... ©Scoopdyga
Résultat de course - 02.02.2021

La 63ème du meeting avec Ganay de Banville

Ces courses-là sont toujours tactiques !
Jean-Michel Bazire sur Equidia

L'Écurie de Jean-Michel Bazire a enregistré ce mardi la 63ème victoire de son meeting 2020-2021, étant toujours en lice pour battre son propre record de l'an passé (83), même s'il faudra garder un rythme élevé jusqu'à la fin pour y parvenir.

Mais tout ceci ne sont que considérations comptables et faisons un gros plan sur Ganay de Banville, lauréat ici de sa troisième course de l'hiver parisien, après avoir lancé sa séquence automnalo-hivernale par deux victoires à Laval en novembre. Au sommet quand il remportait avec brio la Finale de l'Open des Régions des 4 ans (Gr.3), le fils de Jasmin de Flore venait de subir la loi de son aîné Equinoxe dans un Quinté. Patron du peloton cette fois composé uniquement d'éléments de la promotion de 2016, Ganay de Banville a contrôlé les opérations, ne laissant pas Gai Printemps le couvrir dans la montée. Son propriétaire-entraîneur-driver a expliqué sur Equidia : "Gai Printemps est un cheval que je respecte au plus haut point et comme on est allés peu vite au début, j'ai préféré garder la corde et le laisser à mon extérieur. Ganay a une petite crevasse qui l'embête mais le cheval est globalement parfait." Ganay de Banville se montre effectivement intraitable pour finir, concluant son parcours en souplesse. Ses statistiques sont excellentes : 50% à la gagne avec 10 victoires en 20 courses.
Après la disqualification d'Alcide Roc après enquête, l'Écurie Jean-Michel Bazire signe le jumelé gagnant avec la médaille d'argent à l'actif de Gloria du Gers devant Gai Printemps, lequel n'a pas montré mon vrai (meilleur) visage aujourd'hui, dixit son pilote et son entraîneur.

D'où vient-il ?

C'est le premier des deux uniques produits répertoriés de sa mère, Anaïs de Banville 1'17'' (Quaker Jet), qui n'a pu que se placer, à quatre reprises, dans le nord de la France. Le second est Hope de Banville, une fille de Késaco Phédo qui, à ce jour, n'est pas qualifiée. Anaïs de Banville est la soeur de Quéron de Banville 1'13'' (Epicondyle) et de Rush de Banville 1'15'' (Achille), qui totalisent, à eux deux, près de 250.000 € de gains. Comme tous les "Banville", Ganay de Banville, né des oeuvres du champion pluridisciplinaire Jasmin de Flore 1'13'', provient de l'élevage du G.A.E.C .de Banville, animé, dans la Manche, par la famille Duprey.

7e | PRIX DE LAVAL
Att - 2100 m - Course A - 53 000 €
GANAY DE BANVILLE 1'11"9
Jasmin de Flore x Anais de Banville (Quaker Jet)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. J. M. Bazire - Eleveur : G. d. Petit Banville
2e Gloria du Gers 1'12"
3e Gai Printemps 1'12"4
4e : Waiting Hill Hall - 5e : Gipson Creek - 6e : Go Along - 7e : Ares Caf
A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite