... ©Scoopdyga
Résultat de course - 02.02.2021

La 63ème du meeting avec Ganay de Banville

Ces courses-là sont toujours tactiques !
Jean-Michel Bazire sur Equidia

L'Écurie de Jean-Michel Bazire a enregistré ce mardi la 63ème victoire de son meeting 2020-2021, étant toujours en lice pour battre son propre record de l'an passé (83), même s'il faudra garder un rythme élevé jusqu'à la fin pour y parvenir.

Mais tout ceci ne sont que considérations comptables et faisons un gros plan sur Ganay de Banville, lauréat ici de sa troisième course de l'hiver parisien, après avoir lancé sa séquence automnalo-hivernale par deux victoires à Laval en novembre. Au sommet quand il remportait avec brio la Finale de l'Open des Régions des 4 ans (Gr.3), le fils de Jasmin de Flore venait de subir la loi de son aîné Equinoxe dans un Quinté. Patron du peloton cette fois composé uniquement d'éléments de la promotion de 2016, Ganay de Banville a contrôlé les opérations, ne laissant pas Gai Printemps le couvrir dans la montée. Son propriétaire-entraîneur-driver a expliqué sur Equidia : "Gai Printemps est un cheval que je respecte au plus haut point et comme on est allés peu vite au début, j'ai préféré garder la corde et le laisser à mon extérieur. Ganay a une petite crevasse qui l'embête mais le cheval est globalement parfait." Ganay de Banville se montre effectivement intraitable pour finir, concluant son parcours en souplesse. Ses statistiques sont excellentes : 50% à la gagne avec 10 victoires en 20 courses.
Après la disqualification d'Alcide Roc après enquête, l'Écurie Jean-Michel Bazire signe le jumelé gagnant avec la médaille d'argent à l'actif de Gloria du Gers devant Gai Printemps, lequel n'a pas montré mon vrai (meilleur) visage aujourd'hui, dixit son pilote et son entraîneur.

D'où vient-il ?

C'est le premier des trois produits répertoriés de sa mère, Anaïs de Banville 1'17'' (Quaker Jet), qui n'a pu que se placer, à quatre reprises, dans le nord de la France. La deuxième est Hope de Banville, une fille de Késaco Phédo non qualifiée, et le troisième son foal de l'année, Legend de Banville, par Chablis d'Herfraie. Anaïs de Banville est la sœur de Quéron de Banville 1'13'' (Epicondyle) et de Rush de Banville 1'15'' (Achille), qui totalisent, à eux deux, près de 250.000 € de gains. Comme tous les "Banville", Ganay de Banville, né des oeuvres du champion pluridisciplinaire Jasmin de Flore 1'13'', provient de l'élevage du G.A.E.C .de Banville, animé, dans la Manche, par la famille Duprey.

7e | PRIX DE LAVAL
Att - 2100 m - Course A - 53 000 €
GANAY DE BANVILLE 1'11"9
Jasmin de Flore x Anais de Banville (Quaker Jet)
Driver : J-M Bazire - Entraîneur : J-M Bazire
Propriétaire : Ec. J. M. Bazire - Eleveur : G.A.E.C. du Petit Banville
2e Gloria du Gers 1'12" Ready Cash x Unanime Quality
3e Gai Printemps 1'12"4 Boccador de Simm x Praline Brune
4e : Waiting Hill Hall - 5e : Gipson Creek - 6e : Go Along - 7e : Ares Caf
A voir aussi :
...
Kanem, le parfum de la belle histoire signée Devouassoux

Au chapitre des effets visuels du jour, et toutes choses égales par ailleurs, il y aura eu Ibiki de Houelle, Locki du Fer et KANEM (Express Jet) lors de cette réunion nordiste. Très grosse impression laissée par ...

Lire la suite
...
Devs Definitif lance sa saison 2024

Une course de rentrée à l'attelé aura suffi à DEVS DEFINITIF (Infinitif) pour retrouver son bon niveau. Celui qui lui avait permis de réaliser une belle année 2023 marquée par six podiums et une victoire. Dès sa deuxiè...

Lire la suite
...
Locki du Fer en (très) bon poulain

S'il avait dû partager la victoire avec L'Arc la dernière fois à Amiens, faisant dire au driver de celui-ci, Thierry Duvaldestin, qu'il s'agissait là d'une pointure, LOCKI DU FER (Uriel Speed) confirme ses capacités en remportant un second succè...

Lire la suite
...
La totale pour
Ibiki de Houelle

La victoire d'étape devant le vainqueur en série Ino du Lupin. La tête du classement général. Et le record absolu départ volté au Croisé-Laroche. Auteur d'un grand numéro, IBIKI DE HOUELLE (Love ...

Lire la suite