Résultat de course - 08.02.2021

Illico d’Amour, un jeune lutteur en mode « winner »

Auteur de bons débuts victorieux la semaine dernière à Saint-Brieuc, Illico d’Amour les a confirmés ce lundi à Châteaubriant. Cheval très calme, le fils de Booster Winner a « fait un truc » pour signer son deuxième succès consécutif.

Jeunesse peut aussi rimer avec ressource et courage. Illico d’Amour (Booster Winner) l’a prouvé ce lundi à Châteaubriant. Semblant quelque peu pris de vitesse à l’entrée de la ligne droite, le protégé de Sébastien Guarato s’est montré lutteur pour venir déborder un très bon Invictus Madiba (Booster Winner) sur le poteau. Tous deux ont fait honneur au tempérament de leur père, le classique monté Booster Winner, également très bon performer attelé.
En s’adjugeant cette épreuve pour 3 ans qualificative à Le Trot Open des Régions, Illico d’Amour signe son deuxième succès de rang à l’attelé, lui qui avait débuté le 30 janvier à Saint-Brieuc. « C’est un bon cheval, je n’ai rien inventé, explique son driver Hervé Langlois au micro d’Equidia. Il est fait pour faire un bon cheval de course ; il a les oreilles bien bouchées. Je pense qu’à une semaine, il était un peu défraîchi. » Ce qui aurait pu expliquer sa mise en route progressive au moment de l’emballage final. « C’est vrai que je me suis posé des questions mais je sais qu’il est froid, alors je ne m’inquiétais pas », souligne son pilote après une course marquée par la disqualification à mi-ligne droite du favori Indien d’Héripré (Orlando Vici), récent lauréat sur cette même piste.

Deux succès différents
Malgré son jeune âge, Illico d’Amour fait preuve de beaucoup de calme, avant comme pendant la course. « Il est bien dans sa tête, confirme un des hommes de confiance de Sébastien Guarato. Ça peut faire un bon cheval. Après, on lui mettra un petit débouche et il ne sera que de mieux mais, là, il va se reposer un mois. »
Élevé par Didier Boudry et qualifié en 1’17’’5 le 5 juin à Caen, Illico d’Amour n’avait ensuite effectué sa première sortie qu’en début d’année de 3 ans, fin janvier à Saint-Brieuc. Ce jour-là, il avait affiché une nette supériorité, après avoir animé une partie de l’épreuve. Ce lundi, il a montré une autre facette de son tempérament, celle du lutteur. Hervé Langlois ne veut pas griller les étapes avec lui : « Il n’est pas trop venu encore. Il faut prendre son temps et ne pas s’affoler mais, à mon avis, ça va faire un bon cheval. »

D'où vient-il ?

Deuxième produit mais premier qualifié de Câline d'Amour (Jasmin de Flore), non qualifiée, il est apparenté à Pégase d'Amour (69 110 €). Le fond du pedigree s'appuie sur Lactitia (1933) d'où descendent Jezabel d'Ouches, Quellou, Shannon, Oceano Nox, Real de Lou, Carioca de Lou, Septuor notamment.

2e | PRIX LURABO
Att - 2300 m - Course D - 16 000 €
ILLICO D'AMOUR 1'15"4
Booster Winner x Caline d'Amour (Jasmin de Flore)
Driver : H. Langlois - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : Ec. S. Guarato - Eleveur : D. Boudry
2e Invictus Madiba 1'15"4 Booster Winner x Batignolles
3e Iguski Sautonne 1'15"5 Village Mystic x Sara Sautonne
4e : Inmarosa - 5e : Irlando des Lucas - 6e : Ines Primo - 7e : I Love Latal
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Booster Winner 1'10''2 Guilty Of Love 1'17''1
Quille Viretaute 1'13''8 Elvis de Rossignol 1'13''0
ILLICO D'AMOUR Aube Et Vire 1'23''4
Jasmin de Flore 1'13''1 Vivier de Montfort 1'14''7
Caline d'Amour Etoile du Pasteret
Elsa de Chantepie 1'22''4 Tad du Vivier 1'18''5
l'Aiglette

Hervé Langlois, l’homme des jeunes

Homme de confiance de Sébastien Guarato chez lequel il travaille depuis plus d’une dizaine d’années, Hervé Langlois a en chargé une partie des jeunes éléments de l’écurie. Depuis le début de l’année, il s’est imposé à 4 reprises, uniquement avec des 3 et 4 ans : deux fois avec Illico d’Amour, et une fois avec Helios de Vandel et Hecate du Goutier. Âgé de 47 ans, il totalise 125 succès à l’attelé.

A voir aussi :
...
Fleur du Lupin ouvre le score à Vincennes

À 7 ans, Fleur du Lupin (Othello Bourbon) ne disputait que sa cinquième course sur la cendrée de Vincennes. Plus revue depuis un an sur cette piste, elle a passé le poteau en tête pour la première fois. ...

Lire la suite
...
Is Magic Haufor enchaîne

Après une fin de meeting précédent manquée, Is Magic Haufor (Prodigious) attaque 2022/2023 tambour battant et s'adjuge déjà sa deuxième course depuis le 3 novembre (date de lancement officiel), et imite Hannah (Vulcain de Vandel), Hoche (...

Lire la suite
...
Jablonski a de l'avenir

Un lot de poulains prometteurs a évolué dans l'épreuve de clôture ce lundi. En piste, la lutte fut belle et les trois premiers sont assurément des éléments d'avenir. Rapidement aux avant-postes, Jablonski (Gazouillis) et Jazz Up (...

Lire la suite
...
Just Lovely se montre appliquée

Coup d'essai, coup de maître, selon la formule. Pour ses premiers pas en compétition au trot monté, Just Lovely (Ubriaco) en a même profité pour ouvrir son palmarès. Son jockey Alexandre Abrivard, qui a répondu à ...

Lire la suite