... © Aprh
Résultat de course - 15.02.2021

Izoard Védaquais dans la grande tradition familiale

C’est un cheval doté d’un gros moteur.
Eric Raffin

Nom de code Izoard Védaquais. 4 courses pour 4 victoires. Sa mère : Dokha Védaquaise, précoce et gagnante semi-classique en début d'année de 3 ans. Son père : Bird Parker, précoce et classique à 3 ans. Voilà résumée l'actuelle bio d'Izoard Védaquais, vainqueur du Prix d'Oloron ce lundi.

Un résumé doit dire beaucoup mais ne peut pas toujours tout dire. Alors qu'ajouter sur Izoard Védaquais (Bird Parker) ? Qu'il est le dernier avatar de la longue association entre la famille sarthoise des Guay et de Philippe Allaire. Védaquais est la signature de la production Guay mais pas que, puisqu'en association avec Philippe Allaire toujours, on trouve toute la descendance de la branche construite à partir d'Himalayenne, qui inclut Sanawa (486 195 €), Dawana (701 100 €) et Gotland (557 700 €). Dans la seule génération des "I", l'association Guay/Allaire en est à quatre représentants vus en course, tous vainqueurs (par ordre de gains décroissants) : Izoard Védaquais (39 150 €), Imperia Védaquaise (15 930 €), Iholdy Védaquais (17 460 €) et Incahuasi (12 510 €). Ces quatre-là en sont dorénavant à neuf victoires.
Grand poulain doté d'un grand abattage, Izoard Védaquais a montré des progrès dans son comportement depuis sa précédente sortie, nous a appris son driver Eric Raffin : « En dernier lieu, il était au galop lors du heat. Aujourd’hui, il était parfait sur toute la ligne : aux heats, à l’échauffement et pendant la course. Aux 1100 mètres, je n’ai pas hésité à durcir car c’est un cheval doté d’un gros moteur. Dans une course sans train, il pourrait plus être pris de vitesse qu’autre chose. » C'est sans doute la maniabilité qui manque encore au vainqueur nous apprend Eric Raffin qui a accepté de répondre au jeu des défauts : « S’il fallait lui trouver un défaut pour le moment, je dirais qu’il faut qu’il se produise uniquement sur longue distance car ce n’est pas encore une voiture de course et il faut encore tempérer avec lui. »

D'où vient-il ?

Voilà là une nouvelle illustration de la réussite de Philippe Allaire avec les ressortissants de l'élevage Guay, basé dans la Sarthe, sur la commune de Vaas, dont les habitants s'appellent, précisément, les Védaquais. Fils de Bird Parker 1'09'', Izoard Védaquais est le premier produit de la semi-classique montée Dokha Védaquaise 1'13'' m. (Prodigious), gagnante du Prix Holly du Locton (Groupe II). En 2020, la jument était suitée d'une fille de Ready Cash, baptisée Kotka Védaquaise. Dokha Védaquaise est elle-même la soeur utérine du classique, en Italie, à 2 ans, Granon Védaquais 1'12'' (Brillantissime), et la propre soeur du talentueux Hodake Védaquais 1'12''. Deux beaux inbreedings scellent ce pedigree, sur l'étalon phare Fakir du Vivier (3x5) et sur la matrone Tahitienne (5x4).

2e | PRIX D'OLORON
Att - 2700 m - Course B - 36 000 €
IZOARD VEDAQUAIS 1'16"2
Bird Parker x Dokha Vedaquaise (Prodigious)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : P. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Indro Park 1'16"5
3e Ikacou des Cinty 1'16"6
4e : Icare de La Dorete - 5e : Is A Dream Louise - 6e : Ideal San Leandro - 7e : Irving de Bailly
A voir aussi :
...
Gai Matin, la signature de la
famille Gillot

Course support du Quinté+, le Prix de Pont-l'Évêque est revenu à Gai Matin qui représente le duo Eric Raffin-Guillaume Gillot (voir statistiques ci-dessous) mais surtout le label familial avec Philippe le père de Guillaume, en qualité d'é...

Lire la suite
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite