... © Aprh
En bref - 14.02.2021

Conférence de presse du Prix de France ZEturf Speed Race

La conférence du Prix de France ZEturf Speed Race, en fin d'après-midi, a donné à voir un vainqueur Eric Raffin, toujours aussi ému, trois heures après l'événement, qu'immédiatement après son succès [lire nos pages 1 à 5]. Voici une sélection de ses déclarations :
« Je me rappelle très bien de la victoire de mon père et de Pussy Cat [en 1990] dans le Prix de France, j’étais aux courses à Challans. »
« C’est ma plus belle victoire à l’attelage à Vincennes. »
« Dans le Prix d’Amérique, les deux premiers étaient intouchables. Et ma jument est meilleure sur 2100 mètres. »
« Ce matin, je suis parti en me disant je pouvais être troisième en pensant pouvoir être deuxième… »
« Les 100 derniers mètres de ce Prix de France resteront à vie dans ma mémoire. C’est à 100 mètres du poteau que je me suis dit : « C’est bon ! ». »
« J’aurai cette photo d’arrivée jusqu’à la fin de mes jours chez moi. »
« C’est impossible de faire 1000 mètres en apnée dans une telle course. Face Time Bourbon a fait une grande course. »


Participant par visioconférence depuis un véhicule qui le conduisait à l'aéroport, Björn Goop a fait plusieurs commentaires sur la prestation de Face Time Bourbon, parmi lesquels nous retiendrons : « Il a trop tiré aujourd’hui. Normalement, il ne tire pas comme cela. C’est pour cela qu’il a été fatigué pour finir. »
« La faute de Davidson du Pont a tout changé. Il était devant moi et la course ne se serait pas courue de la même manière sans sa faute. »

Hugues Monthulé sur la touche

Victime d'une fracture du coude droit vendredi, Hugues Monthulé devra observer « au minimum quatre semaines de convalescence », nous a-t-il déclaré. Le responsable de l'antenne cagnoise de Sébastien Guarato s'est blessé en bottinant une jument. Hugues Monthulé a été bousculé et est tombé sur le sol sur la pointe de son coude droit. Le jeune homme a ajouté : « J’ai un plâtre et reste encore dix jours à Cagnes car je dois encore subir un examen de contrôle ici. Je remonterai ensuite en Normandie et j'irai dans ma famille en Mayenne. » C'est Antoine de Vaugiraud qui s'occupera des quelque chevaux de la Team Guarato jusqu'à la fin du mois de février, à Cagnes-sur-Mer.

L'agenda de la semaine

Lundi 15 : les deux réunions Premium du jour se disputent à Pornichet et à Vincennes. La première est la réunion de jeudi dernier, reportée en raison des conditions climatiques. À Vincennes, le Prix d'Oloron permettra de voir en scène le 3 ans Izoard Védaquais. Ce fils de Bird Parker et de la lauréate semi-classique Dokha Védaquaise est invaincu en trois sortie dont la dernière fois à Vincennes, le 31 décembre.
Mardi 16 : quatre réunions au trot dont deux Premium : Cagnes-sur-Mer et Vincennes. Dans le sud, le Prix des Gorges-de-Daluis permettra de retrouver plusieurs protagonistes du Prix Henri Callier, disputé sur la même piste le 9 février, dont sa lauréate Hidden Face. À Vincennes, le Prix Décidée mettra en scène pour sa part une revanche du récent Prix du Mesle en réunissant ses trois premières : Glorieuse Carnois, Gina de Tilou et Gotida.
Mercredi 17 : Laval (dont c'est la première réunion de l'année) et Toulouse sont au programme avec le label Premium. Dans la ville rose, des 3 ans déjà titrés s'expliqueront dans le Prix d'Astaffort. I Alone, Ironie du Guelier et Ibero Bello figurent parmi les engagés du second échelon de départ.
Jeudi 18 : les deux réunions du jour sont Premium, à savoir Argentan et Vincennes. L'affiche parisienne propose le Prix de Nevers, un Groupe 3 pour 5 et 6 ans. La liste des engagés inclut Fairplay d'Urzy, Foxtrot Sea et For You Madrik chez les 5 ans et Go On Boy et Gallant Way chez leurs cadets.
Vendredi 19 : Vincennes est off pendant deux jours et laisse la place ce vendredi à Cagnes-sur-Mer et Graignes, avec le statut Premium. Sur les bords de la grande bleue, on aura une pensée pour Jean Boillereau avec une épreuve qui porte son nom. Il s'agit d'une course européenne relevée pour 6 à 11 ans qui compte parmi ses engagés Elsa de Belfonds et Bulle de Laumont.

A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite