... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 01.02.2021

Firos s'affirme de plus en plus sur les courtes distances

Sur ces courtes distances, il ne trouve pas le temps long.
Guillaume Martin

Sans faire de bruit, Firos réalise un meeting d'hiver pour le moins remarquable. Il signe en effet ce lundi sa troisième victoire depuis le début du mois de novembre, la troisième sur un parcours de vitesse.

Quand le cheval d'Alain Roussel, un petit-fils de l'excellente Hirosaka, fait son retour à Vincennes où il n'a plus couru depuis l'âge de 3 ans pour son entrée dans le meeting d'hiver, il totalise 37 320 €. Trois mois plus tard et trois victoires après ainsi que plusieurs, le fils de Memphis du Rib a multiplié plus de deux fois et demi ses gains ! "Il rattrape le temps perdu, estime son jockey Guillaume Martin. Poulain, il avait bien gagné à Caen et n'avait pas répété ensuite. Je pense qu'il a fait beaucoup de croissance. Quand je l'ai revu plus d'un an après la fois précédente, je ne pensais pas que c'était lui, il était devenu magnifique. Il arrive vraiment à maturité."
Mais cette réussite se fait exclusivement sur les parcours de vitesse. "La dernière fois, je n'avais pas cherché à démarrer sur une longue distance mais il s'est mis en route au bout d'un kilomètre et ça ne pardonne pas, poursuit le jockey gagnant. Il est très allant et, sur les courtes distances, il ne trouve pas le temps long. Il n'a pas le temps de tirer et suit bien les autres. Il adore que les autres viennent à lui. Je m'attendais à ce que ce soit très rythmé aujourd'hui (lire lundi) mais je pensais plutôt à une troisième ou quatrième place. Ce qu'il fait est donc très, très bien. On voulait le protéger jusque-là car on savait qu'il avait un bon meeting à faire, c'est pourquoi on ne l'a déferré des quatre que cette fois. Bravo à son entraîneur ! Sur les parcours de vitesse, il peut aller avec ceux là. Je ne sais pas s'il va en gagner encore d'autres mais il ne sera jamais ridicule, ça c'est sûr."

D'où vient-il ?

C'est l'entraînement et ce sont les couleurs d'Alain Roussel, tandis que c'est l'élevage de son épouse, Nicole, de ce Firos (Memphis du Rib) jusqu'à sa grand-mère, l'excellente Hirosaka 1'13'' (1995-Jet du Vivier), en passant par Viroska (Podosis), sa mère. Hirosaka a gagné, en son temps, la Finale du G.N.T., le Prix de la Marne et le Prix de Buenos Aires, autant de Groupes II, ou encore les Prix de Châteaudun, du Forez et du Languedoc. Elle fut aussi sixième d'un Prix d'Amérique et, sous la selle, quatrième d'un Prix de l'Ile-de-France. Poulinière, elle a procuré sept vainqueurs, dont le meilleur fut la classique, placée du Prix de Sélection, Akayama 1'11'' (Prodigious), gagnante de onze courses et de près de 300.000 €. Viroska ne compte pas au nombre des gagnants d'Hirosaka, n'ayant couru que six fois, à 3 et 4 ans, pour cinq disqualifications et une place de septième. Firos est l'un de ses deux vainqueurs, en même temps que le meilleur. L'avenir est incarné, pour elle, par Ivervil (Opus Viervil), qui reste à qualifier, Jiotto (Speedy Blue) et Koska (Voltigeur de Myrt).

6e | PRIX DE FAVEROLLES
M - 2175 m - Course C - 43 000 €
FIROS 1'12"1
Acheté aux ventes Arqana Trot 34 000 € par SAS DECOOPMAN TROTTING
Memphis du Rib x Viroska (Podosis)
Jockey : G. Martin - Entraîneur : A. Roussel
Propriétaire : A. Roussel - Eleveur : N. Roussel
2e Finger de Rodrey 1'12"1 Radjah de l'Abbaye x Activity Seven
3e Force Vive 1'12"1 Oh James x Tabella
4e : Fed du Patural - 5e : Forever Speed - 6e : Foudre Dairpet - 7e : Faster Syga
A voir aussi :
...
Inexess Bleu dans un exercice inhabituel pour lui

Ancienne épreuve de haut niveau du plateau de Soisy, cataloguée Groupe 3 jusqu'en 2017, le Prix de New York compte à son palmarès des éléments classiques comme The Best Madrik (Coktail Jet) ou Robert Bi (Toss Out). Parmi les vainqueurs ...

Lire la suite
...
Julien Raffestin stoppe sa carrière de jockey

C'est par son compte Facebook que Julien Raffestin a annoncé, ce jeudi, la fin de sa carrière de jockey monté : "Clap de fin ! Je dis au revoir à une discipline qui m’a énormément apporté et m’a offert ...

Lire la suite
...
En élevage, l’omniprésence
génétique du trot monté

Dans dix jours, à Vincennes, la Journée des Champions proposera un Festival du trot monté (ou Étrier pour reprendre les codes voulus par la SETF) avec trois courses de Groupes 1, toutes classiques, les trois Finales des Étrier 3 ans, 4 ans et 5 ...

Lire la suite
...
Le Lauréat du Parc gagne en sagesse et sur la piste

C'est un 3 ans très bien né. Le Lauréat du Parc est un fils de Ready Cash (Indy de Vive) et de la bonne Sometime (Blue Dream), qui a conclu sa carrière avec 12 victoires et des gains de 531.568 €. ...

Lire la suite