Résultat de course - 05.02.2021

Flo de Max en hommage à Florence Lecellier

Florence Lecellier nous a quittés ce mardi 2 février. Nicolas Mortagne, très proche de la soeur de Pierrick Lecellier, était très ému lorsque sa protégée Flo de Max s'est imposée dans le sixième rendez-vous cagnois.

La dernière apparition de Florence Lecellier en compétition avait eu lieu le 9 février 2018 à Cagnes-sur-Mer avec une certaine Flo de Max. Interrogé sur Equidia avant que Flo de Max (Gazouillis) rejoigne la piste avec sa partenaire du jour Lolita Balayn, Nicolas Mortagne a, sur Equidia, tenu les propos suivants concernant Florence Lecellier : « Quand j'ai vu que Guillaume (Lemoine) avait gagné les deux premières courses du programme, je me suis dit « c'est top » car, pour Florence, Guillaume, c'était son petit Guillaume et, moi, j'étais son petit Nico. Florence était une sacrée dame. Compter le nombre de personnes qui sont arrivées à son niveau, il y en a peu. Elle a toujours été là pour moi en me donnant plein de conseils. Sa disparition, c'est très triste. Ce serait beau pour elle si Flo de Max pouvait remporter cette course. »
Et comme le dira plus tard Yannick Alain Briand, « Il doit y avoir une étoile au-dessus de Cagnes qui brillait pour Florence aujourd’hui. » Car, en piste, Flo de Max s'est montrée intraitable, remportant la huitième victoire de sa carrière. Cette jument de 6 ans, élevée par Eric Ledoyen, reste invaincue sous la selle de Lolita Balayn : quatre courses, quatre victoires.
« Je voulais gagner cette course pour Florence. J'espère que, là où elle est, elle nous regarde », a indiqué le fils de Philippe Mortagne, très ému au micro d'Equidia, après le succès de sa représentante.
Pas dans son assiette dans les virages pour ses débuts sous la selle, Fresneaux (Timoko) est revenu sur sa classe d'attelage s'emparer de la troisième place aux abords du poteau.

D'où vient-elle ?

Cette élève d'Eric Ledoyen appartient à la riche fratrie développée par Kamaxie (qualifiée) qui revendique au haras huit qualifiés, six vainqueurs dont quatre affichent des gains supérieurs à 100 000 €. Et parmi, il y a l'excellent Baby Lou Max (539 940 €). Il faut aussi citer Vazarka Max (186 860 €). La grand-mère, Aximie (63 274 €), est aussi l'auteur de Laximie (110 180 €).

6e | PRIX KAZIRE DE GUEZ
M - 2925 m - Course D - 33 000 €
FLO DE MAX 1'14"1
Gazouillis x Kamaxie (Cygnus d'Odyssee)
Jockey : L. Balayn - Entraîneur : N. Mortagne
Propriétaire : N. Mortagne - Eleveur : E. Ledoyen
2e Eole de Neuvy 1'14"5
3e Fresneaux 1'14"2
4e : Divine Ludoise - 5e : Big Boss Jo - 6e : Flambeur du Digeon
Lutin d'Isigny 1'14''3 Firstly
Gazouillis 1'12''8 Dame d'Isigny
Utiska 1'17''4 Istraeki 1'14''4
FLO DE MAX 1'13''9 Liska 1'21''6
Cygnus d'Odyssee 1'13''9 Workaholic (US)
Kamaxie Nymphe d'Odyssee 1'17''5
Aximie 1'19''6 Podosis 1'16''1
Nelisane 1'21''2

Nicolas Mortagne connaît une réussite constante

Fils de Philippe Mortagne, Nicolas Mortagne a présenté son premier partant en tant qu'entraîneur le 10 janvier 2019. C'était avec le roi de "Cagnes", Baby Lou Max. Depuis cette date, le professionnel comptabilise 282 partants pour un total de 27 victoires et 49 podiums. Depuis le début de l'année, ses pensionnaires lui ont offert deux victoires : Harley des Prés et donc Flo de Max, ce vendredi 4 février. Une journée qui restera forcément gravée dans sa mémoire.

A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite