... © ScoopDyga
Résultat de course - 06.02.2021

Italiano Véro repart de plus belle !

C'est de la bonne pression pour le Critérium.
David Thomain

Ses moyens largement au-dessus de la moyenne, plutôt du genre précoce et surdoué, n'étaient pas dans la balance mais son dernier échec, sur faute, avait rappelé qu'Italiano Véro pouvait avoir des sautes d'humeur. Il a repris le cours de ses succès ce samedi dans le Prix Paul Viel (Gr.2), posant définitivement son nom en tête de liste pour le sacre du Critérium des Jeunes à venir.

C'est Pierre Vercruysse qui avait pris les rênes d'Italiano Véro (Ready Cash) la dernière fois dans le Prix Maurice de Gheest (Gr.2), pour cause de test positif à la Covid de David Thomain. Le driver attitré du jeune champion est revenu aux affaires ce samedi pour retrouver avec son partenaire le goût de la victoire. « L’autre jour, c’était un peu de la malchance. Pierre [Vercruysse] n’a pas voulu lui faire mal et il n’a pas été très vite au début. Il y a eu beaucoup de relais à faire et le poulain s’est contrarié. Aujourd’hui, je me suis appliqué à exécuter les ordres : démarrer et rouler. C’est ce qu’on a fait et il est très bien reparti à la sortie du dernier tournant. Il est complet et j’étais parfaitement en sécurité aujourd’hui. Qu’il soit promu favori du Critérium ? C’est de la bonne pression. »
La domination du leader des mâles a été nette en dépit d'une phase initiale où il a été mis sous pression par Idem du Pont (Quinoa du Gers), lequel ne s'est rangé dans son dos qu'en plaine.
Derrière le vainqueur, deux candidats ont bien conclu : Invincible Cash (Ready Cash), deuxième et auteur des 500 derniers mètres les plus rapides en 1'10''8, et Inoui Danica (Boccador de Simm). Driver d'Invincible Cash, David Bekaert nous a confié : « Aujourd’hui, on n’a pas d’excuse, on est battus par le cheval de la course mais il court de première. On a bien voyagé dans le dos d’In The Money et a bien accéléré jusqu’au poteau mais l’autre est sûrement supérieur. »

D'où vient-il ?

Objet d'une copropriété entre ses éleveurs, Gildo Carnesecca et Philippe Allaire, Italiano Vero est le premier produit de la bonne Baraka d'Henlou 1'12'' (neuf victoires et 348.100 €), de niveau semi-classique à l'attelage et classique sous la selle, comme troisième du Prix de Normandie, après un succès dans le Groupe II Prix Hervé Céran-Maillard. Baraka d'Henlou était déjà entraînée par Philippe Allaire et est une soeur de Viking d'Henlou 1'13'' (sept succès et 218.610 €). Elle est par Diamant Gédé 1'15'' et a eu son premier produit en Italiano Vero. Le deuxième est une pouliche de Brillantissime, baptisée Keljula Zen, récente deuxième sur la cendrée de Vincennes.

2e | PRIX PAUL VIEL
Att - 2175 m - Groupe 2 - 100 000 €
ITALIANO VERO 1'13"3
Ready Cash x Baraka d'Henlou (Diamant Gede)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : G. Carnesecca
2e Invincible Cash 1'13"5 Ready Cash x Urawa Turgot
3e Inoui Danica 1'13"7 Boccador de Simm x Sellina Blue
4e : Idem du Pont - 5e : In The Money - 6e : Invincible de Bry - 7e : Inca Turgot
A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite