... ©Scoopdyga
Résultat de course - 30.01.2021

Dorgos de Guez et Jean-Michel Bazire en roue libre dans le Luxembourg

Quand je suis sorti, il a suffi d'un appel de langue
Jean-Michel Bazire sur Equidia

Au terme d'une course menée à grande allure, Dorgos de Guez a été le seul à revenir sur le grand animateur Frisbee d'Am, le tout dans la plus grande décontraction. Il est invaincu cet hiver, passe la barre des 900 000€ de gains et signe son nouveau record personnel dans ce Prix du Luxembourg, sommet de la journée.

"Je n'ai jamais entraîné un cheval capable de démarrer aussi vite" nous avait dit Richard Westerink il y a peu de temps à propos de Frisbee d'Am. Muni d'un bonnet fermé et propulsé par l'autostart dans la descente, le fils de The Best Madrik n'a pas fait mentir son mentor et a fait afficher les chronos partiels d'1'05''8 aux 1500m puis 1'08''1 aux 1000m. Pourtant, Jean-Michel Bazire n'a d'évidence jamais tremblé au sulky de Dorgos de Guez (Romcock de Guez), prenant même le temps de saluer quelqu'un dans le dernier virage. L'homme aux 20 Sulkys d'Or s'est clairement amusé avec cette machine de guerre qu'est Dorgos de Guez, intouchable cet hiver. Il signe sa quatrième victoire consécutive, la trentième de sa carrière, la quatorzième au niveau Groupe 3. Époustouflant.
Jean-Michel Bazire sur Equidia : "Il est sur ses quatre pistons et il répond au doigt et l'oeil. Je le respecte beaucoup car je sais qu'il va tout donner et je m'évertue à lui demander le minimum. C'est du top-niveau."
Un an après sa 2ème place dans cette même course derrière Anzi des Liards qui lui avait permis de signer son record (1'11''), Dorgos de Guez améliore d'un dixième cette marque de référence sans être aucunement sollicité pour finir.

D'où vient-il ?

Dorgos de Guez (Romcok de Guez) est l'un des quatre vainqueurs engendrés par la bonne Lady Fromentro 1'12'' (quatorze victoires et 244.600 euros de gains), tout en étant, de loin, le meilleur. La jument, fille de Quito de Talonay 1'13'' a quitté l'élevage de René Guezille depuis quelque temps. Sa production récente fait état d'un 2 ans fils de Vivaldo Bello, Jusséo, et d'une pouliche yearling fille de Cobra Bleu, Karadja. C'est la famille maternelle, particulièrement dense et développée, de Kravotte 1’20'' (1976-Caprior), troisième mère de Lady Fromentro. Une Kravotte qui est notamment la mère du classique Rainbow Runner 1’14'' (516.594 euros) -par Fakir du Vivier, à l'instar de la mère de Lady Fromentro, Blue Marylin- et la grand-mère du non moins classique Kaisy Dream 1'12'' (1.012.913 euros).

6e | PRIX DU LUXEMBOURG
Att - 2100 m - Groupe 3 - 100 000 €
DORGOS DE GUEZ 1'10"9
Romcok de Guez x Lady Fromentro (Quito de Talonay)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. Vautors - Eleveur : E. Vautors
2e Frisbee d'Am 1'11"
3e Violetto Jet 1'11"1
4e : Ble du Gers - 5e : Anzi des Liards - 6e : Desir Castelets - 7e : Tamure Roc
A voir aussi :
...
Prosperous tout en puissance

S'il s'est déjà imposé sur la grande piste de Vincennes, qui plus est sur le parcours des 2850m., le 7 ans suédois Prosperous (Prodigious) semble quand même plus dans son élément sur une piste plate comme celle ...

Lire la suite
...
Trophée Vert : les cartes sont rebattues

À six semaines de la finale du Trophée Vert à Craon (le 6 septembre), le dénouement du circuit sur les meilleures pistes en herbe est loin d’être connu. En effet, Détroit Ace, le maillot jaune, est sur la touche ...

Lire la suite
...
Vendredi soir : de Cagnes à Pornichet

La nocturne de vendredi à Cagnes-sur-Mer a débuté par un nouveau succès d'un 3 ans de l'écurie des frères Martens, à savoir Iron Cash (Ready Cash) qui, après avoir poussé à la faute l'animateur, Ironique (Cristal Money), à l'entrée ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite