... ©Aprh
Résultat de course - 04.02.2021

Indigo du Poret encore signé Dollar Macker

C'est un très bon poulain. Les 2700 mètres de Vincennes, c'est son truc.
Eric Raffin

Tenue en haute estime par Yannick Alain Briand, Indigo du Poret a montré sa classe ce jeudi sur la cendrée parisienne. Après Ici C'est Paris, Indigo du Poret fait une nouvelle fois briller l'étalon Dollar Macker à Vincennes.

Acquis à l'amiable chez Philippe Allaire par José Davet, Indigo du Poret prouve qu'il est fait pour porter l'homme. Lauréat lors de sa première sortie à l'attelage, ce fils de Dollar Macker a enchaîné trois disqualifications consécutives attelé. Son mentor Yannick Briand a alors décidé de changer de discipline. Pour ses débuts sous la selle le 4 janvier, Indigo du Poret avait réalisé une belle valeur en se classant troisième dans une course remportée par le très talentueux Ici C'est Paris (Dollar Macker). L'allongement de la distance ce jeudi n'était pas pour déplaire à ce poulain puissant physiquement, monté par un Éric Raffin plutôt conquis : "Le jour de ses débuts, le poulain s'est montré vert. Il n'était pas sur sa distance (2175m). Il ne faut pas oublier que le lot était très bon notamment le gagnant Ici C'est Paris. C'est un très bon poulain. Les 2700 mètres de Vincennes, c'est en plein son truc. Il n'a jamais tiré durant la course." De quoi le voir affronter l'élite des 3 ans sous la selle au cours des prochaines semaines ? : "Il a le niveau des meilleurs, c'est certain. Il faudra plutôt le courir sur les parcours de longue haleine. Il a beaucoup de tenue" a continué le pilote vendéen.
Indigo du Poret est d'ores et déjà engagé dans le premier semi-classique réservé aux mâles de 3 ans : le Prix Edouard Marsillac programmé le 4 mars sur les 2175 mètres de la Grande Piste. C'est la sixième fois qu'un produit de Dollar Macker franchit le poteau en tête, tous issus de sa première année de production.

D'où vient-il ?

Indigo du Poret est le premier vainqueur engendré par Une Pluie du Poret 1'18'' (Mood West). Celle-ci, qui le doit au classique attelé-monté Dollar Macker 1'11'' m. -auteur également du prometteur Ici C'Est Paris 1'14'' m.-, a eu, notamment, auparavant, Eclipse du Poret 1'15'' (Ohnous Madrik), laquelle s'est placée, pour quelque 25.000 € de gains. Les produits les plus récents d'Une Pluie du Poret sont Jiherie du Poret (Rêve de Beylev) et King du Poret (Vaillant Cash). Pépite du Poret 1'19'' (Elito de Manerbe), la deuxième mère, est la soeur d'Orage du Poret 1'13'' (Decourménil), dont les gains "flirtent" avec les 150.000 €. La famille remonte à Fulera 1'22'' (1971-Son Idylle P), la cinquième mère, propre soeur du classique des années 1970 Hêtre Vif 1'16'', qui fut troisième du Critérium des 5 Ans de High Echelon.

3e | PRIX D'AUCH
M - 2700 m - Course C - 32 000 €
INDIGO DU PORET 1'16"4
Dollar Macker x Une Pluie du Poret (Mood West)
Jockey : E. Raffin - Entraîneur : Y. A. Briand
Propriétaire : J. Davet - Eleveur : G. M. Renault
2e Izard des Agets 1'17"7
3e Imperial Key 1'17"8
4e : Iddir d'Antee - 5e : I Love Quick - 6e : Ix The Best - 7e : Instinct Merite
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite