Résultat de course - 03.02.2021

Grandiose Bey : scénario parfait et record des 5 ans

J’ai eu peur de « chasser » un peu trop.
Léo Abrivard

À l’issue d’une tactique de course bien précise, Grandiose Bey est venu déposer le favori Ghost des Charrons à mi-ligne droite. Il offre un deuxième succès dans la réunion à l’écurie de Laurent Abrivard et fixe le nouveau record des 5 ans sur le parcours des 2 550 mètres autostart du Bouscat.

Les statistiques de Laurent Abrivard à Bordeaux
65 courses avec 57 chevaux
11 victoires
15 places

Lui aussi semble apprécier les longs trajets en camion et les pistes du Sud-Ouest. Une demi-heure après la victoire de son compagnon d’entraînement Fascinoso de Lou, Grandiose Bey (Prodigious) a, une nouvelle fois, mis à l’honneur Laurent Abrivard, mercredi au Bouscat.
Si avant le coup, la confiance était de mise dans l’entourage du fils de Prodigious et d’Almeria, il fallait quand même se méfier en priorité de Ghost des Charrons (Up The Green), le favori qui restait sur un succès à Lyon-La Soie. Mais à deux cent cinquante mètres du poteau, lorsque Léo Abrivard a décalé son partenaire, il n’a fait qu’une bouchée de son rival, animateur comme à son habitude : « C’était un scenario pas compliqué à deviner, reconnaît le driver lauréat au micro d’Equidia. On sait comment Ghost des Charrons fait très souvent. Je sais que le mien démarre très vite. J’avais donc envisagé ce scenario-là. J’ai eu peur de « chasser » un peu trop mais quand je lui ai débouché les oreilles dans le dernier tournant, il s’est bien retendu. Je savais que ça allait coller. » En tuant le suspense à mi-ligne droite, le représentant de Jean-Pierre Barjon signe également son record absolu, bouclant son ses 2 550 autostart sur le pied de 1’12’’7. C’est le nouveau record du parcours pour un 5 ans et cela efface les 1’13’’3 de Riglorieux du Bois de 2010. Il s’agit du quatrième succès de Grandiose Bey qui les a tous signés en étant déferré des postérieurs.

Une carrière tout en progression
Acheté 42 000 € yearling sur le ring deauvillais par Laurent Abrivard, Grandiose Bey n'a pas tout de suite répondu à l'attente de son nouvel entourage. Qualifié tôt, au mois de juillet de ses 2 ans à Meslay-du-Maine en 1'21''0, il repasse sur le ring durant l'automne où il est racheté... 4 000 €. Celui qui défend une association entre Jean-Pierre Barjon et Gérard Fray ne débutera que l'été suivant, par une deuxième place à Vibraye. Depuis ce fils de Prodigious n'a fait que progresser pour s'imposer cet hiver à Vincennes, devenant l'un des contributeurs de l'exceptionnelle réussite de la famille Abrivard.

D'où vient-il ?

Eleveur domicilié en Dordogne et qui ne compte que des produits à compter de la lettre "F" (les 6 ans), Rodrigue Beyssey signe ses élèves du label Bey. Grandiose Bey est son meilleur représentant et seul vainqueur à Vincennes. La mère de ce dernier, Alméria, n'est pas qualifiée mais revendique ses deux premiers produits vainqueurs, avec Furious Bey (67 710 €) qui précède Grandiose Bey (72 550 €). Alméria descend en lignée directe de Jalna IV par Persepolis, de laquelle proviennent Perlando (1,3 M€), Abydos (409 534 €) et Ton Rêve de Cahot (547 560 €).

7e | PRIX BEATNICK II
Att - 2550 m - Course D - 20 000 €
GRANDIOSE BEY 1'12"7
Acheté aux ventes Arqana Trot 42 000 € par ABRIVARD Laurent
Prodigious x Almeria (Love You)
Driver : L. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : Ec. J. Barjon - Eleveur : R. Beyssey
2e Ghost des Charrons 1'13"2 Up The Green x Pinta Quick
3e Gershwin des Ves 1'14"1 Vigove x Redowa du Dane
4e : Gabo Di Rocca - 5e : Grace du Lupin - 6e : Grand Sourire - 7e : Granit du Fresne
Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Prodigious 1'11''1 Tahitienne
Imagine d'Odyssee Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
GRANDIOSE BEY Battante d'Odyssee 1'23''3
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Almeria Guilty Of Love 1'17''1
Karlstad 1'19''4 And Arifant 1'16''5
Persepolis 1'21''9
A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite