... (© APRH)
Résultat de course - 31.01.2021

Aetos Kronos... cela devait être écrit

Il a un grand avenir devant lui.
Jerry Riordan

La première édition du Prix Bold Eagle, créé pour rendre hommage au double vainqueur du Prix d'Amérique Legend Race, a été remportée par Aetos Kronos, l'un des deux produits du champion de Pierre Pilarski au départ. C'est le premier succès en France de ce suédois de 5 ans.

C'est une douche glacée qui s'est abattue sur la tête de Jerry Riordan à l'issue du Prix de Croix (Groupe 2) le 16 janvier dernier. Dans des conditions que Vincennes n'avait pas connu encore de l'hiver (neige t piste gorgée d'eau), Aetos Kronos n'avait été que l'ombre de lui-même. Trop mauvais pour être exact pour ce mâle considéré comme le meilleur élément de la génération en Scandinavie derrière Ecurie D. Et très loin en tout cas de ses deux premières courses sur notre sol, dans la finale du Grand Prix de l'U.E.T. et le Critérium Continental dans lesquels ses fins de course n'étaient pas passées inaperçues. "On n'a toujours pas compris les raisons de sa contre-performance ce jour-là, s'interroge encore Jerry Riordan quinze jours après. Il a été "scoopé" mais sans que cela ne fournisse une explication. On était tellement déçus que l'on a fait des examens complémentaires à la clinique de Grosbois. Là encore, tout était ok. Est-ce qu'il a mal respiré sur cette longue distance ? C'est possible." Le soulagement de l'entraîneur américain de voir gagner le fils de Bold Eagle ce dimanche a donc été à la hauteur de la déception. Mais il lui a quand même attendre les tout derniers mètres pour voir Aetos Kronos prendre la mesure de l'animateur Gelati Cut (Coktail Jet) qu'il avait rejoint dans la montée après être sorti au bas de celle-ci sous le nez de Guzz Mearas alors fautif. "Aujourd'hui (lire dimanche), il montre toute sa valeur en trottant le nez au vent de Gelati Cut. Il a un grand avenir devant lui et la longue distance ne sera pas un problème à condition qu'il respire bien et qu'il soit caché dans un parcours", se projette Jerry Riordan.

D'où vient-il ?

Comme en un juste retour des choses, c'est un fils de Bold Eagle 1'08'' qui gagne le Prix Bold Eagle. Une victoire au goût du jour, puisque Bold Eagle est un double vainqueur du Prix d'Amérique, en 2016 et en 2017, à l'instar de son père, Ready Cash 1'10'', en 2011 et en 2012 quant à lui. Fameux pedigree, en outre, que celui d'Aetos Kronos, suédois de naissance, dont la troisième mère, Conch 1'13'' (1982-Bonefish), gagnante des Hambletonian Oaks et des Coaching Trotting Club Oaks, a engendré les champions King Conch 1'11'' (Speedy Crown) et Viking Kronos 1'12'' (American Winner). A la clef, de surcroît, six courants de sang du chef de race Speedy Crown.

7e | PRIX BOLD EAGLE
Att - 2100 m - Groupe 2 - 100 000 €
AETOS KRONOS 1'11"8
Bold Eagle x Will Of A Woman (Muscles Yankee)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Riordan
Propriétaire : . Team Snyder Ab - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Gelati Cut 1'11"8
3e Alrajah One 1'11"9
4e : Grand Art - 5e : Empire (den) - 6e : Go On Boy - 7e : Gallant Way
A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion du clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite