... (© APRH)
Résultat de course - 11.02.2021

Green Grass remet les pendules à l'heure

J'ai toujours dit que Green Grass pouvait être ma deuxième Billie de Montfort.
Sébastien Guarato

Un match était attendu entre Green Grass et Goldy Mary dans le Prix Jean le Gonidec, Groupe 2 réservé aux meilleures juments de 5 ans. Après une série de trois disqualifications, Green Grass a été parfaite et a dominé à la régulière la courageuse Goldy Mary.

Lauréate du Critérium des Jeunes en février 2019, Green Grass a toujours fait partie de l'élite de sa promotion. Si son meeting d'hiver, pourtant débuté par un succès dans un Groupe 2, n'a pas été à la hauteur des espérances de son entourage, la fille de Bold Eagle a remis les pendules à l'heure dans un semi-classique à sa portée. "Depuis sa victoire dans le "Ariste Hémard", elle n'a pas eu de chance. Dans le Critérium Continental, elle a touché les ailes de l'autostart et n'a pu éviter la faute. Ce jour-là, elle aurait pu battre Gu d'Héripré, explique à chaud Sébastien Guarato après le septième succès de sa protégée à ce niveau. Goldy Mary a fini deuxième de ce Groupe 1. Aujourd'hui (lire jeudi), on l'a dominée facilement. J'ai toujours dit que Green Grass pouvait être ma deuxième Billie de Montfort. A ce jour, j'y crois toujours." La performance chronométrique de la jument (1'10''4) le conforte sûrement dans son jugement. "C'est vraiment très bien à cet âge. Je suis content qu'elle renoue avec la victoire. Il ne fallait pas louper ce Groupe 2 uniquement pour femelles. Elle va désormais se reposer, elle a assez donné tout l'hiver. Peut-être sera-t-elle revue fin mars face aux mâles (Prix Robert Auvray, le 27 mars)."
De son côté, Goldy Mary (Ready Cash) a fourni une excellente prestation en se classant deuxième, quand bien même elle n'a pas encore réussi à franchir le poteau en tête lors de ce meeting.

D'où vient-elle ?

Green Grass (Bold Eagle) a été acquise 42.000 €, yearling, sur le ring d’Arqana Trot, lors de l'édition 2017 de la vente du Prix d'Amérique, par Sébastien Dewulf, en provenance de l'élevage de Frédéric Brouilloux. Sa mère, Tootsie Smiling 1’14'' (Goetmals Wood), lauréate de trois compétitions, a aussi donné Fresh Bidder 1’12'' (Quaker Jet), gagnant de deux courses et de plus de 80.000 €. Plus récemment, Tootsie Smiling a eu Irish Whisky, un 2 ans de Charly du Noyer qui reste à qualifier, Joe Louis, un yearling par Eridan, et King Elvis, un foal par Bold Eagle, propre frère, donc, de Green Grass. Des inbreedings, significatifs, sur Tahitienne (5x3), And Arifant (5x3) ou encore Speedy Crown (5x5) parsèment ce pedigree.

5e | PRIX JEAN LE GONIDEC
Att - 2700 m - Groupe 2 - 100 000 €
GREEN GRASS 1'14"1
Achetée aux ventes Arqana Trot 42 000 € par DEWULF SEbastien
Bold Eagle x Tootsie Smiling (Goetmals Wood)
Driver : M. Mottier - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : S. Dewulf - Eleveur : F. Brouilloux
2e Goldy Mary 1'14"3 Ready Cash x Bloody Mary
3e Galilee des Pres 1'14"4 Travel Jet x Valencia des Pres
4e : Greyline - 5e : Gondole Jenilou - 6e : Glorissima - 7e : Gourgandine
A voir aussi :
...
Série en cours pour Galet Sted

La quatrième course du programme, le Prix Laiterie de Saint-Malo-Groupe Sill avait pour attraction, Galet Sted (Paris Haufor) et il n’a pas dessus ses nombreux preneurs. La casaque de Stéphane Brouard a brillé pour la 5e fois ...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (1/2)

Il y a soixante ans, durant l’été 1962, Grosbois était acquis par la Société du Cheval Français, qui allait en faire, en peu d’années, un centre d’entraînement ultramoderne, un formidable outil, appelé, dans la ...

Lire la suite
...
Début des opérations de qualifications avancé d'une heure

RAPPELLe début de la séance de demain à Caen est avance à 7h00 (1er lot). De plus, les modalités d'organisation de la séance seront les suivantes : ◊ Seuls 20 lots seront ouverts ◊ Le nombre de poulains par lot est porté à 10 (...

Lire la suite
...
Jéricho, en poulain d'avenir

Les poulains de 3 ans étaient présents en début de programme de cette réunion délocalisée de Saint-Malo à Pornichet. Et la casaque de Yannick Desmet se met une nouvelle fois à l’honneur. Jéricho (Bold Eagle) avait ...

Lire la suite