... (© APRH)
Résultat de course - 14.02.2021

Zerozerosette Gar fait le bonheur de Vitale Ciotola

Je suis très fier de lui car il a été courageux jusqu'au poteau pour conserver le meilleur.
Vitale Ciotola

La lutte a été intense et indécise jusqu'aux abords du poteau mais elle a tourné à l'avantage de l'italien de 6 ans Zerozerosette Gar à la plus grande joie de Vitale Ciotola, son entraîneur italien installé à Grosbois.

Vitale Ciotola tient enfin sa victoire dans cette épreuve. En 2018 et en 2020, les chevaux dont s'occupait ce professionnel italien installé à Grosbois, à savoir Titty Jepson (Varenne) et Vipera Killer Gar (Varenne), qui ont été à tour de rôle les fers de lance de son petit effectif, avaient à chaque fois trouvé un adversaire pour les dominer sur ce parcours de vitesse. C'est la nouvelle tête de liste de son écurie, Zerozerosette Gar (Wishing Stone), qui lui apporte ce succès, son troisième depuis le coup d'envoi du meeting d'hiver. "Je suis très fier de lui car il a été courageux jusqu'au poteau pour conserver le meilleur. C'est un top cheval que j'adore, confie avec son enthousiasme habituel et communicatif le professionnel transalpin. C'est un petit cheval qui sait tout faire, courtes et longues distances, corde à gauche comme à droite."
Le mois dernier, ce fils de Wishing Stone, lequel avait terminé 7ème du Prix de France 2011 pour sa première tentative en France, avait déjà réussi une performance sortant de l'ordinaire sur une longue distance. Ce jour-là, Matthieu Abrivard, à pied ce dimanche, avait dit : "Je sais qu'il ne faut pas faire d'effort sur 2700m. mais c'est déjà vrai sur 2100m., car c'est un cheval qu'il faut toujours préserver". C'est ce à quoi Eric Raffin s'est employé, comme il l'a expliqué sur Equidia Racing : "Quand je suis sorti, j'ai cru que j'allais franchir les premiers plus vite que ça mais il s'est bien allongé ensuite et Festif Charmant l'a bien poussé jusqu'au poteau".

D'où vient-il ?

Zerozerosette Gar est un ressortissant italien, dont le père, Wishing Stone 1'09'' (Conway Hall), s'imposa notamment en France, dans le Grand Prix du Sud-Ouest (Groupe II), en 2011, sous la férule de Fabrice Souloy, y devançant Nouba du Saptel. Son père de mère, Varenne 1'09'', est encore plus connu chez nous, comme double vainqueur du Prix d'Amérique et de la Coupe du Monde de Trot. La famille maternelle, implantée en Italie depuis trois générations, est américaine et remonte à Indiscretion 1'18'' (1958-Victory Song), la quatrième mère, soeur aînée de Gay Blossom 1'14'' (Florican), lauréate des Hambletonian Oaks en 1971. Significativement, la première mère, Nadir Gar, est inbred sur le chef de race transalpin Sharif di Iesolo (4x3).

3e | PRIX GRAS SAVOYE WILLIS TOWERS WATSON
Att - 2100 m - Course A - 59 000 €
ZEROZEROSETTE GAR 1'11"3
Wishing Stone x ()
Driver : E. Raffin - Entraîneur : V. Ciotola
Propriétaire : Sc. Nininni - Eleveur : Fonds de Courses
2e Marcello Wibb 1'11"3 Raja Mirchi x Astoria Amour
3e Festif Charmant 1'11"3 Love You x Quelle Copine
4e : Firello - 5e : Fast Domino - 6e : Filou l'Auvergnier - 7e : Ingo
A voir aussi :
...
Juliet Papa Bravo reçu 4 sur 4

Sa mère, Une Lady en Or (Kaisy Dream) avait dû attendre sa 7ème sortie en compétition pour s’imposer avant d'enchaîner ensuite les victoires de Groupe (avec les Prix Roquépine, Masina, Ozo, Albert Viel et placé...

Lire la suite
...
Le grand oral d'août à Deauville

Sur l'invitation de l'Association des Éleveurs de Galop, qui tenait ce matin son Assemblée Générale, plusieurs dirigeants de la filière ont eu l'occasion de s'exprimer sur les sujets d'actualité des courses au galop (voir l'intégrale ...

Lire la suite
...
Quinté de vendredi : transfert de Cabourg à Pornichet

LeTROT a communiqué ce mardi en début d'après-midi un changement important concernant le Quinté+ de vendredi : "En raison d’un nombre insuffisant de partants déclarés dans les courses pouvant être support des paris événementiels à CABOURG, ...

Lire la suite
...
Prix Jean-Luc Lagardère 2022 :
pour conclure le meeting en beauté

L’affiche est belle dans le Prix Jean-Luc Lagardère, au cours d’une réunion qui marquera la fin du meeting estival d’Enghien. Galius n’aura pas Hohneck sur sa route, mais Diable de Vauvert, Elie de Beaufour ...

Lire la suite