... (© APRH)
Résultat de course - 01.02.2021

Ipipourax Paulois dans un éclair de vitesse

Je commençais à me dire que ce n'était un cheval que du matin.
Damien Bonne

Il a fallu attendre la huitième et dernière course de la réunion pour assister à un éclair de classe. Disqualifié à chacune de ses cinq premières tentatives, Ipipourax Paulois a réalisé les 200 mètres les plus rapides selon Tracking en étant chronométré sur le pied de 1'04''8 dans la ligne droite.

Damien Bonne devait commencer à) avoir mal au crâne avec Ipipourax Paulois qui n'avait pas fini un seul de ses cinq premiers parcours au trot. Or, ce fils d'Uniclove est son principal espoir dans cette génération. C'est ce qu'il avait confié à Province Courses l'Hebdo le 21 août à Meslay-du-Maine quand il l'avait qualifié en 1'18''2 de plaisante manière (deux étoiles) : "Il a toujours gazé, il a de la classe. Sur une bonne piste (N.D.L.R. : elle était fouillante ce jour-là), je l'aurais passé en 1'17''." C'est pourquoi il l'a intégré dans son piquet de chevaux pour le meeting. Mais rien n'y faisait, Ipipourax Paulois retombait toujours ses travers. Tant et si bien que ce Prix de Fleurance prenait ni plus ni moins des allures de la dernière chance. Une nouvelle disqualification était synonyme de 45 jours d'exclusion de la compétition et un avenir en pointillés. "Je suis vraiment content pour mes associés car ça se passait très, très mal depuis le début du meeting. Je n'ai pensé qu'à eux au passage du poteau, a d'abord confié soulagé l'entraîneur. Je suis aussi content que depuis le temps que je dis qu'il gaze, il est sauvé avec ce résultat. Pour finir, il fonçait ! J'ai eu du mal à le régler. Il m'a fallu trois mois pour y parvenir. Le matin, il allait tout seul et, une fois aux courses, il galopait. Il y avait à la fois un peu de caractère et un peu un manque de chance. Le matin, il dépose n'importe quel vieux à l'écurie. C'est pour cela que je commençais à me dire que ce n'était qu'un cheval du matin."

D'où vient-il ?

Il s'agit du seul produit répertorié de sa mère, Carmen Paulois, une fille de Sam Bourbon 1'11'', restée inédite, sans s'être, non plus, qualifiée. Lui est par le classique Uniclove 1'10'' (père de Falcao de Laurma, Fighter Smart et autres) et il a été présenté, yearling, aux ventes de sélection d'Arqana Trot, à Deauville, coup de marteau à 16.000 € à la clef. Dans les pas de sa mère, il provient de l'élevage du Paulois et a pour grand-mère une soeur utérine, par Joyau d'Amour 1'11'', du semi-classique Flocki d'Aurcy 1'13'' (Ready Cash), lauréat du Groupe II Prix Kalmia. La troisième mère est la semi-classique d'Albert Cayron, Idée Lara 1'14'' (1996-Kimberland).

8e | PRIX DE FLEURANCE
Att - 2200 m - Course D - 27 000 €
IPIPOURAX PAULOIS 1'16"9
Acheté aux ventes Arqana Trot 16 000 €
Uniclove x Carmen Paulois (Sam Bourbon)
Driver : D. Bonne - Entraîneur : D. Bonne
Propriétaire : Ec. D. Bonne - Eleveur : G.A.E.C. du Paulois
2e Idefix de Centule 1'17" Very Nice Marceaux x Melody d'Ecajeul
3e Impact Player 1'17"1 Doberman x Cylene des Pelades
4e : In America - 5e : I Love d'Amour - 6e : Ideal Jibay - 7e : Igor du Noyer
A voir aussi :
...
Joudjie frappe fort au monté

Sorte de journée de transition après la "journée des Champions" dans une période qui précède l'ouverture du meeting d'été d'Enghien, samedi prochain, la réunion organisée à Caen ce lundi a fait la ...

Lire la suite
...
Debrief du week-end en province : R. Derieux et S. Ernault à égalité

Avec plus de cent courses entre samedi et dimanche, le programme était fourni en région en parallèle à la réunion de la Journée des Champions à Vincennes. Chez les pilotes, Romain Derieux, auteur notamment d'un coup de deux à ...

Lire la suite
...
Franck Nivard hospitalisé depuis le week-end

Pris de douleur en dessous du cœur, au niveau du sternum, vendredi au petit matin, Franck Nivard a été transféré par le Samu au CHU de Caen dans la foulée. Hospitalisé tout le week-end et toujours en ...

Lire la suite
...
Django Riff, désormais sous la menace de Boccador de Simm

Deux pères de vainqueurs ont tiré la couverture à eux dimanche dans les rangs des 3 ans : Timoko (Imoko), père de Jelyson (Prix d'Essai), et Boccador de Simm (Rieussec), à l'origine de Just a Gigolo (Prix Albert Viel). Le premier a ...

Lire la suite