurent Abrivard n’a pas trouvé d’adversaire à sa mesure.

Devancé à trois reprises par Hermès Pat (Up And Quick) lors de leurs trois dernières sorties communes, Happy Pacha a nettement dominé le dernier cité. Invaincu à ce jour sur son année de 4 ans, c’est un poulain qui a totalement séduit son driver. « On lui a laissé l’été tranquille et il fait sa rentrée peu avant le meeting dans l’optique d’être présent cet hiver. En ce moment, il est sur la montante » souligne Alexandre Abrivard. Le fils de Pacha du Pont pourrait donc de nouveau monter sur le devant de la scène cet hiver, d’autant plus qu’il s’est imposé aisément. « C’est un poulain froid. Il n’attend qu’une chose en course, c’est qu’on lui actionne les œillères. Quand Horsy Dream est venu à mes côtés, je les ai baissées et c’était parti. »

Le meeting continue sur les chapeaux de roues pour la famille Abrivard
Trente huitième succès pour Laurent Abrivard au cours de ce meeting d’hiver (et 1,29 M€ d'allocations) : le professionnel est nettement en avance sur le meeting 2019-2020, où il comptait, au 25 janvier 2020, 15 succès. Hormis le Prix Yvonnick Bodin (Gr.3), où Brillant Madrik s’imposait avec Mathilde Colas, toutes les victoires ont été enregistrées avec un « Abrivard » au sulky : Laurent Claude, Alexandre, Léo ou Pierre.

D'où vient-il ?

Elève de la famille Abrivard, Happy Pacha est par le "Rayon", Pacha du Pont 1'13'' m., également auteur du champion Davidson du Pont 1'10'', et Très Joyeuse 1'16'' (25.870 €), une fille de Niky 1'10'', mère, avant lui, d’Emmy Joyeuse 1'13'' m. (Chaillot), gagnante de six courses et de plus de 100.000 €, et de Fifty Winner 1'14'' (Scipion du Goutier), vainqueur de cinq courses, pour près de 90.000 € de gains. Très Joyeuse a, ensuite, un 2 ans par Orlando Vici, baptisé Jorlando. Elle a pour grand-mère la classique Malice Bleue 1'18'' (1978-Beau Ludois L), une "Montesson", gagnante du Critérium des Jeunes et du Prix Capucine, aujourd'hui Prix Albert Viel. Un pedigree qui concentre, en particulier, le sang de Pacha Grandchamp (5x6x5), autour duquel furent réunis les associés de naguère, Albert Rayon (Pacha du Pont) et Pierre de Montesson (Malice Bleue). Tout sauf un hasard !

3e | PRIX DE PONT-AUDEMER
Att - 2100 m - Course A - 53 000 €
HAPPY PACHA 1'12"5
Pacha du Pont x Tres Joyeuse (Niky)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. L. Abrivard - Eleveur : L. C. Abrivard
2e Hermes Pat 1'12"6
3e Hiatus 1'12"7
4e : Howdy Partner - 5e : Havaroche - 6e : Hector des Buttes - 7e : Hashka
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite