... ©Aprh
Résultat de course - 13.02.2021

Une Hirondelle Sibey qui fait de son hiver un vrai printemps

Elle a fait un bout en 4 dans la montée pour prendre la tête
Jean-Michel Baudouin

Épreuve principale du jour, le Prix Ephrem Houel (Gr.2) a souri à une Hirondelle Sibey (Gazouillis) à nouveau parfaite. Elle remporte son quatrième succès semi-classique de l'hiver.

Dans une génération qui dit chercher à établir une hiérarchie solide, les choses semblent de plus en plus claires : Hirondelle Sibey s'affirme comme la jument leader, confirmant aujourd'hui sa victoire dans le Prix Charles Tiercelin il y a deux semaines quand elle devançait Hohneck et Hanna des Molles, lesquels concluent à nouveau dans cet ordre derrière elle. On tient donc là bien les trois meilleurs (en l'absence d'Helgafell). L'objection tient au fait que ce n'est pas l'ordre constaté dans le Critérium des 3 Ans mais Hohneck n'avait pas fait sa course ce jour-là et Hirondelle Sibey n'avait pas eu un parcours aussi favorable que celui d'Hanna des Molles, excellente par ailleurs ce jour-là. Associée à Éric Raffin, Hirondelle Sibey forme un duo redoutable et le tandem a désormais une tactique bien rodée, consistant à prendre la tête en bas de la montée de Vincennes, comme une patronne et de faire le dernier kilomètre à grande vitesse. Jean-Michel Baudouin, entraîneur-propriétaire et éleveur de la pouliche est très fier d'elle : "Elle sait maintenant tout faire, elle est extraordinaire, c'est génial et de bon augure pour la suite."
Saura-t-elle appliquer une pareille tactique dans le Critérium des 4 Ans au printemps prochain ? Il s'agira en tout cas d'un objectif important, elle à qui manque pour le moment un succès de Groupe 1 dans son superbe palmarès. Mais avant cela, nous la verrons dans le Prix de Sélection le 6 mars prochain, jour de clôture du meeting.

D'où vient-elle ?

Hirondelle Sibey est une fille de l'améliorateur Gazouillis 1'12'', fils du champion Lutin d'Isigny 1'14''. Elle est restée la propriété de son éleveur, l'Ecurie Le Rivage, et est le premier produit de Célina du Châtelet (So Lovely Girl), qualifiée, mais sans performances. Cette sœur du semi-classique monté Baggio du Châtelet 1'14'' m. (Prix Hémine, Prix Edouard Marcillac) a donné ensuite Indiana Sibey, une pouliche de 2 ans par Best of Jets, Jazzy Sibey, une pouliche yearling par Un Amour d'Haufor, et Korrigan Sibey, un mâle de Village Mystic dont elle était suitée au printemps dernier. La lignée maternelle remonte à Ussania (1964-Harold D III), la cinquième mère, qui est, tout bonnement, la soeur cadette de l'exceptionnelle Roquépine 1'15'' (Atus II), triple lauréate, entre autres nombreux exploits, du Prix d'Amérique (1966, 1967, 1968), avant de mettre bas, unie au chef de race américain Star's Pride, le grand étalon Florestan 1'15''.

5e | PRIX EPHREM HOUEL
Att - 2850 m - Groupe 2 - 100 000 €
HIRONDELLE SIBEY 1'14"5
Gazouillis x Celina du Chatelet (So Lovely Girl)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : J. M. Baudouin
Propriétaire : E. Le Rivage - Eleveur : E. Le Rivage
2e Hohneck 1'14"6
3e Hanna des Molles 1'14"6
4e : Hokkaido Jiel - 5e : Hermes Pat - 6e : Hussard du Landret - 7e : Hooker Berry
A voir aussi :
...
Iermont : nouvelle méthode,
nouvelle victoire

On avait découvert un Iermont entreprenant, vainqueur après avoir coanimé son épreuve à Laval, le 20 février, lors de ses débuts. Cette fois, Maxime Bézier s'est évertué à le faire attendre. Cela n'a nullement changé le résultat ...

Lire la suite
...
Florian Desmigneux fait
briller Ego Turgot

Au terme d'une course menée avec beaucoup d'à-propos Florian Desmigneux mène au succès Ego Turgot (Sancho Turgot), trotteur de qualité mais pas de tous les jours.

Lire la suite
...
Godfather dans un
temps record pour un 5 ans

Labellisé course B, le Prix de Toulon a souri à l'Écurie Louis Baudron qui signe le jumelé gagnant bien que le favori Faithful soit resté en rade, disqualifié. Mais Godfather a lui brillé, faisant afficher un top-chrono.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite