Résultat de course - 05.02.2021

Dénicheur du Vif, la Côte d'azur lui va si bien

Lauréat de son premier Quinté+ le 9 janvier à Vincennes, Dénicheur du Vif a su rééditer une telle performance à Cagnes-sur-Mer, toujours drivé par son mentor Aymeric Thomas. Déplacement payant sur la Riviera pour le professionnel mayennais.

Dans une épreuve où la danoise C.D. (Great Challenger) est partie "écrasée d'argent" (à 17/10), la pensionnaire de Jean-Michel Bazire n'a pu faire mieux que quatrième. La jument a couru dimanche dernier à Vincennes et « était peut-être défraîchie », avancera plus tard dans la réunion son driver Christophe Martens.
Associé à Aymeric Thomas, Dénicheur du Vif (Redlight Jet) a, pour sa part, donné son maximum dans la phase finale, ce qui lui a permis d'enchaîner une deuxième victoire consécutive, lui qui n'était pas réputé pour être un gagneur. « On a eu un parcours de rêve, commente Aymeric Thomas sur Equidia Racing. Il faut le driver comme ça pour qu'il donne sa pleine mesure dans les derniers mètres de course. Je suis très content que ce cheval-là remporte deux courses de suite. Son propriétaire doit être ravi. C'est le vieux cheval de l'écurie. On l'aime bien. Il est adorable. J'habite à 1000 kilomètres de l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Quand on gagne après un si long déplacement, c'est super. C'est un cheval qui sait faire 100 mètres très vite pour finir mais pas... 105 mètres. S'il a d'autres bons engagements d'ici la fin du meeting cagnois, je vais revenir avec lui. »

Invaincu à Cagnes sur le parcours du jour
Dénicheur du Vif soigne ses statistiques sur ce parcours des 2150 mètres (départ autostart) cagnois : trois courses pour trois victoires. Sa réduction kilométrique du jour, 1'12''5, est son meilleur chrono dans l'exercice mêlant vitesse et tenue. En sept prestations à Cagnes, il a conclu six premier ou deuxième. Son seul "échec" est une sixième place.
Longtemps animatrice de cette épreuve, Dolina des Plaines (Nahar de Béval) conserve une très facile deuxième place. C'est la troisième fois depuis le début du meeting d'hiver que la pensionnaire de Jean-Marie Roubaud se "contente" de l'accessit d'honneur.

D'où vient-il ?

Les "Vif" c'est Bernard Favrel, l'éleveur et le propriétaire que n'a pas manqué de saluer Aymeric Thomas après ce succès du jour. Et Dénicheur est issu d'une jument qui arbore le même label. Science du Vif, inédite, avait déjà donné Blason du Vif (75 180€). Elle compte quatre vainqueurs au haras. Elle est aussi et surtout une sœur du tout bon Licencié du Vif (497 477€) qui avait fait carrière chez Hervé Sionneau.

4e | PRIX ECKMUHL VRO
Att - 2150 m - Course D - 33 000 €
DENICHEUR DU VIF 1'12"5
Redlight Jet x Science du Vif (Hello Jo)
Driver : A. Thomas - Entraîneur : A. Thomas
Propriétaire : B. Favrel - Eleveur : B. Favrel
2e Dolina des Plaines 1'12"5 Nahar de Beval x Opaline Folle
3e Delmonica 1'12"9 Prince d'Espace x Jobeth
4e : C d - 5e : Abzac de Fontaine - 6e : Bebe du Beauvoisin - 7e : Talisker Horse
Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Redlight Jet 1'11''5 Armbro Glamour (US)
Likely Jet 1'13''3 Defi d'Aunou (US) 1'11''3
DENICHEUR DU VIF Glamour Jet 1'14''4
Hello Jo 1'14''7 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
Science du Vif Rencoo 1'22''3
Gast de La Meritee Qlorest du Vivier 1'17''8
Valse d'Amour

Aymeric Thomas démarre fort 2021

Il fallait remonter au 3 janvier 2019 pour retrouver le dernier succès d'Aymeric Thomas en tant que driver sur la Riviera. Le professionnel mayennais était ce jour-là au sulky de Full Date (Repeat Love). Pour son deuxième partant du meeting d'hiver 2020/2021, Aymeric Thomas a retrouvé le chemin de la victoire. Très performant depuis le début de l'année, le professionnel affiche des statistiques flatteuses avec ses pensionnaires : 21 courses, 5 victoires et 7 podiums.

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite