... © Travsport
En bref - 06.02.2021

Les vainqueurs du Gala du Trot Suédois

Ce samedi, le trot suédois fêtait ses grandes figures de 2020 lors d'une cérémonie de remise des prix à la mode Covid-19, sans les fastes d'un gala habituel. Avant de revenir demain plus en détails sur les profils des principaux vainqueurs, tous élus suite à un vote (des journalistes pour toutes les catégories sauf celle du cheval de l'année pour laquelle le public est appelé aussi à s'exprimer), voici le tableau d'honneur.

Cheval de l’année
Hail Mary (Googoo Gaga) fait rêver la Suède et est élu Cheval de l’année avec 73% des suffrages (public + journalistes).

Driver de l'année
Björn Goop. C'est la septième fois que le pilote scandinave obtient cette distinction.
Entraîneur de l'année
Daniel Redén. À l'issue d'une année incroyable, au cours de laquelle il aura tout connu, beaucoup de triomphes et une terrible expérience autour de Propulsion, disqualifié de la première place de l'Elitloppet et de toutes ses courses scandinaves.
L’étoile montante
Jasmine Ising, 30 ans, entraîneur.

Meilleur 2 ans
Islay Mist Sisu, par Beer Summit et Drinks Like A Fish.
Meilleur 3 ans
Eagle Eye Sherry, fille du crack français Bold Eagle et de Sherry par Credit Winner.
Meilleur 4 ans
Hail Mary, fils de Googoo Gaga et Dream Us.
Cheval d'âge
Very Kronos, par Ready Cash et Glide About.
Meilleure jument
Diana Zet par Hard Livin et Marsia LB.

Quand Italiano Véro rend à sa façon hommage à Florence Lecellier

Lauréat du Prix Paul Viel (Gr.2) ce samedi à Vincennes (lire les premières pages du jour), Italiano Véro (Ready Cash) a permis à son partenaire David Thomain d'évoquer Florence Lecellier, disparue mardi dernier : « Je pense avec cette victoire à Florence Lecellier qui a gagné dans sa carrière avec la grand-mère du cheval. » La jument en question est Laura d'Etangville (Lutin d'Isigny), compétitrice de bon niveau avec 152 280 € au terme de sa carrière, et mère au haras de la très bonne Baraka d'Henlou (Diamant Gédé et 348 100 € de gains), elle-même à l'origine du 3 ans sensationnel du moment. C'est même Florence Lecellier qui a exploité Laura d'Etangville de ses 4 ans à ses 7 ans, quand elle courait sous les couleurs de François Lemoine. La professionnelle s'était imposée au sulky de sa pensionnaire à Vincennes et Cagnes-sur-Mer quand la jument avait 5 ans, en 2004.

Ils se répondent du tac-o-tac

Matthieu Abrivard et Éric Raffin se livrent (déjà) un beau match en tête du classement du Sulky d'Or. Arrivé sur la journée de samedi avec 18 succès chacun, Matthieu Abrivard a été le premier à dégainer aujourd'hui avant d'être imité, 30mn plus tard, par le Sulky d'Or en titre, lauréat avec Epsom d'Herfraie. 19 à 19, la balle au centre, et dans le rôle d'arbitre Christophe Martens, qui rode à une longueur, fort de deux coups de cinq à Cagnes ces dernières semaines.

A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite